Secret Story 4….

Il m’aura fallu attendre la première quotidienne de « Secret Story 4 » pour me faire une opinion sur les nouveaux secrets et les candidats qui les portent. Il faut dire qu’hier soir j’ai préféré privilégier ma vie sociale à une énième entrée dans un loft, un cube ou une maison d’une grosse dizaine de candidats qui aspirent à « faire célèbre » par tous les moyens en sortant de l’émission. En passant sur paperblog, le matin, j’avais constaté qu’alors que le programme n’était pas encore lancé, la blogosphère bruissait déjà de rumeurs et d’opinions sur le sujet. Par conséquent, je répugnais un peu à me jeter à nouveau dans la mêlée.

Et oui, amis lecteurs, je vieillis et je le constate amèrement depuis la dernière édition de « Pékin Express » ou l’avènement de « Dilemme », qui ne révolutionnera finalement pas grand-chose. Les concepts deviennent répétitifs, le buzz énervant à force de tourner en rond et je me lasse de tous ces programmes. Comme le disait intelligemment Pierre dans un de ses mails à propos de l’émission routarde de M6 devenue totalement bâtarde, « trois Koh Lanta par an, c’est trop ». A défaut de gagner en imagination, mon petit écran me saoule.

Il faut ajouter à cela mes semaines de travail et la chaleur qui m’accablent. Je consomme donc la télé comme une huître sans avoir envie souvent de la commenter voire de la fustiger. J’ignorais par exemple que « blogueuse de mode » était un métier avant cette semaine de « dîners presque parfaits » à Lyon. « Blogueuse télé » n’en est pas un en tout cas, sinon je serais plus motivée en ce moment.

Bref, j’en étais là(sse) de mes réflexions jusqu’à ce que ma femme me demande à quelle heure nous allions pouvoir regarder la première quotidienne de « Secret Story ». Pour être honnête en attendant mon invitée hier, j’avais découvert la maison et rien compris à son concept « intérieur / extérieur » et les nouveaux « z’intrus » de cette édition qui sont désormais des « z’élus » et qui à ce titre voient le futur comme Marylin la médium de l’UMP. Enfin, ils connaissent l’avenir de la maison, ce qui est déjà plus limitatif.
En découvrant ce premier artifice, j’ai coupé sans regret mon téléviseur. Ce matin, j’ai lu chez JMM en sirotant mon café les secrets et j’ai failli tomber de ma chaise : « une mère Aphrodite », pardon un « hermaphrodite », plusieurs survivants au passé plus ou moins glauques, un vampire… Euh, j’avais l’impression de lire la liste gag que nous avions élaborée l’an dernier. Dommage que la tueuse ne soit pas de la partie…

J’en arrive à la quotidienne qui sonnait un peu comme un « le prime d’hier pour les Nuls », ce qui tombait bien pour moi.

Nous avons donc les trois « zélus » qui ont eu pour première mission de virer arbitrairement trois autres candidats qui vivent désormais dans un purgatoire baptisé « l’antichambre » dans lequel ils doivent espionner les autres candidats pour détecter leurs bourreaux. Habiles, les trois cerveaux en ont déjà désigné deux sur les trois, même s’ils ne semblent pas franchement briller par leur intelligence.
Le concept des ex ayant bien fonctionné l’an dernier, le beau et musclé Senna retrouve dans la maison deux de ses anciennes copines qui ont apparemment eu une histoire ensemble si j’ai bien tout suivi.
Pour corser le tout, un brillant « mentaliste » avec un e va espionner ses compagnons de galère et détecter très vite leurs sombres secrets.
Nous avons également un futur faux couple gay, déjà partiellement démasqué par la mentaliste blonde qui vit au sous-sol de la maison des secrets, choisi par le public lors d’« un before », qui compte le sosie du chanteur de Vanilla Ice.

Mettez tout ce joli monde dans un huis clos et attendez qu’ils baisent, se déchirent, se dénudent, se soupçonnent et sortent un single dans six mois !

Auteur : poclatelephage

Blogueuse téléphage depuis 2004. Ecrivez-moi : poclatelephage@gmail.com Suivez-moi : https://twitter.com/poclatelephage

2 réflexions sur « Secret Story 4…. »

  1. Il est clair que commencer SS4 alors même que Dilemme n'est pas terminé, c'est rude. J'ai enchaîné les deux quotidiennes tout à l'heure, soit deux heures de gens nolife, et c'était un peu bizarre. Surtout que, comme je fais partie des quatre personnes qui se délectent de Dilemme, SS4 a tous les points faibles, de Benjamin Castaldi aux secrets nazes.
    Je dois dire qu'hier soir, j'ai eu peur que la prod ait oublié de mettre des bogosses dans son Cube -ah non, pardon, c'est la Maison des Secrets, ils l'ont écrit dessus pour qu'on ne confonde pas!- et ce fut là ma seule préoccupation (il y en a finalement, comme il y a beaucoup de Belges et une représentation de toutes les sexualités histoire que les gens couchent sans se poser de questions). Parce que je n'attendais pas ce nouveau SS4. J'y viendrai peut-être, sûrement, mais il y a clairement un problème d'overdose.

  2. Pierre, c'est vrai qu'après avoir regardé en intégralité courageusement l'entrée des candidats dans le Cube, je ne me sentais pas de subir une nouvelle intrusion de candidats dans une émission de télé-réalité. Mais je demeure imperméable à Dilemme, dont je ne saisis même pas l'intérêt. Pourtant, niveau beaux gosses, ils ont assuré. SS4 paraît effectivement pauvre à côté et trop, bien trop, dans le côté « Freaks » cette année. Les secrets m'ont par ailleurs glacé le sang au point que je n'ai pas du tout envie de jouer à les attribuer aux bonnes personnes.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :