Il faut sauver les enfants de Ted !

Hier, en visionnant mon quota quasiment quotidien de « How I met your mother », je n’ai pas pu m’empêcher d’avoir une pensée émue pour les deux protagonistes les plus inutiles de l’histoire entière des séries : les pauvres enfants de Ted coincés en 2030 sur leur canapé à écouter la très longue saga de la rencontre de leur père et de leur mère.

Je crois me souvenir qu’à un moment la série laissait penser qu’ils écoutaient le récit de leur géniteur en plusieurs fois, mais en regardant cette saison 5, je ne peux que les plaindre.

Mais putain Ted, tu la rencontres quand la mère de tes enfants ?*

[Je spoile la saison 5 de How I met your mother qui est a priori passée sur NT1, mais bon libre à vous de ne pas lire la suite si vous souhaitez ignorer des éléments notables de l’intrigue de la série.]
 Cette saison 5 nous a permis, au stade assez avancé où j’en suis, de découvrir la colocataire de leur mère, probablement son pied, et la maison où ils vivent encore en 2030, qui n’est pour l’instant qu’une ruine pathétique. Ted n’en peut plus d’attendre de trouver chaussure à son pied et de mon côté, comme ses amis à qui il impose toutes ces nouvelles conquêtes, je ne supporte plus de le voir chercher. J’en viens à vomir Ted et à haïr Barney aussi par ricochet, car le pauvre est contraint d’être perpétuellement un pervers qui se tape tout ce qui bouge, pendant que Marshmallow et Lilypad rivalisent de niaiserie.

On reproche souvent (à raison) aux séries françaises leur nullité, mais on devrait parfois regarder ce que les Américains arrivent à faire d’une bonne série en l’étirant à l’infini.

Il suffit d’aller déterrer « Ally McBeal », déjà squelettique sur la fin, pour s’en rendre compte. Une fille sortie de nulle part parce qu’un jour l’avocate a prêté un ovule, un staff renouvelé parce que les autres acteurs se sont tirés, des intrigues qui rivalisent de débilité, et ouf, la délivrance…

L’entêtement à prolonger à l’infini une série qui a bien fonctionné mène aux pires extrémités.

La saison 4 de « the big bang theory » que je vénérais pourtant jusqu’à récemment me fait déjà craindre le pire pour la suite.

Alors, comme pour « Lost », les scénaristes de « How I met your mother » devraient se voir imposer de résoudre le grand Mystère new yorkais du XXIème siècle au plus vite afin de délivrer les deux gamins coincés sur un canapé en 2030.

D’ailleurs, si je calcule, l’aînée des deux gosses a au moins 15 ans, ce qui lui impose donc de naître en 2015, ce qui laisse à peine deux ans à Ted pour rencontrer sa femme, se marier, et avoir 9 mois plus tard un enfant, à moins évidemment qu’elle attende le dernier pour tomber enceinte à la dernière extrémité, ce qui manque toutefois de romantisme.

[Au stade où j’en suis, j’ai envie de lancer des hypothèses façon Lost et si Ted avait totalement inventé cette histoire d’enfants et qu’il ne rencontrait jamais leur mère…]

Publicités

11 réflexions sur “Il faut sauver les enfants de Ted !

  1. Entièrement d'accord avec toi POC concernant ces deux séries. La saison 6 de « HIMY » est tout aussi pénible… Blagues pas marrantes, un ou deux épisodes larmoyants à en vomir, Barney toujours aussi lourd, Lily et Marshall très niais, et Ted aussi antipathique que Ross dans « Friends »… Je sauve juste Robin du lot. J'attends impatiemment la fin de cette série, alors que je l'adorais. Je crois avoir lu quelque part qu'il y aurait eu une signature pour 2 saisons supplémentaires… Au secours ! Quant à « BB », les épisodes centrés uniquement sur Sheldon sont très pénibles… C'est sans arrêt la même chose. En fait, ma femme et moi trouvons que les épisodes sont meilleurs quand les 3 filles de la série sont présentes. L'actrice qui jouait « Petite Fleur » est particulièrement géniale !

    Talula

  2. N'ayant jamais aimé HIMYM, (que j'ai pourtant regardé histoire de comprendre l'engouement qu'elle suscite -mais j'ai vraiment trop de mal avec le physique des héros), je ne peux que partager votre envie d'en finir. Ton hypothèse est séduisante en fait, il n'aurait jamais eu d'enfant (ah le loser!) et ne se serait jamais marié (la honte!).
    J'adorais aussi TBBT, mais il faut bien reconnaitre que là aussi, ça tourne en rond.
    C'est triste mais il faut savoir partir.

