A l’heure anglaise

Je me suis tenue à mon Télé POC et donc calée à l’heure anglaise dès hier soir en visionnant le très hagiographique «Kate et William : quand tout a commencé ». En découvrant le ton de ce magnifique téléfilm, j’ai saisi très vite qu’il ne s’agissait pas d’une production made in BBC, mais bien d’une daube américaine, mais qu’importe j’ai tout su de leur histoire pour me préparer au Jour J. J’ai ainsi appris que Kate avait incité William a changé d’option plutôt qu’à arrêter ses études – il est passé d’histoire de l’art à géographie. J’ai compati avec la longue attente de la future mariée – surnommée waity Katy par la presse à scandale – et assisté à la demande de fiançailles au Kenya, enfin devant un écran vert dans un studio quelque part dans la banlieue de Vancouver dans le cas de cette super production.

Mais « Kate et William : quand tout a commencé » ne m’avait pas préparé aujourd’hui à l’horrible tonsure de William, qui est désormais officiellement beaucoup moins séduisant que son rouquin cadet, qui était d’ailleurs très peu présent dans mon téléfilm, ni à la beauté de Pippa, la petite soeur de Kate, désormais Catherine, que j’ai découvert tout à l’heure. Dans le téléfilm, le frère et la soeur des futurs mariés, étaient campés par des acteurs beaucoup moins séduisants que leurs aînés, qui ne leur rendaient pas du tout justice.

[Photo capturée par le site d’Europe 1 sur France 2]

Plus sérieusement, j’ai apprécié ce mariage vraiment bien couvert par France 2, dont je n’ai finalement pas bougé. Stéphane Bern a été parfait dans son rôle d’expert qui pour parler de Camilla Parker-Bowles, évoque la Duchesse de Cornouailles ; Karl Lagarfeld a joué les langues de pute aussi bien que nous dans notre salon en évoquant notamment la laideur d’une mini demoiselles d’honneur ; et Marie Drucker a su à la fois se monter professionnelle, en intimant notamment le silence plusieurs fois à ses chroniqueurs, puis en se montrant très émue devant la complicité de William et Kate.

Les images fournies par la BBC ont également été à la hauteur avec notamment de magnifiques vues aériennes de Londres, qui m’ont donné envie d’y foncer au plus vite pour me fournir en produits dérivés.

De mon côté, je me suis convertie à l’Angleterre depuis peu, mon premier voyage voilà deux ans dans la patrie de Kate et William, et depuis je voue un culte païen à sa capitale. J’adore la nourriture anglaise, principalement les mets sucrés – je ramène en général un camion de sucreries à chaque voyage – (et j’en ai assez que les français très fiers de leur gastronomie se moquent de la nourriture anglaise sans l’avoir goûtée et en oubliant que Gordon et Jamie sont anglais…contrairement à Cyril Lignac), les musées londoniens et la gentillesse des autochtones. J’en viendrai presque à être royaliste – en fait je le suis déjà mais c’est un autre sujet hautement polémique.
Du coup, j’ai entonné God Save The Queen, à la différence de la Reine, ce qui est normal d’après Stéphane Bern, quand l’hymne a résonné dans l’abbaye de Westminster.

Publicités

9 réflexions sur “A l’heure anglaise

  1. Je ne dis rien de rien sur la cuisine anglaise, j'aime beaucoup en général (mais j'ai été éduquée pour).
    C'était un beau mariage, une belle mariée (et un marié dégarni: il était charmant ado et l'âge adulte lui sied peu), une belle robe, une très belle témoin de la mariée, un témoin du marié charmant, une reine toute jaune … bref je n'ai pas été déçue, et j'ai apprécié les commentaires de Bern.

    Il y avait même une Javotte et une Anastasie incarnées par les princesses Eugénie et Béatrice d'York.

  2. Le peu que j'ai regardé du mariage, je l'ai vu sur M6 où, ma foi, c'était bien agréable, avec Emmanuel de Brantes, David Lowe et Cristina Cordula. Ensuite, j'ai été faire la sieste et finalement raté le baiser, mais j'ai vu la messe, la robe (jolie) et l'arrivée de Kate auprès de William que j'ai trouvé tout mignon par son attitude (même si, c'est un fait, c'est Harry le plus mignon des deux).

  3. Mariage regardé au boulot également, où mes collègues du marketing avaient squatté mon bureau pour regarder ça sur la grosse télé ^^

    Bref, très mignons… et nous étions toutes d'accord pour dire qu'il faut que William se fasse des implants. Être chauve ne lui ira pas et la tonsure est ridicule à son âge.

    Signé : une fervente adoratrice de l'Angleterre et de leurs traditions, des pitchounes en uniforme, de la relève de la garde et de Mars & Spencer…

  4. Louise, j'ai failli t'écrire pour te demander si tu regardais… 🙂 Je vois que nous avons partagé les mêmes pensées.

    Pierre, j'ai trouvé William très « tendre » et donc adorable, mais Harry canon. J'ai zappé la messe et j'en ai profité pour me restaurer, mais pas le(s) baiser(s). Cristina n'a pas pu être à la hauteur de Karl, en grande forme.

    Cic, le monde a donc été attérrée en découvrant l'affreuse tonsure de William, qui contrastait avec le mojo d'Harry.
    Nous partageons beaucoup et notamment Marks & Spencer. 😉

  5. J'étais à Londres il y a 15 jours et je n'ai qu'une envie: y retourner! Comme toi j'ai bavé devant les vues aériennes et je n'ai pas décollé de France 2. J'ai bien aimé quand Lagerfeld a daubé sur le chapeau « atroce » d'une des filles de Fergie.
    Et je suis d'accord avec toi: Pippa était une bombasse dans sa robe. Et William est déjà bien dégarni pour un garçon de 29 ans, il a beaucoup perdu de son sex appeal.
    Je viens de zapper sur W9 qui consacre sa soirée au mariage et ils appellent Elisabeth II dans sa tenue jaune « Pikachu » ça m'a bien fait marrer!

  6. Complètement hors de propos: je viens de terminer la première saison de Vampire diaries qui m'a laissée exangue. Je me retiens d'attaquer aussi sec la seconde.

  7. POC, sur M6, la partie langue de pute était plutôt attribuée à Emmanuel de Brantes et David Lowe qui ont d'ailleurs été très drôles. Cristina était là pour le quota romantique et les détails mode (et n'est pas restée jusqu'au bout).

  8. Mon cœur de midinette et mon anglophilie ont été plus que satisfaits.
    Kate était sublime à deux doigts de se faire voler la vedette par sa sœur. Mais ce pauvre William ressemble de plus en plus à son père.

  9. Je pense que c'est normal, qu'elle chante pas, la reine, dans la mesure où ça serait « Dieu me sauve », non?
    Mais c'est un détail… ;o)

    J'ai aimé la robe, celle de la témoin encore plus, le charme de Harry et j'ai plaint les mariés (je me trompe pê mais à leur place j'aurais détesté être le centre de l'attention de 2 milliards de personnes, ça aurait tué tout le plaisir de ce moment)

    Banane

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s