Gazon maudit

La TNT ne propose pas que des séries vieilles de dix ans minimum ou des émissions racoleuses mettant en scène des gens prêts à tout pour passer à la télévision, elle met également à l’antenne des films de qualité qui ont bizarrement oublié de sortir sur nos grands écrans.

Hier soir, ne me demandez pas pourquoi, je me suis passionnée pour « la plus belle victoire ». Grâce à Télé Loisirs en ligne, qui est le premier site à sortir quand on tape « programmes télé » sur google, j’apprends que ce chef d’oeuvre s’appelait à la base et en VO dans le texte, « Wimbledon », un titre beaucoup plus approprié pour un film qui parle de tennis et qui se déroule pendant le tournoi le plus célèbre d’Angleterre.

Pourquoi ai-je commencé à regarder ce film puis oublié de zapper alors que jeudi c’est « Tellement vrai » sur NRJ12 ?
Je vais vous le dire, et bien d’abord parce que j’ai été très surprise d’apercevoir au générique de « la plus belle victoire », « Wimbledon » en VO, l’égérie de Sofia Coppola, que je vénère, Kirsten Dunst, et j’ai voulu percer pendant l’ heure et demi que durait ce film, le mystère de sa présence dans ce navet. Au passage, j’avais surtout envie d’admirer la plastique de Kirsten, auréolée récemment d’une palme à Cannes, qui doit mettre du blanc correcteur sur cette ligne de son CV à l’heure où j’écris ces lignes édifiantes.
Outre Kirsten, « la plus belle victoire » avait le mérite de se dérouler à Londres et comme le chantait si bien François Feldman, « quand j’ai le mal de toi, je fais n’importe quoi » et donc je regarde « Wimbledon » sur TMC.

Vais-je résister au plaisir de vous narrer l’intrigue de ce chef d’œuvre ?

J’ai envie de partager, alors je vous raconte. Le héros, Peter Colt, qui intervient en voix off, ce qui m’a un peu plu aussi, est un joueur de tennis raté qui souhaite arrêter sa carrière après son dernier Wimbledon (comme dans le titre du film en VO). Sa seule gloire est d’avoir été classée une fois onzième mondial et aujourd’hui il n’ambitionne plus que de devenir prof de tennis dans un country-club quelconque. Il a une famille plutôt sympa et décalée, bref anglaise, dont on se tamponne un peu, mais qui dans l’esprit du réalisateur devait avoir de l’importance. J’en viens au vif du sujet. Suite à un quiproquo improbable, Peter se voit refiler la clé de la chambre où séjourne Lizzie Bradbury, jeune espoir du tennis américain, qui, elle, souhaite gagner Wimbledon cette année. Quand il débarque dans sa chambre, Lizzie se douche et personnellement je me suis félicitée de mon choix de film pour la soirée. Ils tombent amoureux assez vite sans qu’on saisisse bien pourquoi, étant donné que Peter a un physique assez passe-partout.
Ensuite, ça ne devient jamais plus passionnant. J’ai pensé que le père entraîneur de Lizzie allait s’opposer fermement à son idylle avec Peter, mais pas tellement finalement.
L’objet du film est en fait leur histoire, qui permet parallèlement au champion déchu de gagner ses matchs et à la future star du tennis de louper son tournoi. En tombant amoureux, Peter devient un as de la raquette, car il se détache de l’enjeu et qu’il a beaucoup de chance aussi, tandis que Lizzie qui se déconcentre se met à perdre.

Suite à sa défaite, Lizzie plaque le pauvre Peter, qui se retrouve un peu démuni en finale face à un arrogant américain et là contre ma volonté j’ai renoncé à voir la fin du film et j’ignore donc si Peter gagne ou pas Wimbledon. J’ai simplement vu qu’il se réconciliait avec Lizzie après un épisode pluvieux dans le match alors qu’il ne pleut jamais à Londres.

