Un ange passe…(bis)

Hier, je me suis octroyée une pause méritée en fin de matinée devant la rediffusion de l’avant-dernier épisode des « anges de la télé-réalité ». Je n’ai pas pu m’empêcher de m’en vouloir en songeant que j’avais tout loupé. Enfin, le « tout » est un rien abusif, puisqu’en découvrant l’épisode du jour, où Cindy, rebaptisée « Sander », passe trois quarts d’heure à dire adieu à Steevy, « son pilier dans la maison », qui prend enfin ses jambes à son cou, pour se tirer de cette galère, ou cette scène mémorable où Astrid, ex tentatrice de son état, sonne à une porte pour se rendre compte qu’elle est fermée et que son rendez-vous l’a peut-être oubliée, la honte, je me dis que je n’ai finalement pas manqué grand chose en zappant les aventures des « anges ».

Le rebondissement majeur du programme semble avoir été la séance photos torride unissant Senna et Astrid, qui a failli remettre en péril totalement l’existence du couple qui fait le plus rêver au monde, Senna et Amélie. Mais les deux tourtereaux ont finalement décidé d’aller de marier à Las Vegas pour oublier tout ça. Astrid a réagi en disant qu’elle trouvait, et je n’invente rien, cette idée « trop LOL ».

Pour s’occuper, les « anges », je vous le rappelle venus là pour percer à L.A., sont partis se promener en voiture pour trouver les maisons des stars et « manger un couscous avec George Clooney », comme l’a affirmé avec sa classe légendaire Diana, visiblement résignée à ne rien faire et à ne même pas sortir avec le coach sportif.

L’épisode terminé, je me suis dit que je ne pouvais pas en rester là et qu’il fallait que je sache : Amélie et Senna allaient-ils à nouveau convoler devant les caméras ? Quel était le but de l’émission ? Il me fallait des réponses et je suis allée les chercher. J’ai en effet calé mon dîner, ma femme étant sortie, devant NRJ12 Replay pour découvrir l’issue du programme.

Ma conscience professionnelle m’épate parfois.

Grâce au résumé des trois semaines d’aventure, j’ai appris que Steevy avait réalisé son rêve en allant sur le tournage de sa série préférée – l’ex Lofteur était là essentiellement pour crédibiliser le programme, je n’invente rien et c’est ça peut-être le pire, ce qui explique que ses objectifs étaient raisonnés -, que John-David avait mixé dans un club (vers 21h30, un mardi), que Marlène avait chanté son single dans une boîte gay (un lundi à 23 heures), qu’Astrid avait fait des photos avec Senna et qu’Amélie repartait avec un joli book photos souvenirs. Quant à Diana, apparemment, elle n’avait pas trop d’objectifs ou ils n’ont pas abouti.

Dans ce dernier épisode, notre petite bande de joyeux drilles partait donc pour Las Vegas, enfin pas au complet, car comme dans toute bonne télé-réalité, deux clans ont émergé : d’un côté les supporters des tonitruants belges et de l’autre les fans de Cindy Sander. Amélie et Senna sont donc partis se marier à Las Vegas avec Marlène du Loft et Diana de « l’île de la tentation », pendant que la recalée de « la Nouvelle star » découvrait son single et le chantait sur scène dans un club devant une assistance d’au moins trente personnes.

Finalement, pied de nez des mariés en série du petit écran, Amélie et Senna ont refusé de s’unir devant Elvis et ont préféré aller perdre leur cachet au casino. Je me suis donc fadée cet épisode pour rien, mais qu’importe, au moins je n’ai aucun regret. En plus, NRJ12 prévoit déjà une deuxième saison…

Publicités