Nouvelle Star : Cherchez l’intrus !

[Je sais que je suis en retard, lapin blanc, mais à ma décharge mieux vaut tard que jamais, non ?]

En allumant mon téléviseur sur M6, mardi soir après avoir arpenté pendant des heures le parc Disneyland Resort Paris – je ne touche rien, mais ça me fait plaisir – j’ai cru avoir eu une hallucination auditive, due à l’absorption massive de musique d’ambiance mickeyenne, en entendant que le prime de « la Nouvelle Star » serait une spéciale « ABBA ». J’imaginais bêtement que chacun des candidats encore en course allait chanter deux titres du groupe suédois culte, puis j’ai songé à la bonne blague que je ferai ici même, le jeudi matin, en m’exclamant « une spéciale abats, pourtant nous ne sommes ni dans ‘top chef’, ni ‘dans un dîner presque parfait’ ». La mort de ma première live box a manqué de vous épargner ce jeu de mots lamentable, mais je me rattrape ce matin et je me réjouis que comme l’an dernier les thématiques des primes ne soient vraiment qu’indicatives. L’hommage au groupe ABBA avait été rendu apparemment obligatoire par les promoteurs de « Mamma Mia» qui avaient invité à Londres les cinq candidats encore en course et quand on y pense, après Mickey, Londres, ça finit par être suspect puisque les concurrents de « la Nouvelle Star » suivent à la lettre le programme de mes vacances…Je me permets juste de signaler qu’une spéciale « pop anglaise » aurait également pu être envisagée et totalement gèrable, sauf que cette année comme le démontrent désormais les nouveaux magnétos choix de chanson, il faut que chaque candidat chante un titre en anglais et un autre en français, ce qui me paraît incompatible avec le registre d’ABBA d’ailleurs.

J’ai donc vite été rassurée en constatant que Benjamin ouvrait le bal avec une chanson qui n’appartenait pas du tout dans mon souvenir au répertoire d’ABBA, « this love » de Maroon Five. Ramon, que la prod veut foutre dehors a priori, a du, lui, entonner « les Champs Elysées » de Joe Dassin. Depuis la star ac’, nous n’ignorons plus que lorsqu’un candidat chante du Mike Brant ou du Joe Dassin, la prod’ ne l’aime plus. Qu’importe le jury a joué le jeu (de la production) en lui collant les quatre bleus, censés l’assassiner, alors que le benjamin de l’aventure, avait bénéficié de rouges salvateurs. Je zappe François, qui ne m’intéresse pas et qui ira certainement en finale face à Luce juste pour m’ennuyer, pour en arriver à l’étonnante Lussi, qui ne méritera certainement pas d’être éliminée aux portes de la finale (et pourtant). Sur « les histoires d’A », elle a à nouveau prouvé qu’elle surclassait tout le monde. Luce a décroché des rouges mérités pour son anglais foireux sur « miss you » des Rolling Stones.

La deuxième salve de titres a à nouveau permis de constater que les thématiques étaient plus que jamais un gag. Benjamin s’est tiré une balle dans le pied avec le très peu fédérateur pour les votantes, « jardin d’hiver », tandis que Ramon, toujours habile, a lui décoché son dernier trait en reprenant cette tarte à la crème d’ « Imagine » et vlan quatre bleus qui n’ont pas servi à grand-chose.

Lussi aurait du mettre tout le monde d’accord avec sa fabuleuse réinterprétation de « glory box » mais André Manoukian a joué la sécurité en lui collant un rouge qui devait lui servir d’assurance vie.

Je termine, comme la production habile, en beauté avec Luce, qui m’a étonné ce matin – oui j’avais sombré dans le sommeil après mes 6 heures et des poussières de TGV dans les pattes mercredi soir – avec sa reprise de « Gigi l’amoroso » que je dédie à quelqu’un qui se reconnaîtra. Je déteste Luce, c’est physique à ce niveau, mais elle m’a impressionnée dans cette réinterprétation infiniment kitsch et très osée de la chanson de Dalida.

Par conséquent, je suis obligée de m’incliner devant le travail du jury. Cette année, il a réussi à dégoter dans trois registres différents, trois candidats qui méritent amplement d’être la Nouvelle Star, enfin deux surtout parce que j’ai à nouveau et cette fois-ci accidentellement zappé François.
François peut-il gagner face à Luce ?
Ramon jouera-t-il jusqu’au bout les trouble-fêtes ?
Lussi a-t-elle une chance de rester une semaine de plus malgré ses qualités évidentes ?
Vais-je finir par rompre tous mes serments et voter pour elle pour éviter la finale Steve / jenesaisplussonnommaisilressemblaitàGoldmanenjeune ?

J’ai presque hâte d’être à mercredi prochain pour le savoir.

Publicités