Tout le monde aime Hurley !

[ATTENTION JE SPOILE LA SAISON 6 DE LOST]
[ATTENTION JE SPOILE LA SAISON 6 DE LOST]
[ATTENTION JE SPOILE LA SAISON 6 DE LOST]
[ATTENTION JE SPOILE LA SAISON 6 DE LOST]
[ATTENTION JE SPOILE LA SAISON 6 DE LOST]

Bon, j’avoue que le douzième épisode de l’ultime saison de « Lost » m’a laissée un peu perplexe.

Sur l’Ile, Hurley fleurit la tombe de Libby, qu’il n’a jamais oubliée. Pour mémoire, Libby a été assassinée par Michaël, à l’époque téléguidée par celui qu’on imaginait être le diabolique Benjamin Linus, et qui n’est aujourd’hui plus qu’un paumé sur cette Ile un peu étrange. D’ailleurs, Michaël, mort dans la précédente saison sur le cargo de Widmore, apparaît à Hurley pour lui ordonner d’arrêter Ric(h)ard(o) qui désire faire exploser l’avion afin d’éviter à vilain Locke de fuir l’Ile. D’après Ilana, Richard sait, car Jacob lui a confié une mission, mais l’ex péon promu bras droit du gardien du phare semble un peu à la masse. Ilana va donc ramasser de la dynamite dans le Black Rock, et comme elle a été surentraînée pour ça, elle sait extrêmement bien la manier, et donc logiquement elle est réduite en confetti par une explosion prévisible. Nous la mettions en garde de notre côté depuis deux minutes devant notre télévision. Ilana atomisée, le plan de faire exploser l’avion semble compromis mais Richard s’entête et part en expédition avec tout son groupe pour prendre tout le reste des explosifs dans le vieux bateau volant. Malheureusement pour lui, Hugo devenu décisionnaire ne l’entend pas de cette oreille et fait péter le reste de la cargaison. Richard, pragmatique, ira quérir d’autres explosifs au village Dharma. L’équipe se scinde donc en deux : d’un côté ceux qui soutiennent Richard, Miles et Ben, autant dire la crème de l’équipe, et de l’autre, les supporters de Hugo. Hurley prétend que Jacob lui a ordonné de rejoindre la team de Locke et à cet instant Richard exige une preuve que son ancien patron est vraiment à l’origine de ce plan étrange. L’obèse devra lui indiquer ce qu’est l’Ile. Il esquive la question et convainc malgré tout les nouveaux siens de le suivre.

Du côté de Locke, Sayid fait de plus en plus peur dans son rôle de zombie porte-flingue. Il indique à son boss à lui qu’il a ramené quelque chose depuis le sous-marin. Locke semble surpris de retrouver Desmond sur l’Ile, tandis que Desmond, lui, n’a pas l’air plus interloqué que ça de tomber sur Locke, ce qui peut être logique puisqu’il a loupé pas mal d’épisodes occupé qu’il était à vivre son idylle avec Penny. Pendant ce temps là, Sawyer, qui, je l’espère, n’est pas payé à la ligne, et Kate font de la figuration dans le rôle de « mais qu’est-ce qu’on attend » (pour être heureux ?). Locke propose à Desmond une petite promenade en forêt, et l’ancien tapeur de codes, un peu ravi de la crèche, le suit sans frémir. Le super méchant l’entraîne jusqu’à un puits, encore quelque chose que nous n’avions jamais vu auparavant, et lui explique qu’il est très vieux. Il s’inquiète également de la sérénité de Desmond avant de le précipiter méchamment dans le puits.

A son retour sur le camp, il a la bonne surprise de constater que des personnes qu’il adorerait certainement avoir sous la main pour assouvir ses plans diaboliques l’ont rejoint sans qu’il ait besoin d’agir réellement. Sun va être verte en apprenant que Jin a été enlevé.

