En deux briques : Grand corps malade + Cyril Féraud = SLAM (bien sûr) !

Je vous ai déjà raconté ici comme ce blog a été mon coming-out de téléphage. Pourtant le temps passant, à l’exception des gens qui me découvrent via mes pages roses, j’avoue à peu des personnes qui me côtoient que j’ai ce plaisir coupable. Ainsi, la grande majorité de mes connaissances ignore que quand je suis désœuvrée, un peu déprimée, légèrement crevée ou même au top de moi-même, il m’arrive de regarder « Slam » sur France 3. Il faut évidemment que plusieurs conditions soient réunies : je dois être seule – ma femme vomit « Slam », comme l’ensemble des jeux télévisés d’ailleurs -, pas occupée à autre chose et surtout, surtout il faut que j’y pense – je n’ai en effet pas (encore) le réflexe « Slam ».

« Slam » est mon plaisir coupable du moment. Je joue devant ma télé, comme ma grand-mère de 85 ans doit le faire au même moment à 800 km de chez moi. Oui, oui, je vous assure, je clame à haute voix les réponses et il m’arrive parfois de m’exclamer que « olalalala c’était super dur » ou que « là il y avait un piège » et même de sourire en découvrant une définition particulièrement vicelarde. J’assume.

« Slam » est mon « nouveau pyramide ».

Bon, pour vous expliquer le propos de ce jeune passionnant, il faut trouver des lettres en partant d’une énigme dictée par Cyril Féraud – nu, torse nu, en caleçon, en slip – qui est le nouveau Damien Thévenot – nu, torse nu, en caleçon, en slip.
Par exemple, et il s’agit bien évidemment d’une question inventée, « il manque une lettre à ce mot pour trouver le nom d’une célèbre téléphage », « pc » étant le mot. Alors là il faut buzzer et dire « o » et non « poc », car le candidat doit uniquement proposer des lettres, je sais c’est compliqué. Cyril Féraud indique à ce moment là le nombre de « o » qui figure dans une grille ressemblant à celle des mots fléchés de votre Télé Poche et vous optez pour un mot qui compte un « o ». L’animateur redonne une définition, souvent coton, un autre exemple de circonstance, qui ne compte malheureusement pas de « o », ce qui va vous embrouiller, « passe sa vie au poste » et là il faut trouver « téléphage ».

Bref, la grille se remplit bon an mal an et un candidat peut vers la fin de partie choisir de faire un « slam ». Alors, non, comme je l’indiquais dans ce post, il ne va pas improviser sur ses états d’âme à la Grand corps malade en parlant chantant, mais bien tenter de remplir la grille dans laquelle il reste quelques trous soit en misant sur ses souvenirs des définitions, soit sur ses intuitions.

Si vous n’avez rien compris, je vous invite à regarder l’émission. De toute façon, c’est bien la preuve que le jeu est le nouveau « pyramide » puisque les non-initiés n’ont jamais rien capté à mon jeu télévisé favori, disparu injustement des écrans de télévision, et trop mal remplacé par « mot de passe ».

Je ne peux pas vous expliquer pourquoi ça me passionne. C’est un peu la même chose que le spirographe finalement.

Mais quand je tombe sur « Slam », je deviens incapable de zapper, même si je sais qu’en parallèle Kitty vient de découvrir dans « brothers and sisters » que sa demi-soeur n’était en fait pas sa demi-soeur, mais qu’elle devait avoir un demi-frère finalement.

Histoire de s’amuser un peu ensemble, nous allons jouer à slam je vais vous proposer de m’envoyer par mail (poclatelephage@gmail.com) votre plaisir télévisuel coupable. Il n’y a rien à gagner sinon le plaisir de le voir dévoiler sur la place publique, enfin ce blog, mais comme pour les secrets de cet été, je vous garantis l’anonymat si vous le désirez.
Votre plaisir télévisuel coupable peut ne rien avoir de bien humiliant, mais si à vos yeux il l’est, il a de la valeur aux miens. Vous me suivez ?
Pour vous donner un exemple, vous possédez un doctorat en lettres modernes et vous êtes une inconditionnelle « des chiffres et des lettres » ou vous exercez n’importe quelle profession et vous n’avez jamais loupé un épisode des feux de l’amour.
J’attends vos réponses…

Auteur : poclatelephage

Blogueuse téléphage depuis 2004. Ecrivez-moi : poclatelephage@gmail.com Suivez-moi : https://twitter.com/poclatelephage

