xoxo poc la téléphage…

En l’absence momentanée des « Frères Scott », le samedi, je tente de me mettre à « Gossip Girl », quand j’y pense essentiellement. Mais il faut bien l’admettre, même si « Gossip Girl » se laisse regarder, la série n’a rien inventé et n’est qu’une pâle copie délocalisée à Manhattan de « Beverly Hills ».

Alors, certes, dix voire vingt ans ont passé depuis que les jumeaux Walsh ont quitté le Minnesota pour débarquer à Los Angeles, mais les intrigues sont toujours les mêmes. La blonde pique toujours le mec de la brune, et inversement. Un rebelle fait toujours un peu des siennes et les parents, qui devraient pourtant servir d’exemple, sont parfois foireux. Bon, à la décharge de « Gossip Girl », la série s’adapte à son époque et avait misé pour démarrer sur une bonne idée : la présence de la fameuse gossip girl – rhoooo, j’apprends à l’instant que c’est Kristen Bell AKA Veronica Mars, Gossip Girl, mais ils le savent les héros de la série ? -, qui délivre tous les secrets du lycée sur son blog et qui accessoirement sert de narratrice. Le gadget de la voix-off désincarnée est sympa, je l’aime bien aussi dans « desperate housewives ». Mais en dehors de ça, rien de neuf sous le soleil. Les intrigues de « Gossip Girl » reposent essentiellement sur les quiproquos et les malentendus entre les protagonistes, qui malgré les prouesses technologiques des nouveaux réseaux sociaux ne savent pas communiquer entre eux, ce qui fatiguent à la longue le téléspectateur. De plus, dans BH comme dans « Gossip Girl », des vieillards de 25 ans tentent à grande peine de nous convaincre qu’ils ont 17 ans et ça ne passe toujours pas (vous allez me rétorquer que B. n’a que 24 ans, je vous connais, et que S. en a 23, gnagnagnagna).

Pour les intrigues, dans le genèse de la série, S a piqué Nate à B, qui lui en a voulu. Mais elles se sont finalement réconciliées, quand la jolie blonde a succombé aux charmes de ce paysan de Dan, qui habite à Brooklyn, mais comme la mère de S a été la maîtresse du père de Dan, ces deux-là ont du se séparer avant de ressortir ensemble puis de rompre à nouveau, tandis que B. flirtait de son côté avec Chuck, le demi-frère de B, et vilain de l’histoire.
A une autre époque, cette pute de Kelly avait piqué Dylan à Brenda avant de sortir avec son frère Brandon. La mère de Kelly avait épousé le père de David, qui est devenu le petit ami de la meilleure amie de Kelly.

Sinon, comme la roue tourne, Kelly Rutheford, ex Megan de « Melrose Place » campe aujourd’hui la mère de S., et non sa sœur. C’est moche de vieillir.

Bref, rien de neuf sous le soleil…

[NDLA : Ma femme regarde « Gossip Girl » pour « les jolies robes » des filles – elle le niera, mais c’est la vérité. De mon côté, j’assume de visionner cette série à cause de Blake Lively (nue).]
Publicités

2 réflexions sur “xoxo poc la téléphage…

  1. Le jour où j'ai découvert que S, en vrai, avait à peine plus de 20 ans, je me suis dit que, finalement, j'étais absolument incapable de donner un âge aux gens et que, si ça se trouve, peut-être que, dans l'Upper East Side, tout le monde a fini sa puberté à 17 ans et est beau et sexy.
    Moi, forcément, je regarde plus pour D. nu et N. nu, mais même si ce n'est pas du tout aussi sexy et sulfureux qu'annoncé, ça me va très bien pour corriger des copies.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s