Arte m’a bluffée !

A la lecture de mon marathon télé, si vous n’aviez pas encore cerné durant ces six dernières années la nature de ma consommation de télévision, vous avez du être édifiés ; et encore j’ai omis les quelques minutes à visionner « tellement vrai » ou le véritable temps que j’ai passé devant les faits divers de Pierre Bellemare.

[Une photo à moi du Colisée totalement hors sujet d’ailleurs étant donné que sa construction a été entamée en 70.]

Pourtant, il m’arrive d’être saisie par la grâce télévisuelle, quand intelligence et sujet intéressant se mêlent, et hier ça m’est à nouveau arrivé avec le cycle romain d’Arte. J’avais entendu dans « l’édition spéciale » que l’émission proposée en prime par Arte samedi allait être révolutionnaire avec notamment des personnages qui jouent en latin (!!!!!) mais je n’avais pas pensé que je serais scotchée comme ça.

J’aime l’histoire et les histoires, pourtant durant toute ma deuxième année de DEUG j’ai à moitié comaté durant mes TD et mes cours d’amphi d’histoire romaine. Si j’avais pu à l’époque découvrir ce génial docu-fiction, je serais peut-être aujourd’hui une éminente spécialiste en histoire romaine et non pas poclatéléphage…

Bref, ce docu-fiction nous plongeait donc dans la Rome de 44 avant Jésus Christ, juste après l’assassinat de César, fomenté par Brutus et Cassius, les partisans de la République qui voyaient d’un mauvais œil la dictature qu’entendait mettre en place le plus célèbre des Empereurs romains. Et après, le récit, entrecoupé pourtant de points de vue érudits d’éminents professeurs d’histoire, est digne de « Star Wars » avec deux clans romains qui s’affrontent dans une terrible guerre civile qui prend fin lors de la bataille de Philippes en Grèce.

A coups de reconstitutions bluffantes de la ville de Rome, des manœuvres, des batailles et d’apparitions surprenantes de la grande Cléopâtre sur son navire royal, « Rome » m’a bluffée. Je vousconseille d’aller vous rattraper immédiatement devant les deuxpremiers épisodes de 51 minutes de cette saga historique brillanterien que pour entendre Antoine haranguer en latin la foule…
[NDLA : Je suis ravie de constater que le tag « les émissions intelligentes que je regarde à la télé » peut enfin resservir.]
Publicités

10 réflexions sur “Arte m’a bluffée !

  1. Entièrement d'accord. C'était formidable.Je n'aurais jamais cru qu'un docu-fiction en latin et en grec soit aussi passionnant.
    Le making-off était également très intéressant. On y apprend que la prononciation a pu être reconstituée grâce aux inscriptions des ouvriers sur les murs. Et des tas d'autres choses bluffantes. Je me suis sentie très cultivée hier soir après coup.

  2. Lucy, et le deuxième épisode que je viens de regarder, est peut-être encore plus passionnant. Je me rends compte que j'ignorais tout de l'histoire d'Antoine et Cléopâtre. Comme tu le dis, on se sent plus intelligent après. 🙂

  3. Ca m'a donné une envie urgente de me refaire l'intégrale de « Rome » (ah, James Purefoy en Antoine…un régal^^) du coup…(quel plaisir d'entendre du latin sur une grande chaîne à une telle heure, tout espoir n'est pas perdu quant aux prétentions culturelles de la télévision).

    A noter qu'arte continue en beauté avec la diffusion ce soir de l'adaptation de « Raison et sentiments », version mini-série de la Beeb .

  4. Ce docu-fiction était vraiment magnifique, nous l'avons pris en cours mais même monsieur, pas féru d'histoire, a aimé.
    J'ai déjà vu la série « Rome » mais je vais la revoir; elle est vraiment vraiment bien (enfin la première saison, je n'ai pas vu la seconde et il n'y a pas de troisième car les budgets décors notamment étaient trop élevés).

    Tu n'as jamais lu Jane Austen? Il faut.

  5. Louise, je réponds pour Jane Austen. J'ai attaqué cette année avec Emma, que j'ai adoré, enchaîné avec Orgueil et préjugés (idem) et Northanger Abbey. Il me reste donc « Raison et sentiments » à lire en priorité, mais je me suis remise à Dickens entre deux et les 1300 pages de Martin Chuzzlewitt mobilisent mon temps de lecture. 🙂 Mais l'été sera forcément littéraire.

  6. Je t'envie, Poc, d'avoir encore des livres de Jane Austen à découvrir. Ensuite je te conseille vivement les livre d'Elizabeth Gaskell, difficilement trouvables jusque il y à peu mais Nord et sud est sorti en poche.
    Je réalise que je ne connais pas Dickens, mis à part David Copperfield bien entendu. Il va falloir que je m'y mette, par lequel vaut-il mieux commencer?
    Je suis désolée mais mon activité télévisuelle est quasi inexistante. Je peux simplement signaler que Gulli ne diffuse plus Beyblade metal fusion, que c'est une honte et un scandale;)

  7. Louise, « de grandes espérances » est un très grand roman de Dickens et le personnage de Miss Avisham est un de mes préférés dans la littérature en général. Mais de façon plus classique, j'ai également dévoré « Oliver Twist » qui est un roman très, très drôle, contrairement à ce que l'on pourrait penser.

    Monty, c'est un docu-fiction en deux parties et en cliquant sur le lien, tu peux le retrouver sur Arte + 7.

    Cafpow, les deux épisodes sont encore disponibles si tu cliques sur le lien dans l'article (en rouge). En tout cas, ça fonctionne chez moi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s