Oui mais non…

Un déménagement, dans sa globalité, s’apparente un petit peu (très légèrement) à une gestation, de la conception – la visite et le coup de foudre -, à la gestation (le dossier, la longue attente…), au plus pénible, qui demeure l’accouchement, dans ce cas le déménagement. Ensuite, les heureux nouveaux locataires sont frappés d’un léger baby-blues et sont épuisés durant les premières semaines, entre le défaisage des cartons, le positionnement et le repositionnement des meubles et les dernières démarches à accomplir (inscrire le bébé en crèche relier les lieux au monde EDF, GDF, internet…).

Comme de nouveaux parents, les heureux locataires sont ensuite fiers de présenter le nouveau bébé l’appartement nouvellement occupé à la famille et aux amis et là j’ai remarqué quelque chose de très surprenant.

Les gens qui ont franchi le seul de notre nouveau chez nous se sont évidemment extasiés sur les lieux absolument magnifiques, mais pour la plupart d’une façon assez particulière : « non mais c’est chouette / bien / super », « non, mais vous allez être bien ici »…

Alors, j’en appelle à Patrick Jane, « le mentaliste » de TF1 au Docteur Lightman (« lie to me ») de M6 ou même à Bastien de « Secret Story », je voudrais savoir ce que ça reflète des sombres pensées des gens quand ils commencent une phrase affirmative par un « non ». Je ne peux pas croire un instant que cette tournure soit totalement innocente. Dans le cerveau de ma belle-mère, je le décrypte parfaitement, « ah finalement, elles n’ont pas opté pour un taudis, non mais c’est super ! » mais chez les autres…

J’attends vos analyses et j’en profite pour vous livrer le dernier single de Mylène Farmer dont on peut dire « non, c’est pas si mal » sans trop se tromper !

[NDLA : Par ailleurs, Télérama consacre dans son édition de cette semaine un petit sujet à la tribu des sans télé, comme quoi les grands esprits…De mon côté, je suis toujours candidate pour y travailler, je dis ça, je dis rien…]

Publicités

4 réflexions sur “Oui mais non…

  1. le non veut peut etre dire que les invites pensent az votre ancien chez vous. ils imaginent que vous etes nostaliguque ta compagne et toi de votre ancien nid d'amour. un sacrifice que vous auirez fait en demenageant de votre ancien chez vous a ce nouveau lieu de vie. donc ils imaginent peut etre que vous avez le « babyblues  » et que parfois vous regrettez l'ancien lieud e vie. ca doit etre comme ca qu'ils commence tjrs pas le « non mais ». en se basant sur le passé et le futur.

  2. Hmm c'est un sujet intéressant 🙂 On peut sûrement faire une thèse dessus (info véritable : qqun a fait une maîtrise sur l'ellipse du slogan de « L'oréal – parce que je le vaux bien »)…
    Je suppose que la personne fait une sorte d'ellipse là aussi, du genre « non mais (ne regrettez rien) c'est super (ici aussi) » 😉

    Et je viens de lire le commentaire précédent qui le dit déjà. Bon, tu vois, ce n'est donc pas forcément une idée sournoisement négative qui s'exprime 😉

  3. Moi je serais pour le fait qu'un appart' en plein centre ville, ils s'attendaient à une cage à poule ou un truc super vieux. Et non… Du coup, c'est bien mieux que ce qu'ils avaient imaginé 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s