La révolution de Jamie

La rentrée télé se profile décidément bien, puisque entre la découverte de « Sherlock » et « l’amour est dans le pré » ce soir sur M6, j’ai pu visionner le retour du Jedi de la cuisine, le Cyril Lignac anglais (j’ai honte, et même physiquement mal, d’avoir écrit cela), dans « Jamie Oliver’s food revolution » ou en français dans le texte « Jamie fait sa révolution » (comme Jenifer) sur Gulli.

Dans la première saga, le jeune chef anglais vedette « aux allures de rock star », comme on l’écrit dans les bons magazines, avait tenté de changer les habitudes des cantines anglaises qui servaient jusqu’à sa visite des horreurs, qui feraient frémir les cantinières françaises pourtant sacrément endurcies, aux petits enfants, plombant en partie leur avenir. Il avait même été reçu pour ce combat par Tony Blair et les résultats, dont j’ignore tout, je l’avoue, avaient forcément du être probants, puisque deux ans plus tard, Jamie a décidé de s’attaquer carrément à l’Amérique.

Mon cuisinier préféré, à égalité avec Gordon Ramsay, a choisi pour cible Huntington en Virginie Occidentale qui a la triste réputation d’être la ville des Etats-Unis qui compte le plus d’obèses, avec 50% de sa population en surpoids massif. Je pensais jusque là bêtement qu’il s’agissait de Springfield depuis un épisode des « Simpson » où Marge réussissait à mettre en place une prohibition sur le sucre, mais la ville natale de Bart a peut-être été battue dans ce domaine par Huntington Virginie Occidentale.

Jamie débarque donc aux Etats-Unis avec sa bonne bouille d’anglais, son excellente volonté et quelques caméras pour rééduquer, le mot n’est pas trop fort, une ville puis un état et pourquoi pas le pays entier. Mais les autochtones n’apprécient pas sa démarche et les médias locaux se déchaînent immédiatement contre ce rosbif qui entend leur apprendre à vivre. Le cuisinier médiatique se met également à dos les cantinières extrêmement bien coiffées de l’école où il entend commencer son évangélisation alimentaire et on sent bien que la partie est très loin d’être gagnée pour notre héros.

En assistant à la tentative de révolution de Jamie, on fait forcément des « ah » et des « oh » en découvrant l’alimentation des petits américains, qui  mangent de la pizza au petit-déjeuner, et, ce qui a laissé Jamie sans voix, et nous a totalement terrassées de surprise, ma femme et moi, n’utilisent pas de couverts avant leur entrée au collège, puisque tout ce qu’ils ingèrent – nuggets, hamburgers, pizzas….- peut-être mené à leur bouche par une cuillère ou leurs petits doigts. Comme si ça ne suffisait pas, le téléspectateur découvre également l’alimentation d’une vraie famille totalement en surpoids qui ne connaît que la friture comme mode de cuisson des aliments.

Jamie se bat vraiment contre des moulins à vent, comme le prouve cette scène surréaliste où il explique à des mômes adorables la composition des nuggets. Il mixe une carcasse de poulet avec des peaux bien dégueulasses avant d’y ajouter moult saloperies sous les huées des gamins, qui finissent, quand ils découvrent qu’il s’agit de nuggets au final, par en réclamer. Les petits américains sont plus forts que Jamie…

[Cette séquence mérite le détour…]

Petit bémol évidemment, la noble cause défendue par Jamie est également et surtout une télé-réalité. Il faut donc des moments où le propos est dramatisé à l’extrême. Ainsi un savant suspense est entretenu sur la santé de l’ado que le cuisinier anglais prend sous son aile : a-t-il ou pas du diabète à 14 ans ? Nous voyons également les larmes du pauvre Jamie harcelé par les médias locaux et raillé par les cantinières hostiles.

J’ai énormément d’admiration pour le combat, le mot n’est pas trop fort, de Jamie Oliver, qui met réellement sa vie entre parenthèses pour aller se battre contre des moulins à vent. Alors, certes, il ne fait pas non plus ça pour des nèfles et il sert ainsi sa réputation de héros des fourneaux, mais la sincérité de la démarche m’éblouit – sinon honnêtement pourquoi s’emmerder à aller composer avec des cantinières revêches qui servent de la pizza à des gamins le matin au petit déjeuner en pensant qu’elles travaillent pour leur bien-être. Je persiste donc à saluer son courage et je serai au rendez-vous la semaine prochaine devant Gulli afin de savoir si la révolution de Jamie a réussi ou pas.

Auteur : poclatelephage

Blogueuse téléphage depuis 2004. Ecrivez-moi : poclatelephage@gmail.com Suivez-moi : https://twitter.com/poclatelephage

14 réflexions sur « La révolution de Jamie »

  1. C'est cette séquence (qui avait déjà été filmée dans une précédente émission) qui m'a vaccinée à vie de manger des nuggets !

  2. je ne loupe pas les « cauchemar en cuisine » de Gordon sur W9 le dimanche après midi et j'ai passé une bonne soirée hier avec Jamie !
    C'est vrai que c'est dingue de penser que les enfants de maternelle et de primaire n'ont pas de couverts à table et qu'on leur sert des pizzas au petit dej' !
    J'ai hate de voir si l'ado Justin (qui n'a finalement pas de diabète) va « toper » les filles après son régime et faire la cuisine à ses futures petites amies!!

  3. Camille, c'est cette séquence, qui va faire que je ne mangerai plus jamais de nuggets à l'avenir. Je sens que je vais aussi hésiter à commander n'importe quel sandwich au poulet chez McDo et pourtant ce sont mes préférés..

    audrey, je constate que nous avons les mêmes goûts. J'ai beaucoup aimé que la cantinière demande à Jamie des preuves que les petits anglais mangeaient réellement avec des couverts. Cette scène était presque surréaliste. Quant à Justin, j'espère qu'il va maigrir effectivement.

  4. Je ne regarde pas cette émission mais j'hallucine en lisant ton post. Pas de couverts avant le collège, de la pizza au petit-dej'… Ca me fait penser à ces « perles » que l'on lit parfois sur les étudiants américains (du style « Hitler est le président de l'Allemagne, l'Europe est un pays », etc.) et auxquelles j'ai du mal à croire tellement c'est gros. Il faut croire que non finalement !

  5. C'est possible que j'aille y faire un tour… Je ne suis généralement pas très inspirée par les émissions de cuisine (contrairement à ma chérie) mais là, ça a l'air d'être tellement plus… 🙂 Mais je ne sais pas si je veux voir la séquence sur les nuggets parce que les très rares fois où je vais au McDO, je prends ça :s

  6. Il ne faut pas que je rate ça la semaine prochaine. Tu l'as mis l'eau à la bouche. Hélas, l'émission n'est pas (encore?) en replay.
    Je n'en reviens pas que les petits Américains n'utilisent pas de couverts!!
    Et la séquence sur les nuggets est incroyable. Et les gamins qui disent qu'ils en veulent parce qu'ils ont faim!!
    Bodiceaa, d'après Jamie, les nuggets ne sont pas réellement faits comme ça, c'est juste pour voir si les enfants choisiront de manger un aliment dont ils connaissent le contenu peu ragoutant, parce qu'il a une forme familière.

  7. Ok, merci de cette information 🙂 J'ai toujours entendu dire que la « viande » dans les nuggets et autres n'était pas vraiment la meilleure… Mais si on peut éviter les trucs vraiment dégoûtants, j'aime autant !

  8. Je ne suis pas sûre effectivement qu'on y mette de beaux morceaux de blancs de poulet et le coup de la peau et de la carcasse ne me parait pas invraisemblable.J'avais entendu il y a environ un mois l'auteur (ou réalisateur) du documentaire « Nos Enfants Mangeront des Criquets » dire à la radio qu'on nous ferait manger des insectes en en mettant dans les nuggets justement, parce qu'on ne pourrait pas produire suffisamment de viande. L'avenir s'annonce radieux.

