Cauchemar en voix off

Depuis que je l’attendais, j’ai forcément regardé avec intérêt la première de « cauchemar en cuisine » sur M6 et la deuxième aussi tant que j’y étais.
Conclusion, je suis relativement séduite, voilà bonne journée à vous, attention le temps se gâte à partir de demain.

Je peux développer un peu effectivement.

L’émission souffre d’un énorme défaut, elle est calquée totalement sur l’original, donc comme Gordon joue les voix-off de marque dans son programme, Philippe Etchebest fait de même et il faut un bon moment pour s’habituer à ses commentaires atterrants et à son « jeu » plus que passable. Passé ce très gros bémol, l’émission se laisse regarder.

La production a quand même glissé sa touche française dans la franchise anglaise. Notre cuisinier à nous est un peu le Pascal le grand frère des cuistots. D’ailleurs, il est ancien rugbyman et boxeur à ses heures, donc logiquement dans le premier sujet de la soirée pour faire comprendre au restaurateur comment une équipe fonctionne, il l’a emmené sur le terrain pour un affrontement viril mais correct.
Deuxième french touch, M6 aime les programmes qui occupe toute la soirée. Il a donc clairement fallu allonger la sauce et la production a opté pour une grosse louche de mélo. Le premier couple de restaurateurs n’a jamais de temps pour sa fille, la fée Philippe Etchebest leur permet d’aller passer une soirée glauque dans un karaoké désert avec leur gamine.

Sinon, la recette est la même, au début tout est nul et le cuisinier refuse de collaborer et à la fin tout s’arrange et les affaires repartent.

J’avoue quand même que le deuxième cas de la soirée avec ce qu’on doit désormais appeler le « soupegate » m’a beaucoup amusée. Le chef débarque dans un bled atroce (qui ne l’est pas d’après mes commentaires) et doit venir au secours d’un restaurant qui a….mauvaise réputation. Le précédent propriétaire aurait en effet transformé le troquet de la ville en « bordel » et les repreneurs n’ont jamais songé à communiquer sur la nouvelle identité des lieux, laissant sur la façade d’angoissants mannequins vêtus de costumes traditionnels, un repère pour les bordels dans la région a priori. A l’intérieur, ce n’est guère mieux, la serveuse fait peur et le cuisinier semble sur le point de se pendre. Sa situation ne s’améliore guère quand le coach culinaire lui interdit de servir une soupe « piquée » qu’il a préparée « la semaine dernière ». Comme nous ignorons à quel moment de la semaine en cours nous sommes par rapport à la précédente, cette mention demeure angoissante. Pendant un quart d’heure, le cuisinier responsable des lieux se reproche sa négligence au sujet de la soupe et le chef est incapable de lui faire surmonter cette épreuve.
Le téléspectateur comme Philippe Etchebest finit par le supplier d’oublier cette damnée soupe.
Au final, le restaurant est transformé en sandwicherie et tout repart sur les bons rails. Les gens sont informés que les lieux ne font plus bordel et la foule afflue, ce qui extrêmement crédible (a priori).

Le fond entre la version anglaise et l’adaptation française reste le même et demeure toujours aussi alléchant pour le téléspectateur sadique : des restaurateurs inexpérimentés / sales / débiles légers / inconscients (les mentions inutiles sont à rayer) se lancent dans une aventure qui les dépasse et ils ont besoin d’être repris en main par un coach énergique. Ainsi, hier, j’ai beaucoup ri en découvrant la serveuse du premier restaurant secouru qui est notoirement incapable de sourire – je me suis même demandé si elle en était capable physiquement – et qui ferait fuir n’importe quel client sensé. Il ne vient jamais à l’idée de son patron de lui demander de se dérider un instant pour attirer le chaland.

Mais au final, la magie opère. Les cuisiniers étaient à chier, le chef leur apprend deux recettes à lui et ce qui sort dans les assiettes devient mirifique. La salle était atroce, seul bon point des designers professionnels transfuges des « maçons du coeur » – j’en suis certaine – viennent la transformer. Le restaurant est situé à 150 bornes de la première sortie d’autoroute au fin fond de la Creuse, les « experts » – ça aussi, c’est nouveau. Philippe Etchebest s’entoure de trois « experts » professionnels de la profession qui lui donnent les clés pour apporter une solution à son problème de la semaine – changent la donne (ou pas).

Je vous confirme que « cauchemar en cuisine » est vraiment une bonne émission mais surtout pour le téléspectateur à mon avis.
Publicités

12 réflexions sur “Cauchemar en voix off

  1. Hum… Le bled atroce c'est Fontvieille :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Fontvieille
    (il y a même la photo du restau sur la page wikipedia…)
    au pied des alpilles, et c'est très mignon (à l'exception du restaurant, je te l'accorde) et trrrrrès touristique. Une sandwicherie dans ces conditions est effectivement une excellente idée.