  3. pffff on m'a offert l'intégrale d'Ally McBeal que je découvre donc…

    Non non je ne suis pas une enfant du placard, mais à l'époque je ne captais pas la 6…En fait j'habitais le quartier du placard en quelque sorte…

    Du coup je découvre et j'adore (ouf billy vient juste de mourir)et toi tu me dis que çà va devenir nul ! snif alors…

  4. Talula, merci de souligner que Ted est aussi pénible que Ross dans « Friends », car je partage à 100% ce point de vue, et comme Ross, Ted est devenu la caricature de lui-même. Je suis également d'accord sur Robin, que pourtant je n'appréciais pas tellement au départ. Son personnage est le seul à gagner un peu en épaisseur. Pour moi, c'est la preuve que « HIMYM » n'est décidément pas « Friends ».
    Pour « TBBT », l'absence de Penny depuis quelques épisodes m'est insupportable et nuit à l'intérêt du propos. J'ai hâte de la revoir et j'adore également Amy Farah Fawler (ex Petite Fleur).

    Lucy, c'est le physique de Ted qui t'insupporte ? Moi je n'ai jamais aimé sa personnalité mais elle était rattrapée par celle de ses amis, qui aujourd'hui sont devenus à leur tour caricaturaux. Cette envie d'engagement à tout prix me déprime d'où mon hypothèse cruelle.

    hélène, désolée pour Ally McBeal, si ça peut te consoler, seule la dernière saison – la cinquième dans mon souvenir – est une cata. Sinon le reste et surtout les apparitions de Nell et Ling sont géniales. J'adorerais revoir les premières saisons avec Fish et ses fishismes et le biscuit. 🙂

  5. Les épaisses oreilles de Ted, le physique de grand léchant mou de Marshall, la bouche de jocker de Lily. Ils ont tous un truc qui me dérange.
    Et leur besoin névrotique de s'engager me déprime aussi.
    Certaines séries tiennent mieux la distance comme Gilmore Girls, même si la fille cachée de Luke a bien failli me faire lâcher l'affaire.

  6. Lucy, la fin de « Gilmore girls » est un peu moins bonne, mais sinon la série tient le coup, mais la palme dans le domaine revient à « Friends ».
    Je regarderai avec attention les oreilles de Ted, la prochaine fois. 🙂

  7. POC, je te soutiens il faut achever HIMYM qui tourne en rond.
    Je pense que les créateurs sont bloqués par le pitch de départ et ne veulent pas dévoiler la mère avant la fin de la série. Du coup toutes les copines de Ted sont forcément temporaires ce qui n'aide pas le propos.
    Sinon pour l'absence de Penny, il faut noter que c'est de la faute de l'actrice qui s'est cassé la jambe pour de vrai et qui à donc rater des épisodes. Les scénaristes ont du tenter de faire avec.

  8. à contre-courant, j'ai bien aimé la saison 5 d'HIMYM et perso, je me suis toujours foutue de savoir qui était la mother. C'est juste un bon gros pretexte pour différencier un temps soi peu la série de Friends et ça permet de faire des constructions d'épisodes sympas…
    Je prends la série comme une tranche de vie sympa d'une bande de trentenaires new-yorkais. ça me parle, même si ma trentenaine je la vis à Lyon avec un mari et deux nains…
    Pour la caricature des perso, je suis d'accord mais c'est le trait commun de toutes les comédies de forcer le trait, non?
    Bref, j'attends la 6eme saison avec impatience car honnetement y a pas mieux comme comedie en ce moment, si ?????

  9. cectoch, je sais pour Penny. J'ai eu peur à un moment qu'elle ait quitté la série. Mais son absence parasite grandement le début de saison.

    maddie, « The big bang theory » rivalisait largement jusqu'à très récemment. Je me moque également du pitch mais comme le dit cectoch, il nuit à la série. Quand je parle de caricature, je pense aux personnages mais également aux intrigues. On dirait que les scénaristes s'auto-parodient.
    De mon côté, la plupart des épisodes m'arrache rarement un sourire, ce qui est ennuyeux quand même pour une comédie.
    « Friends » a su tenir jusqu'au bout en donnant de l'épaisseur à ses personnages et en restant drôle. Pour moi, « HIMYM » a beaucoup perdu.
    Mais bon, ce n'est que mon opinion.

  10. POC, décidément on est souvent d'accord. Je te soutiens sur Friends qui vaut plus que HIMYM. Dans Friends les personnages ont changé et gagné en profondeur ce qui a permis de retarder l'échéance. HIMYM reste bloqué dans son pitch de départ, et les personnages aussi. En plus l'originalité du pitch (jouer sur les lignes temporelles parce que c'est Ted du futur qui raconte comme il vuet) arrive à être gaché en étant trop et mal utilisé par les scénaristes.
    Pour le début poussif de big bang je suis d'accord mais j'aime bien l'apport des 2 nouvelles filles et je pardonne aux scénaristes les épisodes sans Penny. Au moins ça prouve qu'elle est un personnage indispensable de la série.

  11. Apparemment, il y en a encore pour deux saisons (le diffuseur US à re-signé), et j'espère bien que ce seront les dernières et que l'intrigue ne va pas s'étirer à l'infini, ça devient gênant, là. Surtout que Marshall devient dangereusement gros et doit donc éviter de mourir d'insuffisance cardiaque avant d'avoir lui même accouché de triplés, bordel.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s