Pendant ce temps là à Roland Garros, Richard Gasquet met sa patée à Djokovic (à moins que ça ne soit l’inverse)

Devant l’optimisme de Lionel Chamoulaud et d’Arnaud Boetsch, qui croyaient dur comme fer aux chances de Richard Gasquet pour enfoncer le pitoyable Djokovic, sur le point seulement de gagner son 41ème match d’affilée et d’accéder vraisemblablement à la place de numéro 1 mondial, là où le français était en confiance et en communion avec le public, ce qui est sans commune mesure avec des résultats concrets, vous me l’accorderez, je me suis laissée aller à parier avec ma femme sur le fait que le biterrois allait arracher un set au serbe. Je ne suis pas non plus totalement suicidaire et je n’ai pas cru un instant à la victoire du sosie de Tifoff qui boit de la cocaïne à l’insu de son plein gré dans des endroits interlopes de Miami.

[Source photo : melty.fr]
Ce que j’aime dans le tennis, c’est qu’effectivement les résultats sont totalement imprévisibles et que le match n’est jamais gagné jusqu’au dernier point.

Ce que j’aime moins dans le tennis sur le service public, c’est que même avec un set dans la poche et après avoir fait le break dans le deuxième, à écouter les « journalistes » sportifs mandatés pour commenter le match, le serbe flippait encore sa mère face au français incapable de le mettre pourtant en danger.

Ils ont tenu deux sets, à voir dans chaque faute de Djokovic  un mauvais présage pour lui, à imaginer dans chaque point marqué par le français sur le service de son adversaire, un potentiel break, à discerner dans un point serré la marque d’une crainte irraisonnée du champion des Balkans à l’égard de Gasquet et puis à trois sets à rien, ils ont du se résoudre à l’idée que le joueur tricolore n’arrêterait pas un champion invincible, comme ils l’avaient espéré.

Parfois, les commentateurs devraient s’excuser, d’être aussi effrontément de parti pris jusqu’à la nausée presque. Le combat était inégal, point barre.

De mon côté, j’ai perdu mon pari et regretté de ne pas avoir misé sur Monfils, qui lui a produit un jeu assez extraordinaire hier et pourrait bien battre un costaud espagnol sur la terre battue.

Sinon, pendant ce temps là, à chaque minute de ses apparitions en plateau, Tatiana Golovin fout une grande gifle au féminisme en se laissant taquiner par des journalistes paternalistes et gentiment moqueurs à l’égard de cette jolie blonde un peu gourde.

Décidément, il vaut mieux couper le son et se contenter des images pour apprécier le tennis sur France 2, 3 et 4.
Publicités

5 réflexions sur “Pendant ce temps là à Roland Garros, Richard Gasquet met sa patée à Djokovic (à moins que ça ne soit l’inverse)

  1. J'écoutais d'une oreille distraite le match, pensant qu'ils étaient au coude à coude et puis au bout d'un moment j'ai regardé le score… Le décalage était choquant!
    De la même manière qu'ils ne manquent pas une occasion de lancer des remarques sur Sharapova, ses jambes, son absence de sourire sur le court…
    Un jour il faudrait que Tatiana lance le même genre de remarques sur Nadal et son short trop moulant qu'il ne peut s'empêcher de remettre en place avant chaque service!

  2. Tatiana m'énerve avec son sourire de gourde et son incapacité à remettre en place les obséquieux journalistes de France Télé.
    Cette jeune fille n'a pas eu de chance pour sa carrière de joueuse de tennis, j'en conviens. Elle n'a pas eu le temps de prouver qu'elle était douée, j'en conviens.
    Mais pourquoi est elle encore là? Parce qu'elle est bonne et pis c'est tout.
    Quant à Gasquet le pire c'est qu'il ne fait pas un mauvais match le bougre. Il est juste battu par beaucoup plus fort que lui. Mais je pense que grâce aux journalistes de la 2, il va encore passer pour une sombre quiche. Pas merci à eux d'avoir voulu nous faire croire que Richard avait une chance et pas merci à eux d'avoir fait croire à un match serré qui ne l'etait pas.
    Enfin bon on est encore d'accord POC.

  3. rapha, je suis personnellement agacée également par le fait que les commentateurs appellent Nadal « rapha » justement, comme si c'était leur grand pote de toujours.
    Les filles jouent mal pour eux par ailleurs, ce qui explique peut-être leur mépris à peine dissimulé pour Tatiana Golovin.

    cectoch, même Gasquet en plateau, a été audieux et condescendant avec elle. Fort heureusement, elle est canon et finalement c'est l'essentiel même sur France télévision.
    Par ailleurs, tu fais bien de souligner qu'avec leurs commentaires décalés, les journalistes de France 2 ont fait passer Gasquet pour un gros tocard.
    Souvent d'accord effectivement…

  4. Richard a joué avec Tatiana en double mixte (quand Tatiana jouait encore au tennis). Alors que peut-être c'était juste des chambrages entre amis (ou entre ex).
    Et puis bon si Tatiana n'était pas une quiche qui se laisse faire depuis 3 ans, je la défendrai peut-être. Mais non j'ai pas envie.

  5. Les commentateurs ont tojours été nuls ! Du coup, tous les ans, je coupe le son et tous les ans je m'endors devant les matchs…
    En ce qui concerne Tatiana…la pauvre, déjà peu finaude de nature, elle a passé toute sa jeunesse sur les terrains…comme beaucoup d'autres d'ailleurs…ce qui explique qu'elle soit un tantinet limitée…
    Quant à Gasquet, il n'a aucun respect pour les femmes ! Je n'ai pas vu l'interview en question, mais son côté goujat est naturel chez lui.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s