La foire agricole aux célibataires épisode 2

Cette année pour résumer « l’amour est dans le pré », il va falloir que je mise sur une échelle de la bizarrerie. En effet, comme je le constatais la semaine dernière, la chaîne a mis le paquet sur les profils disons « particuliers » pour faire beaucoup, beaucoup de ramdam buzz autour de l’émission.

Si certains candidats sont presque normaux et gentlemen, je pense ainsi à Yoann et Alain, qui s’interrogent beaucoup sur l’aventure et les motivations des jeunes femmes pour venir les rencontrer, d’autres sont vraiment inquiétants, le pire étant que Freddy n’est pas le plus terrible de la saison.

Presque rien à dire de Sylvie, que je trouve mignonne, et dont les dernières illusions seront cruellement balayées par le programme, j’espère cependant que son prétendant âgé la rendra heureuse et ne souhaite pas uniquement la spolier de ses biens. L’autre s’est lâchement défilé à deux jours de l’arrivée au haras…

Yoann était littéralement fasciné par les kilomètres parcourus par ses prétendantes pour le rencontrer, mais simplement parce qu’il était lucide sur le fait qu’un fille habitant perpét’ n’aura pas forcément envie de tout plaquer pour l’épouser, ce qui est finalement un bon point pour lui. Il n’a pas à mon avis fait le bon choix comme l’ont démontré ses premières minutes de cohabitation avec la fille qui n’aime pas les écluses.

A la place d’Alain, je virerai d’entrée la portugaise hystérique pour ne conserver dans ma maison tout en bois que la seconde jolie brune, qui a des faux airs de quinqua de soap.

Vincent est mon candidat favori de la saison. Franc, drôle et certainement beaucoup plus timide que ce qu’il montre à la caméra, il m’a amusé à recevoir les candidates en lisant leurs lettres tel un DRH qui fait passer un entretien d’embauche. Tel Franck Michaël, il a trouvé toutes ces femmes très belles avant d’en choisir une qui possédait un chien et une autre. Ce garçon a au moins eu la classe d’inviter le premier soir sa prétendante au restaurant.

Je franchis maintenant la ligne de la normalité pour arriver aux deux candidats particuliers de la semaine.

Freddy a quand même réussi à expliquer à l’une de ses prétendantes qu’elle était décevante physiquement par rapport à sa photo, mais de toute façon il n’avait d’yeux que pour son coup de cœur, Magali, une fille limite normal qui a du faire un pari avec des copines pour passer dans l’émission. Quand elle va se retrouver comme sa concurrente à manger des crêpes dans une cuisine sordide avec sa belle maman bossue qui est le sosie avec des cheveux de son fils, elle comprendra son erreur. Mais elle n’aura pas encore tout vu, car à peine sa concurrente arrivée, Freddy l’a traînée à la charcuterie pour acheter des côtes de veau, puis chez Shopi et à la boulangerie pour qu’elle ait quelque chose à lui cuisiner le soir même, au moins il ne ment pas sur la marchandise…

Mais le plus effrayant de la saison n’est pas Freddy, loin de là, mais bien Jean-Pierre, le chanteur fou, qui n’a d’ailleurs reçu que trois filles. Manque de bol, la première ne voulait pas enfanter à 40 ans bien sonnés, la deuxième était idiote et la troisième déjà mariée donc selon toute vraisemblance pas vierge, alors que la deuxième…
Qu’importe, mon champion a choisi celle qu’il dominera et l’expérimentée leur entonnant romantiquement une chanson…

Bon courage les filles !

Publicités

4 réflexions sur “La foire agricole aux célibataires épisode 2

  1. Totalement d'accord avec ton analyse. Je me demande ce qui cloche chez Jean Pierre. Cet homme aurait-il un égo surdimensionné de chanteur de comédie musicale ?
    Je ne vois absolument pas sur quels critères il a décrété que la 2eme prétendante était idiote (On a peu etre pas vu tout le speed dating) mais pour un mec qui a reçu 3 lettres, je le trouve bien presomptueux. Il est si peu ouvert qu'il ne doit pas avoir vraiment envie de se mettre en couple, au fond. Ou alors il lui faut l'Immaculé Conception !
    Effectivement en terme de bizarrerie, ils ont été cherché loin ce type !

    Bonne journée Poc

  2. J'ai entendu ce matin à la radio une info qui pourrait bien faire « du ramdam » (hi! hi! hi!): le prétendant de Sylvie serait un ancien acteur de films X… Ça promet!

  3. Je crois que tu voulais écrire « spolier », comme dans spoliation de biens non?

    Excuse-moi c'est la juriste qui ressort!

    JP m'a tellement fait peur, en chantant que je me suis cachée derrière un coussin, de honte aussi. Quand à ses exigneces délirantes sur la future femme de sa vie, je connais un spéciment en vrai, la cinquantaine maintenant qui m'avait expliqué qu'une femme divorcée c'est mauvais signe car il n'y aurait peut-être pas eu divorce si elle avait été bien et qu'une femme toujours célibataire après 40 ans, c'est plutôt louche .. il lui faut donc une veuve je pense, une veuve qui veuille bien d'un vieux garçon maniaque et borné et qui n'aurait pas d'enfants, de préférence.
    Freddy fait bien peur aussi mais on ne peut pas l'accuser de s'encombrer de romantisme superflu: « on va faire les commissions comme ça tu pourras te faire la cuisine », c'est certain cela fait rêver! Je crois bien l'avoir entendu dire à son coup de coeur, après qu'il lui ait expliqué qu'elle est son coup de coeur et qu'elle ait répondu « je vais avoir les chevilles qui enflent » … « pourquoi tu es trop serrée? ». En fait il me fait plutôt pitié.

    Sinon j'ai bien aimé la maison en bois mais effectivement pas la portugaise à la voix pénible.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s