9 réflexions sur « En deux briques : Grand corps malade + Cyril Féraud = SLAM (bien sûr) ! »

  1. Je vais avoir du mal à répondre à ton sondage. Tu me connais, à force, je n'ai honte d'absolument rien de ce que je peux regarder à la télévision, je crois… La preuve, je me suis remis à Slam, il y a peu, au gré d'un candidat croisé au hasard particulièrement sympathique et j'en suis à regarder (en ce moment même) les émissions du samedi avec des people souvent inconnus. L'émission avec Dorothée, que j'ai regardé par conscience professionnelle de fan, a pu être un déclic, tant elle y a été parfaite. En tout cas, je parviens à faire abstraction de Cyril Féraud, qui est quand même bien niais. Sais-tu que je l'ai vu en vrai, Cyril? En fait, j'ai d'abord été persuadé de voir Cyril alors qu'il s'agissait de Damien Thévenot.
    Mais, comme décidément les hasards de la vie sont énormes, sais-tu que, justement, hier soir, j'ai passé une partie de ma soirée à moins d'un mètre de Damien Thévenot, que j'ai su identifier sans erreur cette fois, qui a beaucoup ri, même sur des blagues où un spermatozoïde croise une télécommande.
    Et je dois dire que je ne comprends pas ta femme. Comment peut-on ne pas aimer les jeux télévisés?

  2. Hum… Je réfléchis, mais des Feux de l'Amour à Confessions Intimes j'assume tout. Et aimer SLAM, c'est quand même moins honteux que le Juste Prix non?

  3. Pierre, je suis surtout étonnée de constater que tu sors dans les mêmes endroits que Damien Thevenot, que je ne peux pas saquer d'ailleurs. Sinon, je sais évidemment que tu assumes tout et je regrette d'avoir loupé la spéciale Dorothée de Slam.

    Lucy, tout dépend quelle édition du « juste prix »… Félicitations de tout assumer par ailleurs et sinon Slam est une émission pour les vieux d'où mes complexes.

  4. Je ne suis pas fan de Damien non plus, mais force est de reconnaître qu'il s'est prêté de bonne grâce à la photo-souvenir (pas avec moi, bien sûr).
    Et je me trouvais dans la salle où se produisait l'un de ses collègues de travail, un jeune homme particulièrement charmant et drôle.

  5. Tu as donné mon plaisir coupable dans ton exemple : « les feux de l'amour » 🙂 Et parfois je prends mon petit dej devant la télé avec « Des jours et des vies » (qui est bizarrement « fantastique ») et « Amour, gloire et beauté » (qui a des liens avec les Feux). Franchement, c'est pas facile à assumer tous les jours 😉

  6. J'aime bien Slam. Il m'arrive de regarder quand je tombe dessus.

    Dans la série trucs inavouable, je regarde aussi « des chiffres et des lettres » et « les routiers de l'extrême », à savoir une bande de joyeux bourrins qui roulent en super poids lourds sur des lacs gelés ^^
    Et un truc sur Direct 8 je crois ou une bande de gars va affronter des sportifs locaux dans des épreuves comme la lutte au bâton (blessures garanties), la course en tong par 5000 m d'altitude en poussant une balle, ou autres trucs stupides et dangereux.

  7. Ce « Slam » me laisse dubitative, et ça n'a rien à voir avec le fait que je ne comprends rien au jeu :p J'adorais Pyramides moi aussi, j'ai été très chagrin de son arrêt..
    Concernant les émissions « honteuses », j'avoue que j'assume tout ce que je regarde, même les séries adolescentes du type « Degrassi nouvelle génération » (qui est bien en dessous de sa grande sœur originale) ou « Les Sorciers de Waverly Place ». Alors, je ne suis pas les épisodes religieusement, je tombe dessus par hasard, mais en général, je ne change pas de chaîne… Ces chaines de la TNT, c'est le mal :p Sinon mon père regarde « Foudre »; pour les paysages m'assure-t-il.

  8. Chère POC vous avez un e-mail.
    Sinon Slam j'ai jamais vu et je connais pas. Mais j'ai pas non plus trop envie de découvrir après ton post.

  9. jamais vu « Slam » et je n'ai pas de plaisirs coupables en matière de télévision.
    je ne regarde que des merdouilles et j'assume !
    ah, si ! je viens de penser à un truc :je regarde « vivement dimanche » dans mon canapé enroulée dans ma couette juste pour être sure de m'endormir devant…je me suis réveillée hier avec un filet de bave devant Leny Escudero…je ne savais même pas qu'il était encore vivant !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :