Koh Lanta : Boris prend la succession de Taïg dans le rôle du boulet au maillot de bain blanc

J’ai réalisé hier soir que « Koh Lanta » était la seule émission de télé-réalité au monde qui s’auto-spoilait. La semaine dernière, j’avais bizarrement eu l’intuition que les filles seraient en rouge cette année et j’ai compris pourquoi hier soir en revisionnant le pré-générique. La majorité des filles y arborent en effet la couleur de l’équipe adverse… Bien joué les monteurs ! Bravo pour le respect du téléspectateur féru de télé-réalité et surtout un peu trop attentif !

Ce deuxième épisode de la dixième saison du jeu était sympathique mais pas extrêmement intéressant. Du côté des rouges (actuels), Philippe, le rempailleur, s’impose comme le leader du groupe en construisant une cabane magnifique. Il avait déjà allumé le feu, la semaine précédente, et il a donc raison de se positionner dans la lignée de Freddy ou Grégoire. En revanche, Boris, l’eunuque le leader charismatique lâché chez les filles, ce n’est pas la même limonade. Le garçon est un boulet et impose ses vues débiles aux filles, d’abord dupes, mais qui retrouvent vite la raison. Elles n’habiteront pas dans un massif de ronces et n’enterreront pas le feu finalement, au grand dam du jeune home.

L’épreuve de confort est logiquement emportée par les garçons, plus costauds pour un jeu qui demande de la force et de la rapidité. Ils gagnent le droit de visiter un marché local à trois et d’agrémenter encore leur survie déjà bien confortable.

Heureusement Boris veille chez les jaunes, il jette une canne à pêche à l’eau, avec le manche, l’hameçon et tout, et attend qu’un poisson la lui ramène apparemment. Les filles mortes de rire réalisent que leur champion est un amateur et que la cabane conçue dans un massif de ronces n’était pas une erreur finalement. Il est nul simplement…

L’épreuve d’immunité est gagnée par les filles, malgré Boris le boulet au maillot de bain digne de Taïg, il est d’ailleurs aussi brillant que lui…

Les garçons soudés doivent donc éliminer l’un d’entre eux et bizarrement dans une équipe qui s’entend aussi bien, ils ont l’embarras du choix : la vieille, le puceau tout mou et désormais grand brûlé….C’est le jeune Vivien qui est finalement éliminé, mais qui est devenu un homme à la faveur du jeu, où il n’a pas démontré grand chose pourtant. Le conseil est un grand moment de sexisme. Les hommes s’y félicitent de ne pas avoir de femmes, enfin sauf Véronique qui ne compte pas parce qu’elle est ménopausée, dans leur groupe car elles sèment toujours la zizanie, (ce qui est loin d’être faut, car la majorité des nanas rêvent d’étrangler Virginie qui cherche juste à satisfaire ses copines en leur faisant manger de savoureux fruits de mer).

Mais dès la semaine prochaine, nous le savons grâce au teaser, les équipes vont déjà se mêler et le buzz autour de la guerre des sexes sera déjà terminé. Il faut dire, à la décharge de la production, que certaines épreuves physiques exigent des qualités purement masculines et que les femmes auraient été certainement désavantagées à terme. Cette redistribution va donc rétablir un certain équilibre et probablement pimenter le jeu, un rien morne pour le moment. Les garçons vont construire une cabane solide chez les filles et Boris va partir…

Publicités

5 réflexions sur “Koh Lanta : Boris prend la succession de Taïg dans le rôle du boulet au maillot de bain blanc

  1. La question qui reste pour moi est « Pourquoi et comment un boulet tel que Vivien a-t-il pu passer les épreuves de casting et être sélectionné pour faire partie de l'aventure? ». Il y a tellement de gens qui sont 100 fois plus motivés, 100 fois plus préparés et 100 fois plus intéressants que lui et qui auraient mérité 10000000 fois plus de participer à KL ! Quel gachis…

  2. Je n'avais pas vu le premier épisode mais j'ai été effectivement assez choquée d'entendre toutes ces déclarations misogynes, tant de la part des hommes mais surtout des femmes. Il n'y a rien qui m'énerve plus que la misofynie féminine.

    Boris est vraiment un boulet et Viven est vraiment mais alors vraiment mou du genoux. Heureusement qu'il est devenu un homme en une semaine, qu'est-ce que cela devait être au début du jeu!
    Mon fils est a fond pour Philippe le rempailleur qui sait faire du feu et des supers cabanes.
    Chez les filles (et Boris) on n'a pas vu grand chose de l'ambiance en fait, mis à part l'épisode des crustacés. Virginie en fait trop et va vite se faire virer, dans ce jeu il ne faut pas en faire trop, pas ne rien faire non plus.

  3. L'art du rempaillage de chaise semble finalement essentiel pour survivre sur une île déserte… Il permet de construire une cabane (sur)étanche, un abri pour le feu et un piège à poisson. Nous aurons sans doute bientôt droit aux paniers à manioc, aux transats traditionnels, et aux casquettes kho lanta (qui auraient permis à Vivien d'échapper à l'insolation. Les candidats devraient s'inscrire au club rempaillage de leur village plutôt que d'installer des poteaux en plastique au bord de leur piscine.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s