Lilly…

Hier soir, j’ai regardé « Cold Case », ce qui m’arrive finalement assez rarement, puisque je ne suis pas fan de Lilly Rush et de sa coiffure expérimentale. Mais ma moitié ayant refusé d’étudier la possibilité même de jeter un œil à « Rocky Balboa », elle m’a accordé en désespoir de cause cette petite faveur. De toute façon, il ne nous reste que trois malheureux épisodes de la saison 1 de « The Big Bang Theory » à visionner et donc très peu de solutions de rechange.

Bref, « Cold Case » est à n’en pas douter une série intéressante, à se demander parfois pourquoi je la boude. J’aime pourtant son ambiance particulière, souvent plus noire voire carrément glauque, que les séries du même acabit. Je trouve l’idée des flasbacks excellente et les reconstitutions historiques sont totalement bluffantes. La bande son est souvent terrible. Oui vraiment, je me demande pourquoi je ne suis pas cette série, d’autant que pour une fois, hier soir, je n’ai pas trouvé l’assassin dans les trois premières minutes de l’épisode. Les intrigues sont suffisamment bien menées pour m’égarer.

J’ai été en plus, et c’est la raison de ce post, je n’entendais pas vous expliquer cinq ans après tout le monde l’intérêt de « Cold Case », vraiment touchée par le deuxième épisode programmé hier soir. Il mettait en scène deux flics, coéquipiers dans leur brigade et super bons potes. L’un des deux a été assassinés en mission en 1968 alors que son partenaire à la vie à la mort n’était pas avec lui et l’équipe de Lilly Rush reprend l’enquête grâce au tuyau d’un ancien taulard malade qui espère ainsi obtenir une faveur du procureur. Le sympathique flic aurait été corrompu et aurait frayé avec les vilains trafiquants de drogue, ce qui ne ressemble pourtant pas à ce modèle d’intégrité au sein de son service à une époque où la police comptait pourtant beaucoup de ripoux. Du coup, je me suis exclamée en découvrant sa relation avec son coéquipier qu’il avait forcément couché avec la femme de son pote qui l’avait du coup assassiné, je faisais fausse route… Les deux flics, supers virils, avaient une liaison amoureuse, ce qui ne passait vraiment pas à l’époque, ni maintenant d’ailleurs comme le précise intelligemment le jolie Lily. C’est à cause de son homosexualité que le policier a été tué et son pote l’a laissé partir seul sentant qu’il s’agissait d’un règlement de compte interne, de peur que leur relation éclate au grand jour et l’éclabousse, mais aujourd’hui il le regrette encore.
(Oui les similitudes avec le secret de brokeback mountain m’ont frappée évidemment.)
Bref, c’était super émouvant, malin et bien amené. J’ai été bluffée.
Ce qui est plutôt sympa en outre, c’est que nous ignorons tout du devenir du flic gay refoulé encore en vie. Nous savons simplement que sa femme au courant l’a quitté, mais comme il ne semble guère épanoui dans sa sexualité, il est probable qu’il n’est jamais refait sa vie.

Bref, après un épisode pareil, je pourrai très bien devenir tardivement accro à « Cold Case » et même passer outre la terrible coup de cheveux de Lilly.

Dans un autre registre, mais toujours en parlant de série, j’ai hâte de découvrir le dénouement de la saison 6 de « desperate housewives » ce soir en espérant qu’un psychopathe profite de l’une des vengeances en cours pour éliminer la famille Mayer-Delfino…mais j’y reviendrai.

Publicités

9 réflexions sur “Lilly…

  1. Mon lundi soir est, ces temps-ci, entièrement dédié à « Cold Case » puis à « New York – Unité Spéciale pour les victimes de viols atroces avec des objets rouillés suivis de torture et d'agonie ».

    Les deux séries sont critiquables par bien des aspects, mais je suis à fond dedans. 😉

  2. Poc, je suis en osmose télévisuelle avec toi.
    – Je trouve aussi que Lily Rush est coiffé comme un épouvantail
    – Je ne suis pas assidument Cold Case, je regarde parfois quelques minutes d'un épisode… les intrigues sont toujours intelligentes, mais comme toi je n'ai jamais suivi la série assidument (et je ne sais pas pourquoi…)
    – Je recommencerai à regarder Desperate H, le jour où ils auront zigouillé l'horripilante Susan (sans doute jamais, donc…)

  3. Je devrais me relire mieux… Je vais corriger mes fautes, parce que j'ai honte :
    – Lily est *coiffée
    – la répétition de « suivre assidument » est moche au possible donc prière de ne pas en tenir compte.
    Et sinon, il n'y a pas un moyen d'editer son commentaire?

  4. Vinsh, j'ai arrêté de regarder NYUS à cause d'une histoire de viol et de torture d'un enfant par deux ados. Je ne supporte pas physiquement et moralement cette série. Je te trouve donc très courageux. Qu'est-ce qui est critiquable dans CC ?

    Elise, j'ai remarqué que nous avions souvent les mêmes souvenirs télés et les mêmes goûts et dégoûts. C'est peut-être un peu chiant à la longue CC, non ?
    Quant à Susan, j'ai écrit un post à son sujet, la semaine dernière, je vais le poster pour la peine.
    Quant à l'édition des commentaires, je t'avoue que je ne sais pas. Je crois que si tu t'identifies, tu peux le supprimer mais le corriger, je ne suis pas sûre.

  5. j'aime beaucoup l'ambiance de CC, les flash-back et les choix musicaux vraiment très pointus (j'aurais adoré faire ce métier).
    bref, sinon hier soir tard il y avait l'épisode hebdo de la Maison du Bluff sur NRJ12, télé-réalité en bois et justement petit budget + production en carton-pâte + candidats peinant à jouer leur texte = longtemps que je n'avais pas autant ri devant une real-tv ;))

  6. J'aime bien Cold Case aussi même si au bout d'un moment on devine assez vite qui a tué qui… Mais j'aime bien Lily, moi, et ses cheveux :)Et les histoires sont moins glauques que les gens découpés en morceaux que l'on peut littéralement voir dans d'autres séries.
    Ce 2e épisode était très bien et je ne sais pas si tu as vu, du coup, celui-ci: « Meilleures amies », 2×22.
    Souvenir très ému de cet épisode, dans la même veine…

  7. J'ai suivi assidûment les deux ou trois premières saisons et il n'était pas rare que je verse une petite larme à la fin quand le mort fait sa dernière apparition. Mais là, je n'arrive plus à accrocher. Pourtant j'aimais bien Lilly et ses deux chats estropiés.

  8. Lily mérite une diffusion en VOST, malheureusement nous goutons aux dernières saisons. Vu le mode de diffusuon de F2, on e n a pour un moment : un épisode « inédit » pour un épisode multidiffusé.
    En même temps, c'est toujours plaisant à regarder. surtout les flashbacks.

  9. Moi j'aime bien Lily et Cold Case.
    Par contre c'est une série assez démoralisante je trouve. On se rend souvent compte qu'entre le passé et aujourd'hui, pas grand chose ne change.
    Je déconseille donc les visionnages marathon de la série.
    Il faut noter que la série ne sortira surement jamais en DVD, les droits pour la musique sont trop chers.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s