Comment je me lasse de How I met your mother ?

Voilà une semaine, grâce à mon court carême télévisuel, j’ai pu avancer dans mes deux séries du moment : « Vampire diaries » et « How I met your mother ».
Je consacrerai à nouveau un post à la magnifique deuxième saison de « vampire diaries » que TF1 devra entièrement disséquer pour en ôter toutes les scènes d’arrachage d’organes divers et variés et de torture raffinée pour pouvoir la diffuser le samedi après midi (toutefois comme je viens de me rendre compte en attaquant le visionnage du début de la saison 1 que la première était tout aussi glauque que la première, je m’étonne que personne ne se soit inquiété au CSA de la diffusion en journée d’une série aussi violente dans les idées, comme dans les images), mais aujourd’hui je vais reparler de « How I met your mother ».
Je vous ai finalement épargné mon post extrêmement courroucé après avoir visionné le terrifiant de nullité avant dernier épisode de la saison 5. J’en étais venue à me demander si les scénaristes de « Notre belle famille » n’avaient pas pris le relai à l’écriture de l’une de mes séries favorites jusque là, tant j’étais énervée. Mais le début de saison 6 m’a presque réconciliée avec « How I met your mother » alors certes comme les aimables sous-titreurs des épisodes que je me procure je me demande « who’s this fucking mother », mais le temps que Ted met à mettre la main sur sa moitié a été rattrapé par quelques éléments.

[ATTENTION JE SPOILE LA SAISON 6 DE HOW I MET YOUR MOTHER]

Vous êtes prévenus.
De jolies guests…
Pour une fois, ce ne sont pas les supers stars* – Jennifer Lopez est apparue relativement inutilement dans la saison 5 – qui me font plaisir mais bien respectivement l’arrivée au générique de l’ex Cameron du « Docteur House », qui ne risque pas d’être la mère des enfants de Ted puisqu’elle est mariée avec l’époux dentiste de Bree (et puis plus finalement), et de l’ex « new man in charge » de l’île de Lost. Hurley ne fait qu’une modeste apparition dans la série, mais qu’importe car comme tout le monde aime Hugo et que les scénaristes ont glissé une fine allusion à « Lost », elle m’a suffi. Cameron est, elle, plutôt séduisante dans son rôle d’activiste mariée à un homme plus âgé qu’elle et extrêmement riche. Je ne sais pas si Ted va être suffisamment vilain pour se taper une femme mariée (qui est en instance de divorce depuis que j’ai démarré l’écriture de ce post), mais j’ai hâte de savoir où cette intrigue secondaire mène (nulle part a priori d’après les flash-forward).
Bon, petit bémol cependant, le divorce éclair de la jeune femme, qui est tombée éperdument amoureuse de Ted (déjà deux invraisemblances dans une phrase) est très, très peu crédible, et démontre vraiment que les scénaristes ne se foulent plus vraiment pour les intrigues.

Un petit retour sur la carrière de Robin Sparkle
La promesse avait été faite dans la saison précédentes au moment de la rupture souhaitable entre Barney et Robin, et l’épisode 9 absolument hilarant a permis un nouveau zoom sur la carrière de ma teenage pop-star canadienne favorite, Robin Sparkles et de sa copine inconnue jusque là, Glitter. Je suis toujours très fan des apparitions d’Alan Thicke dans la série et cet épisode est vraiment bien construit.

La crise de la trentaine

Le gros point noir de cette sixième saison semble être les origines de Barney. Ce personnage est devenu un boulet pour les scénaristes qui semblent vouloir justifier à tout prix son attitude révoltante à l’égard des femmes, enfin j’imagine. Sinon, pourquoi s’entêter à lui chercher un père ? Mais, sinon j’avoue que je me retrouve pas mal dans les doutes de Ted, Robin voire Marshall sur leur carrière. Par ailleurs, il n’est pas mauvais de nous rappeler qu’en vieillissant nos parents deviennent mortels, même si c’est terriblement minant.

Mais bon, si cette sixième saison est largement meilleure que la précédente, ce qui n’est pas très difficile, elle reste très en dessous du niveau des qu…tro…euh deux premières. Le personnage de Ted, déjà passablement antipathique à la base, ne gagne pas en sympathie en vieillissant. Barney encombre, je me répète, les scénaristes et même ses théories fumeuses perdent de leur sel. Marshall et Lily font ce qu’ils peuvent en faisant un pas et en reculant de deux dans leur existence. Heureusement que Robin est plus belle que jamais…

Je me console désormais avec mon nouveau « Big bang theory », qui était déjà mon nouveau « how I met your mother » qui parait à l’absence de « Friends », avec « Modern family », qui ne m’a pas (encore) déçue au presque terme de sa deuxième saison.

*J’apprends en écrivant ce post sur Glitter est campée par l’ex chef de fil des Pussy cat dolls…

Publicités

15 réflexions sur “Comment je me lasse de How I met your mother ?

  1. Ah, Robin et Barney ont rompu? Et c'est une bonne chose? La dernière fois que j'ai vu cette série, on pouvait deviner qu'il allait se passer un truc. Mais comme je ne riais plus devant la série, je n'ai pas acheté la saison suivante, arguant à ma sœur qui la voulait que cette série ne méritait plus 30€ à mes yeux. Depuis, le prix a baissé mais j'ai oublié complètement cette série, dont je ne garde que le très agréable souvenir de la saison 1 au cours du moins agréable été 2007. Mais je ne prendrai pas le risque de la reregarder, oh non!
    Quant à Modern Family, il me faudrait une deuxième chance, je suis passé complètement à côté du pilote et n'ai pas persévéré. En attendant, au rayon série familiale, j'attends la suite de The Middle, parce que j'ai beaucoup aimé la saison 1.

  2. oui en effet HIMYM saison 5 c'était pas le top mais bon j y reste fidele.
    modern family j ai pas accroché, je reste fan de parenthood…

    une nouvelle serie sinon mad love une sorte de how i met your mother avec le mec de american pie mais surtout avec Eliott de Scrubs qui était aussi au generique de How i met pendant un moment….

  3. Pierre, tu as donc arrêté HIMYM à la fin de la saison 3. Je me trompe ? C'est plutôt une bonne chose que Robin et Barney aient rompu si on se fie à la série, sinon je ne sais pas…
    J'ai attaqué la saison 6 pour être sûre que la série n'en valait plus la peine, et j'investirai certainement dedans à sa sortie, au moins pour compléter ma collection.
    Quant à Modern family, il faut que tu donnes absolument une seconde chance à cette série, sur laquelle je rereviendrai bientôt.

  4. POC, à ma décharge, Modern Family a été diffusée, comme trop de sitcoms sur le câble, au rythme de… CINQ épisodes par semaine. J'ai tenu pour certaines séries, mais quand Modern Family a commencé, j'avais déjà d'autres séries en cours et je n'ai vraiment pas pu suivre…
    Pour HIMYM, c'est en effet la saison 3 qui a été ma dernière, avec cette possibilité d'avoir trouvé la mère même si en fait non. J'ai lu tellement de mauvaises critiques de la saison 4 que je n'ai pas été plus loin. Et aujourd'hui, je n'ai vraiment plus aucun attachement à HIMYM ni ses personnages. Je les ai oubliés.

  5. Pierre, il faudrait trouver un moyen de regarder décemment Modern family pour te faire une opinion claire sur le sujet. Quant à la saison 4 de HIMYM, elle est malheureusement meilleure que la 5 et la 6…

  6. alors conseil ou pas de mad love…. c'est à dire que je n ai pas encore vu car je regarde Patrick Jane saison 3 actuellement. 4 episodes de Mad love sont en attente … je te tiens au courant.

  7. bon ben moi j'ai pas lu le post puisque que j'attaque le visionnage du dernier DVD de la saison 4 … et paf je lis le premier commentaire et là je vois que barney et robin ont rompu … j'en conclue donc qu'ils se mette ensembles aaaahhhhh !!
    pour le moment je suis dingue de cette série car j'en avais par dessus la tête de voir des séries qui nous servaient meurtres et autres joyeusetés à tous bouts de champs !

    une alternative à HIMYM ? mais comme ils ont tous encore signé pour au moins 2 ans, on est pas pret de la connaitre la Mme Ted !

  8. Bonsoir POC, je viens à l'instant d'achever le visionnage de la saison 1 de The Vampire Diaries! Mention spéciale au tranchage de doigts… Grâce à toi je me prépare mentalement aux prochaines attaques sournoises de Katherine. Par contre jusque là je trouvais la série plutôt soft, beaucoup de morts mais rien de très sanglant.

    En ce qui concerne HIMYM, je n'ai plus d'avis. Je regarde par habitude maintenant.

  9. Je hais Barney et sa soi-disant rédemption. Barney est un dragueur, seulement depuis le début il est trop méchant et trop cartoon pour tenir longtemps. Alors pour l'humaniser et parce que la série n'a tenu que sur lui pendant longtemps on lui trouve un père pour qu'enfin il se rachète une bonne conduite. Pendant ce temps là Robin est belle et c'est tout. Pourtant son personnage de fille qui rêve carrière et pas amour mériterait un développement.
    Lilly et Marshall ne servent à rien et Ted est insupportable avec ses histoires d'amour qui finissent mal en général.
    Voilà comment en 5 saisons HIMYM a réussi à nous montrer que Friends est la meilleure parce qu'elle elle a réussi à durer.
    Encore une fois POC, je suis donc d'accord avec toi.

  10. Gee, je dois vieillir mais je trouve la série assez violente dans ses idées. Ainsi, et tu vas sans doute trouver que j'extrapole beaucoup, mais la façon dont Damon pompe le sang de Caroline, pas super consentante car sous hypnose, me fait toujours un peu songer à un viol. Par ailleurs, quand les vampires croquent les innoncents humains, ça me fait toujours un peu peur, d'autant que les filles hurlent et sont terrifiées. Mais dans les images, les choses s'aggravent vraiment dans la saison deux avec arrachage d'organes, comme je l'écris.
    Mais elle devrait te satisfaire dans la mythologie et la dramatisation. Au point que je me demande ce que les scénaristes vont pouvoir inventer pour la suite.

    cectoch, nous sommes effectivement souvent d'accord et le cas de Barney ne s'améliore vraiment pas à l'approche de la fin de saison. Quant à Robin, elle est de plus en plus « dummy » et son personnage finit par en souffrir. Nous arrivons donc à la même conclusion, How I met your mother n'est pas Friends.

  11. Cela dit je ne suis pas hyper fan du côté sanglant, moins il y en a mieux je me porte. Néanmoins, dans les idées comme dans les images, j'ai trouvé ça beaucoup moins violent que True Blood. Ca ne m'a pas empêché de penser comme toi que Vampire Diaries n'est vraiment pas une série du samedi après-midi.

    J'hésite à faire une pause avant d'entamer la saison 2, j'ai d'autres séries à rattaper.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s