J’ai écrit ce post uniquement pour connaître la fin du film, merci par avance de me renseigner, car je ne vais pas chercher à me le procurer pour savoir. Je vivrai peut-être dans l’ignorance totale jusqu’à la fin de mes jours…

Je profite de post remarquable pour vous rappeler que vous êtes invités à vous déguiser pour fêter mon 2000ème billet, tout proche d’ailleurs (P-3). (Cliquez !)

Tant qu’on y est, un petit coup de François Feldman pour la route…

Publicités

11 réflexions sur “Gazon maudit

  1. Ouh ce film avait l'air passionnant en effet. Je n'ai donc pas résisté à chercher la réponse à ta question et la voici :
    « Peter, lui, est parvenu en final et c'est devant les caméras de télé qu'il fait une déclaration à Lizzie. Emue, la jeune femme revient savourer la victoire de Peter. »
    Et je n'aime pas trop le fait qu'une fois amoureuse, elle perde tous ses moyens et ses matchs pendant que son mec, lui grimpe dans le classement.
    Sinon, sais-tu à quand commence Secret Story ?

  2. C'est le moment où j'ai coupé le son mais comme je l'avais déjà vu….
    Donc elle boude et le plaque parce qu'elle a perdu. Il joue son match contre un ptit jeune qui s'était moqué de lui voire de son idylle avec Kirsten. Au début il (Peter) perd, puis Lizzie débarque dans les tribunes, il la voit et se met à gagner. Et gagne au terme d'un suspens insoutenable.
    Après, ils font des bébés et ouvrent un club de tennis là où Peter a appris à jouer sur les courts tout pourris.

    Et sinon, la prochaine fois qu'ils font un film sur le tennis, ce serait bien qu'ils prennent des joueurs qui savent vraiment jouer… et pas avec une technique à la papa… On a l'impression de se retrouver dans LA scène de tennis d'I can't think straight où on veut nous faire croire que les filles sont du déesse du tennis alors que… pffff

    Voilà pour ma contribution ! 🙂

  3. Boadiceaa, j'ai vu la déclaration et je me doutais qu'elle revenait, mais il gagne après ? 😉
    Je suis d'accord sur le fait que l'idéologie du film était moyenne…
    Secret Story commence dans une semaine pile, comme te l'apprendra mon Télé POC de demain.

  4. Cécile, je te remercie de m'avoir livré l'issue du film, que je ne serais donc pas obligée de revoir. Elle abandonne sa carrière pour lui si elle fait des bébés. Quelle saloperie ce film ! 😉

  5. salut POC
    je pense que ce film est tres probablement sorti au cine ma car je l'ai vu dans l'avion et generalement ils ne passent pas de telefilms. Je dois avouer que c'est tres rafraichissant dans un avion, ca fait passer 1h30 sans douleur. Mais de la a payer un billet de cinema, il y a un pas que je ne franchirais pas…Quant a l'acteur il est connu, il a joue dans un woody allen si je ne m'abuse(match point je crois mais je ne connais pas le titre francais par contre). Et pour le film I cant think straight, le pire probleme n'est pas la scene de tennis, ca serait plutot le jeu des actrices (elles sont mauvaises meme en VO…)

  6. sandrine, je ne pensais pas réellement à un téléfilm, plus à un film sorti directement en DVD en France et pas passé par la case ciné.
    Match Point a gardé son titre en français, donc cet acteur est spécialisé dans les films de tennis. 😉
    Ce film (« I can't think… ») est lesbien ou pas, alors ?

  7. Etonnant que ce soit sorti au ciné. A la lecture du scénario, on reconnaît le canevas de tous les téléfilms allemands des après-midi de M6… Si ce n'est qu'en version téléfilm l'héroïne aurait été une grosse bavaroise complexée par son poids (ingrédient indispensable à la recette).

  8. Paul Bettany, mon amouuuuuuuur, je suis fan de ce gars là qui n'est pas un fabuleux acteur mais que je trouve trop choupi de chez choupi ❤

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s