  9. Boadiceaaa, si tu aimes les nuggets, évite effectivement ! Nos goûts divergent donc avec la cuisine. 🙂

    Lucy, pour les nuggets, j'ai trouvé la formule plus ambigue que cela et comme tu le dis, ce n'est certainement pas les meilleurs morceaux dedans. Je te conseille la suite vraiment.

  10. bonjour POC
    les résultats de l'expérience de Jamie en angleterre n'avaient pas été concluants, au contraire
    en fait, il avait modifié les menus de la cantine pour y inclure plus de légumes, mais apparemment en réduisant l'apport calorique total du repas (qui n'était sans doute pas aussi dramatique qu'aux states), cela avait provoqué une ruée des enfants vers les distributeurs automatiques en cours de journée (n'ayant pas assez mangé au repas) et résultat dans les cantines dans lesquelles il avait « sévi », l'obésité avait augmenté…
    ce n'était donc pas concluant

    apprendre à bien manger certes, mais ne pas oublier de rassasier les enfants…

    sinon je ne mange pas de nuggets, mais je ne risque pas de m'y mettre après ça….
    j'adore la mine déconfite de Jamie lorsque les enfants lèvent le doigt pour manger les trucs dont ils disaient trois secondes avant que c'était dégoutant….
    c'est un peu comme Gordon aux States, ce n'est pas aussi intéressant qu'en Angleterre, parce qu'on part de très très très loin….. et du coup l'écart est trop grand, quand Gordon parle aux chefs des bouis-bouis américains, on a carrément l'impression qu'il parle chinois à leurs yeux…

  11. Ouhla ce n'est pas que j'adooooore les nuggets mais effectivement, les deux fois de l'année où on atterrit au McDo ce n'est pas rare que je prenne un truc du genre…
    Sinon rien à voir mais je ne crois pas que M6 ait mis un candidat gay ce soir, j'ai fait le tour des présentations et à part « Benoit » (encore lui !) qui cherche « sa moitié », tous les autres recherchent le sexe opposé.
    En revanche ils ont mis une candidate malentendante, initiative que je salue pleinement ; j'espère seulement que l'émission et les prétendants resteront corrects car certains préjugés peuvent avoir la vie dure.

  12. Pour les Nuggets, je vous conseille le film « super size me » de Morgan Spurlock…C'est l'histoire d'un type qui ne mange que Mc Do pendant un mois et qui fait contrôler par plusieurs médecins (generaliste,cardiologue,gastroentérologue et nutritionniste si je me souviens bien) son état physique avant/après.
    Dans le film il explique que les nuggets sont fabriqués avec le poulet entier (oui,oui avec la tête et les pattes) qui est passé dans une grosse moulinette puis pané,puis congelé,puis cuit…
    Je ne suis pas allée vérifier mais je vous souhaite d'ores et déjà un bon appétit la prochaine fois que vous irez chez le grand M avec vos kids !!

  13. Pour être allés aux etats unis il y a une dizaine d'années accompagner un groupe scolaire de collegiens, je confirme que les gosses ne mangent pas equilibré pour 2 ronds.
    Déjà, ils ont 1/2 heure pour le repas, attente au self comprise, ensuite tu manges genre pizza/frites, slappy joe (viande en sauce tomate degueu super grasse)/frites…en fait la garniture c'est toujours des frites…
    le truc qui sauve c'est qu'ils proposent de la salade verte/tomates, je n'ai mangé que ça (il faut juste eviter la sauce industrielle qu'ils mettent dedans, du coup j'avais preparé une bouteille de vinaigrette qui d'ailleurs est restée dans le placard des profs, elle doit être moisie depuis).
    Bref quand les americains sont venus à leur tour, ils hallucinaient que nos gamins aient 1 heure 30 de pause dejeuner et ils ont adoré la bouffe, en même temps, c'etait ma mere la cantiniere et elle ne cuisinait que du frais, bon, depuis elle est partie à la retraite et c'est Prodirest qui nourrit les momes…

    Pour le reste, je n'aimais déjà pas les nuggets mais là, je ne risque pas d'en refaire entrer dans la maison.
    Je vais essayer de choper la suite de cette emission.

    loli11

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :