I want to believe

[VOICI LE DERNIER SPOILER DE LOST]
[VOICI LE DERNIER SPOILER DE LOST]
[VOICI LE DERNIER SPOILER DE LOST]
[VOICI LE DERNIER SPOILER DE LOST]
[VOICI LE DERNIER SPOILER DE LOST]

Je pense qu’écrire un billet pour exprimer un point de vue sensé sur la fin de « Lost » s’avèrera quasiment aussi impossible et improbable que de conclure cette série pour ses auteurs, comme l’a d’ailleurs prouvé le final de la fiction culte.

Je vais me garder de vous résumer les trois derniers épisodes, parce que les gens que ça intéresse les ont vus et que par essence les autres s’en moquent.

Pour tenter d’exprimer ce que je ressens, je vais emprunter un artifice utilisé par mon magazine préféré : la double critique j’aime / j’aime pas. Chez Télérama, en général, ce sont deux journalistes de la rédaction qui s’opposent sur un sujet, mais j’ai toujours été un peu schizo.

J’ai aimé la fin de « Lost ».
Enfin disons que j’ai aimé toute la première partie du final, mais pas du tout les dernières minutes. J’ai adoré les retrouvailles de la réalité alternative, où strictement personne ne manque à l’appel et tant pis si c’est un peu téléphoné. Shannon, Boone, Juliet (ahhhhhhhh Juliet…), et même Rose, son mari et surtout Vince…tout le monde est là pour le final et on s’attend presque à ce que les personnages se mettent à chanter en chœur comme dans une comédie musicale ou à saluer le public. Chacun à leur tour, les personnages de la série entrevoient leur… – j’ai envie de dire passé – sur l’Ile. Les Kwons le découvrent avec émotion en apercevant leur bébé pour la première fois lors d’une échographie réalisée par Juliet qui est bien la mère du fils de Jack (tada), Sayid quand il retrouve Shannon, Sawyer quand il flashe sur Juliet et Jack en bon dernier quand il croise Kate, qui a elle-même tout réalisé en accouchant à nouveau Claire. Ces scènes extrêmement fortes et chargées de sens s’accompagnent de flash-backs qui donnent le frisson au téléspectateur fan de la série.

Sur l’Ile, j’ai apprécié cet instant mythique où Hurley prononce la phrase culte qui ne manque à aucun épisode de la saga « la Guerre des étoiles, « I have a bad feeling about this ». Rien que pour ça, cette série et ce final demeureront à jamais culte à mes yeux.

Par la suite, le règlement du conflit sur l’Ile m’a partiellement séduite. J’ai du mal à saisir ce que Jack, le faux Locke et Desmond espèrent faire en envoyant l’écossais au fond de la grotte enchantée et lumineuse. Mais en revanche, j’apprécie que ce soit le sympathique Hurley qui succède à Jacob, et j’aime la façon dont il désigne le pauvre Ben, dupé tour à tour par Jacob puis par l’homme en noir, comme adjoint.

Je complète mon post après discussion avec ma moitié et j’ajoute un ultime paragraphe à ce que j’ai aimé. La question du « choix », bien que je confirme ma conclusion sur le fait que la philosophie dans la série n’est pas mon truc, qui a sous-tendu l’ensemble des saisons, s’impose comme le fil rouge de ce final. Jack choisit de se sacrifier pour l’Ile et se désigne un successeur inattendu en la personne d’Hurley, qui saura prendre soin de l’Ile (et de ses futurs habitants ?). Sawyer, Kate, Richard, Claire, Lapidus et Milus choisissent de quitter l’Ile en laquelle ils ne croient finalement que peu, tandis que Ben et Hurley restent. Benjamin indique à Hurley en conclusion, qu’il pourra choisir d’aider Desmond à rentrer chez lui car Jacob n’a pas forcément opté pour les bonnes options en décidant que les non-initiés devaient rester ses prisonniers.
Plus tôt dans l’histoire de la série, certains avaient déjà choisi de partir (les six de l’Océanic), d’autres de rester plus ou moins malgré eux (Sawyer), quelques uns avaient choisi de taper jour après jour un mystérieux code, d’autres non…
D’une certaine manière, Jack choisit également de croire Jacob en tuant le faux Locke et en ne laissant pas l’Ile s’autodétruire après siphonage de la source magique.

L’Ile est-elle réellement essentielle et sa destruction aura-t-elle précipité quelque chose de grave ? Locke était-il réellement démoniaque ou une simple victime de la destinée ?
A vous de voir, finalement les scénaristes nous laissent également le choix de nos croyances.

Pour le reste, je suis très réservée et je passe donc le clavier à mon moi agacé.

Je n’ai pas aimé la fin de « Lost ».
Récemment, on m’expliquait qu’on aimait « Lost » pour ses personnages ou ses intrigues et apparemment j’ai toujours eu le cul entre les deux chaises, comme le prouve ce qui précède.

Je ne vais pas dresser la liste des réponses qui nous manquaient à ce stade du jeu (car quelqu’un la fait mieux que moi), mais il en restait un paquet, et même si nous étions prévenus que n’aurions pas toutes les réponses, là quand même ça vire presque au foutage de gueule.

