L’éducation nationale selon M6

Hier soir, j’ai courageusement dédaigné le film de mon enfance pour me consacrer au visionnage de « Victoire Bonnot ».
La première remarque qui m’est venue à l’esprit en regardant cette fiction portait sur sa durée. Pourquoi les Français s’entêtent-ils à produire des « séries » dont les épisodes durent 1h30 ? Je suis tellement conditionnée par les séries américaines que j’ai un peu flippé à 21h30 alors que le décor et la problématique était posés en me demandant ce qu’il allait bien pouvoir se passer durant encore une heure.

(La réponse est strictement rien.)

Bon, à part ça, Victoire était hier égale à elle-même dans une fiction tellement minable et décalée que les bras m’en sont tombés à plusieurs reprises.

D’abord cette série me pose un problème de taille : pourquoi (POURQUOI ????) faire le pari du non réalisme absolu ? Pourquoi dans ce lycée la CPE est-elle unique en son genre et sous les ordres directs de la proviseur ? Où est le proviseur adjoint ? Pourquoi n’y a-t-il qu’un pion ?

Ah oui, et puis si on entre un peu dans les détails, dans ce lycée sans personnel (une charge contre la politique budgétaire gouvernemental ?), on se passe des conseils de discipline pour gagner du temps et les élèves pris ivres dans l’établissement écopent d’une conférence sur les dangers de l’alcool au lieu de quinze jours d’exclusion.
C’est un détail sans doute, mais pour moi ça veut dire beaucoup. Je ne vois pas l’intérêt de produire une série sur l’éducation nationale, qui la dénigre volontiers, en faisant le pari de ne jamais être dans le réalisme, surtout qu’ensuite le propos de la série est d’aborder les « vrais » problèmes des ados.

Je me suis également demandé pourquoi un petit enfant de 2011 était obligé de jouer à la game boy color, jaune en plus, sur le pas de sa porte, alors qu’il a une wii apparemment.

Je ne suis pas une fan absolue de l’Education nationale, ni du corps professoral, mais je suis vraiment étonnée par la charge sans nuance de M6 sur cette corporation. Les rares profs aperçus hier dans « Victoire Bonnot » ne pensent qu’à s’envoyer en l’air dans le CDI au mépris de toute pudeur. La nouvelle proviseur s’en tamponne que ses élèves picolent dans les couloirs, mais mènent une croisade absurde contre les baisers dans son établissement. Au milieu de toute cette nullité, seule Victoire, Valérie Damidot donc, a à cœur le bonheur de ses ouailles.

Parlons justement de Super CPE, une indic’ à la maison a été frappée par son agressivité à l’égard de ses supérieurs hiérarchiques, des profs et même des élèves. Valoche surjoue pour masquer certainement son manque d’expérience. Elle serait moins mauvaise en reprenant ses sketchs de « D&Co ».

J’en viens aux intrigues, finalement secondaires.
La fille de Victoire découvre que sa mère a été alcoolique et se met donc logiquement à picoler, influencée en cela par un méchant terminal, le mal en personne, qui incite ses amis à boire au lycée et qui organise de terribles soirées, véritables orgies d’alcool et de sexe, où trente ados dansent sur de la techno en se roulant des pelles tous sexes confondus. Mais ce n’est pas vraiment la faute du pauvre garçon, car sa mère, qui travaille, la salope, le délaisse. Il voudrait tellement qu’on le punisse, lui, au lieu de toute cette indifférence. Mère qui travaille également mal absolu ! C’est noté, merci.
L’ex pute de l’épisode précédent veut sortir avec un geek parce qu’il est gentil mais le vilain alcoolique lui met des bâtons dans les roues.
Victoire s’oppose à son proviseur pudibond.
Le nouveau pion, qui fait médecine à côté, ce qui est follement réaliste, est SDF, alors du coup Valoche l’accueille chez lui et en plus il est gay. (Mais ce nouveau est joué par Melville de « coeur océan », alors on lui pardonne beaucoup.)

Bref, je suis sûre que ça a cartonné en plus sur la seule foi de la présence de Valérie Damidot au générique (et oui moi aussi j’ai regardé mais si je m’en étais abstenue, je n’aurais rien à raconter. C’est un cercle vicieux). A la place de l’ensemble des protagonistes de ce « truc », je serais morte de honte personnellement. 