  2. Ah, j'allais dire tout pareil que Zelda .. pareil alors!
    Non mais Fontvielle c'est très joli et c'est le village du moulin de Daudet, et ce n'est pas un trou, rien n'est un trou en Provence, tout est touristique et plein de monde.
    Il était mentionné en sous-titre « province d'Avignon – 13 », cela m'a fait rire.
    Sinon, je n'ai rien vu mis à part la présentation de ce second restau/bordel; j'ai noté la voix off du cuisinier, ce n'est pas très heureux, peut-être qu'il s'améliorera avec l'expérience.

  3. Zelda, j'ai corrigé l'article sur les aspects alléchants du « bled », mais le fond reste le même. 😉 C'est d'autant plus curieux que leur resto/ancien bordel ne fonctionne pas.

    Louise, a priori je suis une blogueuse qui pète plus haut que son cul, dixit un lecteur du Post, et la voix off était parfaite. Je m'incline du coup.
    Pour le bled, ce n'est pas mon délire, mais je le note.

  4. La voix off était atroce elle m'a perturbée toute la soirée c'est dommage, pareil pour la copie presque conforme à la version originale de gordon ramsey j'ai tellement ressenti le copié/collé que j'ai pas eu envie de voir le 2nd épisode mais faible que je suis je me suis laissée happée par l'histoire de la soupe et du cuisto tout timide qui m'a fait de la peine
    Samya

  5. Samya, l'émission n'est pas trop ratée si on se laisse happer, telle est ma philosophie. Le deuxième sujet aurait d'ailleurs mérité la programmation en prime à mon avis. Mais peut-être que cette histoire de bordel l'a un peu plombé.
    En fait, en y réfléchissant, toutes les adaptations de programmes anglo-saxons sont des copies conformes. Avant on ne s'en rendait pas compte car on ne les connaissait pas simplement. Nous sommes trop informés décidément. 😉

  6. « C'est d'autant plus curieux que leur resto/ancien bordel ne fonctionne pas. »

    Pour ma part c'est l'immonde façade kitch qui m'a toujours retenue d'y entrer. Les mannequins aux fenêtres c'est déjà à la base une idée abominable, et quand en plus elles sont poussiéreuses et mal coiffées, ça fout carrément la trouille. Sur la photo de wikipédia
    http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/d/d6/Fontvieille_2.JPG
    on peut aperçoit, derrière la statue d'âne ébréchée, la cape d'un berger grise de poussière (la couleur d'origine est marron foncé).
    En plus la salle de restaurant avait l'air très sombre la dernière fois que je suis passée devant (mais le restaurant n'avait pas encore changé de propriétaires).
    Tu ajoutes à ça une carte parfaitement inintéressante, à des prix trop élevés (comme partout dans la région, du reste), et l'absence de terrasse (ce qui est assez rédhibitoire chez nous), et tu as l'équation parfaite pour une faillite à très court terme.

  7. J'ai écouté d'une oreille distraite ce programme et le côté récité/joué me dérangeait également. Je me suis même surprise à penser que la Voix de SS pourrait peut-être faire cette partie du travail… Bon, ça n'enlève rien au talent du Chef, c'est juste que ce n'est pas son boulot, comédien.
    Sinon, ton lecteur du post a l'air d'avoir très mal commencé sa journée pour être enragé comme ça à 10h du mat'!

  8. Moi j'ai bien aimé cette version française de l'emission..

    Je trouve que le chef est un peu plus Humain que Gordon Ramsay, je l'ai senti plus investi ,plus sincère que la version originale.
    Il a même été ému ,il a l'air d'aimer son métier en tout cas et de vouloir vraiment aider ces restaurateurs.

    Les 2 situations étaient différentes mais celle dans le petit village de provence faisait flipper , la serveuse droite comme i qui te fixe sans bouger, aussi froide que le lieu.

    Coup de chapeau pour les nouvelles déco dans les 2 restaurants, c'était chouette , petit détail il leur ont donné les memes nouvelles assiettes un stock à liquider ??Mdr

  9. Boadiceaa, je crains que la franchise n'impose cette mise en scène, qui va bien à Gordon par exemple.

    Julie, je crois que je suis moins sensible que toi à l'humanité du propos, mais au moins disons que c'est une des autres « french touch » de cette adaptation. De mon côté, je préfère le côté punchy délirant de Gordon, qui se laisse parfois aller à être sympathique d'ailleurs.

  10. moi j'ai pas regardé mais quand même comme je suis un peu curieuse et bêtement ovine, je vais me laiser tenter la semaine prochaine puisque tu conseilles !

    quand même, ils ont un chic fou les producteurs pour toujours nous sortir de sacrés spécimens lors de telles émissions.

    HS : j'ai pensé à toi (!) car j'ai lu un article sur FPCFPC qui annonçait l'arrivée d'un nouveau couple dans le quartier composé de A. Kavannagh et F. Bel, info ou intox … j'ai spoiler ?? désolée !

  11. Moi aussi j'ai été très gênée par cette voix-off! Je trouve qu'ils devraient renoncer à faire lire un texte à la première personne au chef et prendre une voix off du genre de celle de Top Chef.

    Et comme toi j'ai bloqué sur la première serveuse qui tire une tronche de dix pieds de long non stop.

    Je trouve le fait de mettre en avant le côté rugbyman/boxeur de Ph. Etchebest est très surfait et on pourrait s'en passer, mais bon.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s