Nous ignorerons jusqu’à la fin des temps le prénom du jumeau de Jacob. Ma femme prétend qu’il faut se référer simplement à la Bible, alors pourquoi ne pas avoir enfoncé le clou tout simplement et s’il était tellement important, pourquoi nous le cacher jusqu’au bout.

Nous ne saurons rien de l’origine de la statue, de celles des Autres, qui demeureront à jamais de simples pions, ni réellement celle de l’Ile et de ses pouvoirs. Il faudra se contenter de penser qu’une source enchantée et lumineuse fermée par un gros bouchon en carton-pâte en garantit la force, mais pourquoi nous ne le saurons jamais. Pour les difficultés de procréation sur place, nous nous contenterons également de conjectures. Quant à ce que Widmore visait en revenant là, nous devrons supposer également parce qu’il est exécuté vite faire bien fait dans le 616 par Locke agacé. Je ne vous parle même pas de Walt…

Le 616, dont je n’ai pas parlé ici, avait apporté d’autres réponses, presque rigolotes parce que franchement dérisoires. Les candidats l’étaient parce que comme beaucoup l’avaient déjà supputé, ils avaient juste une vie de merde. Les noms barrés dans la liste de la grotte n’étaient qu’une plaisanterie, un trait qui n’impliquait pas grand-chose, dixit Jacob himself.

Bon, on va faire semblant que tout ceci est aisément pardonnable, mais ce qui ne l’est pas en revanche, c’est la nature même de l’autre réalité, qui n’est effectivement pas alternative. Dans un délire oecuménique (cf le vitrail à côté du cercueil de Christian qui représente toutes les religions), tous les personnages – les pécheurs comme les bons – se retrouvent dans un lieu de culte, qui n’est en fait qu’un endroit où les héros désormais tous morts – nous ignorons quand est le « now » comme le précise le père de Jack – se retrouvent pour se marrer, se câliner et discuter, avant de « partir » pour…un endroit très lumineux, décidément.

Sans cette fin un peu grotesque, j’aurais sans doute plus pardonné à ce dernier épisode.

Conclusion…
Mon dieu, j’ai opéré selon le plan « thèse / antithèse / synthèse », fidèle à ma devise, je pense qu’il ne faut pas jeter le bébé avec l’eau du bain. Cette sixième saison est globalement une blague. A se demander si les scénaristes vexés de devoir en conclure n’ont pas juste fait un bras d’honneur à leurs commanditaires dont nous avons été les victimes au passage.

Mais, « Lost » demeurera une série géniale, la preuve nous en avons discuté des heures entre nous et émis des caisses d’hypothèses, que j’ai hâte de revoir en intégralité. Il me faudra cependant un peu de temps pour oublier ce final. Sinon, je ne savourerais pas la redécouverte de la trappe, des effrayants Autres, de Dharma…

Plus, j’y réfléchis et plus je me dis que ce que j’avais adoré en fin de saison, l’apparition de Jacob et son jumeau maléfique, est ce qui a plombé finalement cette dernière saison, car il a fallu non seulement solder la majorité des mystères accumulés en cinq opus délirants, plus une mythologie créée de toute pièce sur le fil. Il n’était peut-être finalement pas nécessaire de nous dévoiler l’origine du pouvoir de l’Ile surtout pour nous apprendre qu’elle venait d’une source lumineuse….

Si je ne me place qu’en fan des personnages, je suis ravie pour Hurley, Ben, Sawyer, Kate…
Si je me place ne puriste de l’intrigue, je vomis du sang.

Par ailleurs, je me refuse à entrer dans toute dimension philosophique de la série et c’est mon choix assumé.

J’aimerais maintenant qu’on en discute ici. Je suis sûre que beaucoup ne seront pas d’accord avec mes interprétations et mon point de vue…

Publicités

10 réflexions sur “I want to believe

  1. Bizarrement ton analyse correspond tout à fait à ma pensée. Honnetement j'ai trouvé ce final assez fort en émotions (c'est mon coté midinette), mais pour l'histoire elle-meme j'ai vraiment l'impression de m'etre fait avoir. Ce final a prouvé que les scénaristes ne savaient pas où ils allaient dès le début, et je dirai meme qu'ils ne savaient pas où ils allaient apres la fin de la 5e saison. Finalement l'explosion de la bombe n'aura servi à rien du tout, ce qui m'énerve un peu car normalement un cliff de season finale ça doit quand meme avoir un minimum de répercussions sur l'histoire. Bref j'ai envie de dire « tout ça pour ça??? ». On en revient à l'axiome de base de toute série américaine: coller et fidéliser le téléspectateur à grands renforts de rumeurs, de cliff et de spoils afin qu'il regarde le plus de pubs possible! J'espérais que c'eut été différent pour Lost, mais finalement non…

  2. J'ai pensé à toi hier soir en regardant Juno, c'est vraiment bien et c'est vrai que l'actrice est formidable.
    Merci de l'avoir vivement conseillé ici même.

  3. GaËtaN, je suis moins radical que toi, mais effectivement l'exemple de la bombe en fin de saison 5 est assez révélateur de ce qui m'a déçue à propos de la série. Le plan de Faraday n'a donc servi à rien, tout comme ce faramineux cliffhanger.

    Louise, contente que tu aies apprécié cet excellent film ! 🙂

  4. Oh.
    Je viens de lire l'article là, et franchement je veux bien discuter de ce final de lost mais je n'ai rien compris, étant donné que je n'ai même pas vu la première saison en entier. Je ne comprends toujours pas pourquoi l'intrigue principale d'une série n'est pas complètement écrite dès le départ, quite à ralonger la sauce avec des intrigues secondaires si la série fonctionne bien ou raccourcir l'ensemble si ce n'est pas le cas.
    Cela éviterait au moins le sentiment de s'ètre fait avoir que vous avez visiblement. Mais bon je sais bien qu'on en rajoute, enlève, fait mourir un personnage ou pas selon qu'il soit apprécier du public ou des producteurs – ou pas, …
    En bref, su j'ai saisi, Lost c'est un peu comme la vie, on sait pas pourquoi, ni comment et surtout dans quel but … mais ici,c'est oeucuménique.

  5. Je suis bien d'accord avec toi et Gaëtan. L'épisode était émouvant en termes de personnages et de réalisation, mais très décevant quant à la construction de l'intrigue. J'étais d'accord pour ne pas avoir toutes les réponses, car certaines auraient forcément été lourdes ou ridicules (l'origine de la source par exemple), mais les grandes thématiques de l'île sont totalement laissées en friche : le rôle des Autres, le rôle de Dharma, le problème des naissances, la statue de la déesse égyptienne de la maternité, la cabane de Jacob, les cendres, l'origine des connaissances d'Héloïse, les équations de Faraday etc. Je m'attendais au moins à ce qu'on ait des indices, quitte à faire le reste du travail, mais là rien ne semble vraiment cohérent… J'attends de voir si les scribes de Lostpedia arriveront à établir un fil conducteur dans tout cela.

  6. Je suis tout à fait d'accord avec toi (allez, sabrez-moi ce champagne !).

    Juste en side-note, en plus d'être putassière à souhait, la scène finale est une reprise de la fin d'Evangelion.
    Ah et de Vanilla Sky/Ouvre les yeux. De Jacob's ladder aussi. Puis de The third policeman.

    Ouais, c'est pas très original.

  7. Louise, je ne pense pas que les scénaristes d'une série savent de prime abord où elle va mener, surtout si elle prend de l'ampleur. Je ne crois pas que les auteurs de Friends avaient prévu que Monica et Chandler se marieraient ou que Ross et Rachel feraient de même, puis divorceraient, avant d'avoir une fille ensemble.
    Pour « Lost », la question est plus ardue évidemment. Quelqu'un d'intelligent a dit, je mettrai le lien de la vidéo prochainement, que l'intérêt de Lost n'était finalement pas l'histoire mais la façon dont elle était racontée et peut-être qu'il a raison. Mais je change d'avis toutes les dix minutes. 🙂

    Monty, je suis d'accord avec toi. Certaines questions ne méritaient pas réellement de réponses, mais d'autres si. Pour la cohérence d'ensemble, j'espère l'entrevoir lorsque je revisionnerai tout ce qui ne va pas tarder.

    Tong Po, il faut effectivement fêter ça. Je vais d'ailleurs lire de ce clic ton post sur la fin de la série.

  8. Oui, mais non, parce que Friends est d'un genre tout à fait différent. Quand les auteurs ont eu l'idée de Lost, ils pourraient avoir eu en tête les explications « en gros » du pourquoi du comment, quitte à compliquer les choses au furs et à mesure, mais je ne vois pas pourquoi ils n'auraient pas en tête une explication possible à chaque fois qu'un nouveau « mystère » était mis en place.
    Ou alors il faut accepter que la série dure le temps prévu au départ sans en rajouter; comme « le prisonnier » qui a bien une fin et qui et une série assez courte. Quoique, je ne me souviens plus de l'explication du prisonnier nin s'il y en a une, comme quoi effectivement l'esprit de la série est plus forte que l'histoire en elle même.
    Dans le genre je me souviens d'une grande frustration à la fin de Twin Peaks ou tout est loin d'être expliqué mais je crois que la série aurait du être plus longue que ce qu'elle a été et puis, bon c'est David Lynch et on sait combien il n'explique pas grand chose ( cf Mulholland drive qui est un film merveilleux mais vraiment énervant). J'aimerai bien que tu vois cette série, et que tu nous dise ta vision des choses.

  9. @Louise : Je m'attendais à une fin digne de Mulholland Drive, où tout semble décousu, mais où chaque détail est important et mène à une explication cohérente (quand on s'aide de Google pour comprendre le film 🙂 Mais pour l'instant j'attends toujours une lecture cohérente de Lost sur la Toile…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s