Voilà la fiction française ne sort à nouveau pas grandie de cette soirée.. M’en fous, j’ai zappé la fin pour un « modern family ».
Publicités

10 réflexions sur “L’éducation nationale selon M6

  1. Je me demande s'il faut chercher un sens caché à « ce truc ». Je n'ai pas regardé, mais j'imagine que le but de M6 c'est de faire passer une « bonne soirée » au « fans » (que de guillemets!!) de Valérie. Donc on la met en scène, on lui donne le beau rôle et on brode autour pour faire rigoler un peu (des profs qui se font chopper en train de se rouler des pelles comme les élèves, ça doit être super fun… le fan de Valérie n'a pas 18 ans).

    J'en suis à l'épisode 17 de la 2° saison de Modern Family (en une semaine de temps, malgré les 2 minus, c'est un vrai record), le sevrage est proche…. :o(

    Banane

  2. Ahah très bon post 🙂 J'ai l'impression d'avoir vu cet épisode alors que je n'y ai pas jeté un oeil (vu la fin du Grand Chemin puis on a enchainé sur des glee, étant donné la pénurie hier à la télé).
    Bref, c'est vmt un des grands problèmes des fictions françaises : l'absence de réalisme (qui tend parfois au fantastique)… C'était déjà très présent dans les séries françaises pour ado des années 90 comparées à leurs homologues américaines (ou canadiennes, comme les Années Collège), et je vois, par ton post, que ca n'a pas trop évolué. Dommage, on peut faire des choses vmt bien, comme les Beaux Mecs, passé récemment sur la deux 🙂
    Sinon, Coeur Océan repasse sur une chaine de la TNT.

  3. J'ai zappé Victoire et je me suis calée sur « tellement vrai » sur NRJ12…J'avais lu quelques chroniques sur ton blog à ce sujet mais je n'avais jamais eu l'occasion de juger sur pièce.
    j'ignore si c'était une rediff ou pas mais j'ai A-DO-RE !
    C'était « putassier » à souhait et le thème était GE-NI-AL : j'ai honte de mon physique…
    Je suis devenue fan du « presque-chauve-qui-met-de-la-poudre-noire-qui-se-vend-sur-internet-pour-cacher-la-calvitie » et de l'ex obèse qui veut devenir top model;il est super mignon mais le bat blesse quand il ote son tee shirt avec le tablier ventral tout déformé !

    Serieusement, je me demande quand même comment vivent les victimes (euh…pardon les témoins !)après la diffusion de l'émission.

  4. Banane, tu as très certainement raison, mais je pensais qu'on ne pouvait plus faire des séries, qui se veulent réalistes, de cette manière en 2010.
    Quant à Modern Family, l'épisode 24 va encore accuentuer ce sentiment chez toi à mon avis…

    Boadiceaa, j'aimerais bien que Pierre me le confirme mais je crois avoir lu que ce chef d'oeuvre était une production du célèbre Monsieur JLA qui a déjà beaucoup sévi dans les années 90, ce qui explique peut-être aussi mon malaise. Mais j'en reviens toujours au même point, nous sommes en 2011 et je pensais que nous avions dépassé ce stade…
    Je ne peux pas regarder Coeur Océan, tant que je n'aurais pas pris mes vacances à l'Ile de Ré. Ca me fait trop mal. 🙂

    Audrey, cette émission est totalement délirante effectivement. Les témoins me paraissent prévenus qu'on va se moquer d'eux. J'ignore ensuite comment ils assument leur relative notoriété, car il ne s'agit encore que de la TNT. 🙂

  5. Ton récit me déprime. Le pire c'est qu'après les gens disent: toutes les séries françaises télé c'est de la merde.
    Ben oui evidemment si on se base sur ça et sur Camping paradis (ou Josephine), ils ont raison.
    Mais voilà Arte, Canal et même France télé tentent des trucs.
    Ca ne marche pas toujours, ce n'est pas toujours bien. Mais eux ils essayent des trucs nouveaux…
    De toute façon plus j'analyse plus je me dis que M6 et TF1 ont surement la bonne stratégie à court terme (à la PDM pour vendre des pubs cheres), mais à long terme je suis bien curieuse de voir.

  6. cectoch, cette série relève effectivement de la même logique que celles diffusées le lundi en prime par TF1 une grosse star maison et un scenario qui la sert. C'est à chier mais ça cartonne. Ce qui m'ennuie moi, ce sont les dommages collatéraux pour l'EN qui s'en prend plein la gueule pour pas un rond au passage.
    Quant au format, on reste bien franchouillard avec 1h30.
    Ca fonctionne depuis un moment, pas de raison que ça s'arrêt, si ?

  7. J'ai vu le début et la fin, (honte à moi). En fait, je sais maintenant pourquoi ce n'est pas réaliste : c'est JLA productions. Comme Helene et les garcons et les « Mysteres de l'Amour »
    Quant au générique, ils ont tout pompé à Hartley Coeur A vif (bonne) série des années 90, faudrait tout de même penser à s'inspirer de plus récent
    J'ai vu une scène de fête, un mec soi disant mignon mais méchant et puis j'ai fait autre chose.
    Quand je suis revenue, le mec mignon méchant faisait un vrai regard de méchant (au cas où j'aurai pas compris) avant de peloter la cellulite naissante (en gros plan) de la fille de Victoire. Avec un copain, qui veut pas mais le fait quand même car l'autre l'a forcé. Bouuuuuh il est vraiment méchant, le méchant !
    Et puis bon, la fin en happy end.

    A lire ton récit, je me dis que j'ai rien raté. J'ai voulu jeter un coup d'oeil au docu qui passait apres mais c'etait un pot pourri de vieux docu M6.

    Soirée pourrie.
    Heureusement j'ai enregistré le Grand Chemin pour le savourer a un moment où je serai disponible pour accueillir le film dans toute sa beauté et ses nons dits.

  8. Mon éducation nationale à moi est moins folichonne… Les pions ne sont pas gays, personne ne s'envoie en l'air au CDI, les seuls élèves qui s'embrassent en public sont hétérosexuels. Bon d'accord, ils boivent aussi, mais ne sont ni exclus ni envoyés en stage de sensibilisation.

  9. Les épisodes de Cictoire Bonnot ne me laissant pas un souvenir impérissable, je ne sais plus très bien si celui-ci était meilleur ou pire que le précédent (qui, lui, c'est sûr, était moins bien que le premier, tellement énorme qu'il m'avait fait rire à l'usure). Ce qui me frappe, moi, ce n'est pas tant le côté irréaliste de l’Éducation Nationale qu'on nous montre, mais le côté profondément antipathique de Victoire Bonnot, qui se braque pour un rien, agresse tout le monde sauf sa famille. Je n'arrive pas à savoir si c'est voulu dans le scénario ou si c'est le jeu de Valérie Damidot qui veut ça (alors qu'il me semble qu'elle fait plutôt bien le job).
    Pour le reste, dès qu'on voit le générique, qui me rappelle celui du Lycée (M6, 1998), et qui ressemble effectivement sans doute à celui de Hartley, le côté désuet de la série est affirmé, d'un temps où l'on ne se souciait guère du réalisme mais qu'on voulait faire de simples téléfilms. C'est sans doute pour ça qu'on a une Game Boy jaune et une vieille R5 conduite par Vic. Je me demande également dans quelle ville se situe l'intrigue: le seul Noir du lycée n'est plus là et il n'y a plus qu'un type vaguement arabe (et j'ai compris ça à cause de son prénom). C'est quelque chose qui reflète encore la France actuelle ou M6 essaie juste de chasser sur les terres de TF1 en France profonde qui a besoin d'une belle morale à la fin?
    En tout cas, autant l'épisode 2 s'était vautré, autant celui-là a marché, donc j'imagine qu'il y aura encore quelques épisodes. Si Melvil de Cœur Océan reste, ça me va.

  10. Elise, ça se termine comment du coup ?
    J'aurais bien enregistré « le grand chemin » si j'avais pu, mais je crois que le visionnage de ce film devient plus éprouvant avec l'âge, non ?

    Monty, je parie du coup que Victoire Bonnot n'est pas CPE dans ton lycée.

    Pierre, tu fais plaisir à ma femme avec ton commentaire, qui n'arrête pas de me dire depuis jeudi que Victoire agresse tout le monde dans son lycée et que c'est le plus gros problème de la série. C'est effectivement curieux que la sympathique Valérie Damidot campe un personnage aussi antipathique. Comme toi, nous nous interrogeons sur l'origine de ce trait de caractère. Il est probable que ça soit lié à son jeu, alors qu'elle n'est pas mauvaise par ailleurs.
    J'avais étudié le générique et il me semblait que comme « Coeur Océan », « Mademoiselle Joubert » et le début de « Foudre », la série avait été tournée en Poitou Charente, ce qui pourrait expliquer ce côté « France profonde ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s