La réalité alternative, qu’il ne faut à coup sûr plus appeler ainsi, continue de creuser le sillon entamé dans l’épisode précédent. Nous découvrons un Hurley, adulé de tous, « everybody loves Hugo », capitaine d’industrie exemplaire, mais qui demeure malheureusement un cœur à prendre sous la coupe de sa maman protectrice, qui lui organise justement un blind-date dans un restaurant mexicain avec une certaine Rosita, qui n’est certainement pas le fauteuil de Joey. La jeune femme ne se présente pas, mais à sa place la douce Libby apparaît et l’appelle par son prénom, ce qui peut aussi s’expliquer par son statut désormais enviable dans la société. Elle lui parle d’une connexion entre eux, mais patatra le directeur de l’hôpital psychiatrique vient vite indiquer à Hurley, totalement sous le charme, que la jeune femme est folle à lier. Le gros garçon dépité fonce directement dans l’un de ses restaus pour se gaver d’ignobles ailes de poulets décharnées panés et tombe sur…Desmond, qui à coup sûr ne traîne pas là par hasard. Il a, à mon avis, entrepris sa quête, qui consiste à retrouver tous les passagers de l’Océanic 815 et de les révéler à l’autre réalité. Il conseille au gentil Hugo de chercher à en savoir plus sur Libby. Hurley l’écoute et fonce à l’hôpital, un lieu qu’il connaît bien, puisqu’il y a séjourné un moment dans l’autre réalité et que sans le savoir il y a déjà croisé Libby.

La séquence à l’hôpital est un petit régal pour les fans avec ses nombreuses mentions iconographiques aux îles : une île apparaît en photo dans le bureau du directeur et une île est dessinée à la craie sur le tableau qui orne la salle de loisirs des fous. Nous apercevons également derrière Hurley et Libby, l’homme qui a donné les chiffres maudits au futur gagnant du gros lot, facile c’est celui qui joue au puissance 4.
Libby indique à Hugo qu’elle l’a déjà rencontré sur une île après un crash et le jeune homme, sceptique et visiblement séduit par ses superbes yeux verts, l’invite à un pique-nique, justement organisé sur une plage, comme celui qu’ils n’ont jamais fait sur l’Ile. En un baiser (le premier ?), Hugo, sous le choc, se souvient (?) ou aperçoit l’autre réalité.

Desmond, satisfait, espionne cette scène de son automobile et fonce au lycée de Locke, où il observe maintenant le professeur remplaçant dans sa petite chaise. Benjamin, inquiet, l’apostrophe, mais l’homme du code met pourtant à exécution son sinistre projet et renverse, avec une violence rare, le pauvre Locke.

Vlan…

Alors évidemment, cette dernière scène est celle qui pose le plus de questions. La sérénité affichée par Desmond sur l’Ile, est-elle liée au fait qu’il communique entre les deux dimensions et qu’il répare dans l’une des choses pour arranger l’autre ? Dans ce cas, pour quelle équipe Desmond joue-t-il ? Je serais tentée de dire, la sienne, sinon pourquoi n’occuperait-il pas son temps raisonnablement dans l’autre dimension en profitant de son amour ?

Je me demande également si les morts qu’aperçoit Hugo, et qui seraient responsables des fameux chuchotements qui ont effrayé de nombreux aventuriers, sont vraiment des fantômes ou une des incarnations du faux Locke, qui avait jusque récemment le pouvoir de s’incarner dans les morts. Comme il semble être prisonnier de son incarnation lockienne, Hugo n’a pas forcément été mal conseillé, mais le doute substiste toutefois légèrement.
Je ne suis pas convaincue par Hurley en chef de bande sur l’Ile. Le type qui écrivait à George Lucas pour lui conseiller des pistes de scénario pour « le retour du Jedi » ne me paraît pas faire un chef convaincant, même s’il s’entretient régulièrement avec les morts.

En revanche, j’adore que les leaders d’autrefois, bons comme mauvais, soient totalement désabusés et complétement déboussolés. La tirade de Ben sur Ilana qui a été éliminée par l’Ile qui n’a plus besoin d’elle est hilarante. Jack, qui suit le mouvement, est déjà moins rigolo, mais je trouve jouissif de le voir enfin relégué à la place qu’il mérite.

Finalement, le seul problème dans tout ça, c’est qu’il ne reste désormais que six malheureux épisodes…

Publicités

8 réflexions sur “Tout le monde aime Hurley !

  1. J'ai assez bien aimé cet épisode, mais par contre il pose encore beaucoup trop de questions alors qu'on est presque à la fin.
    J'ai bien aimé surtout parce que le personnage de Libby me plait beaucoup,mais beaucoup de questions sur elle n'ont toujours pas de réponses.
    J'ai trouvé l'attitude de Desmond (enfin des 2 Desmonds) très proche de celle de Jacob dans la saison précédente quand il allait voir les losties un par un (comme lui le fait dans la réalité alternative), ainsi que la manière dont il se comporte (calme,posé) avec Locke et Sayid.
    Par contre la scène finale peut s'interpréter de plusieurs manières: soit il percute locke dans le but de le tuer (mais bon s'il avait vraiment voulu je me dis qu'il aurait fait marche arrière), soit il le percute pour que Locke se « souvienne » de la réalité alternative.

  2. GaËtaN, je me suis posé la même question concernant l'attentat de Desmond contre Locke. Mais je trouve la scène tellement violente, que je doute un peu qu'il le fasse pour son bien. En plus, cette attaque fait penser à celle du faux Locke contre Desmond sur l'Ile.
    Pour Libby, je pense que nous n'aurons jamais toutes les réponses et qu'il faudra faire des suppositions. Je trouve étrange qu'elle soit reliée dans le passé à Desmond à qui elle a donné le bateau qui l'a mené sur l'Ile. En sait-elle plus qu'elle n'a jamais voulu le dire ?
    Comme tu le dis, les questions en suspens sont encore trop nombreuses et les avancées un peu trop limitées.

    Tong Po, le copié-collé est l'ami des commentateurs. 🙂 Désolée, je compatis sincèrement car j'imagine ton désarroi.

  3. Bon,
    vu que mon message était un peu long, j'en ai fait un billet chez moi.

    Cependant, pour ne pas faire que tirer formidablement la couverture à moi, en gros :

    – j'ai trouvé l'épisode assez animé et plutôt pas désagréable

    – la révélation des whispers est tellement mal éxécutée que je n'ai plus aucune foi dans les scénaristes. On va subir une avalanche de mauvaises réponses et ils nous laisseront avec des tas d'incohérences.

    – cet épisode est par conséquent pour moi un tournant dans la série, de loin le plus mauvais du show.

    Ensuite, concernant Desmond, il semble avoir vécu une épiphanie sur l'île, ayant vu que l'action essentielle se déroulait dans l'alt. Il semble résolu à son destin et convaincu que rien ne peut être changé on-island.
    Dans l'alt, il est le super-héros, la variable.
    En ce qui concerne le fait qu'il roule sur Locke, je ne pense pas que ce soit pour l'aider. En effet, comme vu avec Hugo, les souvenirs ne sont pas lié à une near-death experience. Il a vraissemblablement voulu se venger de Locke.

    Voilou

  4. Il est effectivement assez difficile de comprendre les plans de Desmond, puisque lui a tout vu et nous, rien… Est-ce qu'il se laisse tuer sur l'île pour que Widmore ne l'utilise pas et que la réalité alternative subsiste ? Mais pourquoi vouloir informer alors tous les membres de l'Océanic 815 ? Simplement par altruisme, pour qu'ils trouvent l'amour ?
    Sur l'attentat contre Locke, j'ai lu des choses intéressantes, notamment que la destruction de la station ne suffirait pas à libérer MiB qui chercherait à s'incruster dans la réalité « alternative » en « possédant » Locke. En détruisant son hôte, Desmond sauverait la réalité, sans pour autant à avoir à retourner sur l'île.
    Quant à la réponse sur ce que serait l'^le, j'espère que Richard fait allusion à autre chose qu'à la métaphore du bouchon, mais j'ai bien peur que ce ne soit que ça…
    L'explication des chuchotement me paraît aussi soit fausse, soit complètement bâclée.

  5. Tong Po, je cliquerai par altruisme pour aller découvrir ton résumé, promis… 😉 Comme je ne suis qu'amour aujourd'hui, j'ai envie de laisser une chance aux scénaristes de nous surprendre et de penser que l'explication aux murmures est une fausse piste juste pour nous faire rager.
    Quant aux desseins de Desmond, je vais convaincre ma femme de venir poster ici en commentaire son avis sur le sujet qui est très intéressant.

    Monty, Demond en sait trop et nous en comparaison vraiment pas assez. Je note l'hypothèse intéressante de la tentative de colonisation dans la réalité parallèle, mais sans Ile peut-il exister ? Sans Ile, est-il libre ?
    Sinon, ma femme pense qu'il fait allusion au bouchon pour ce qu'est l'Ile et j'espère de tout mon coeur que pour une fois, elle se trompe.

  6. En exclusivité mondiale pour ton blog, je vais te dévoiler la fin de Lost. Attention spoilier, je l'ai révé cette nuit.

    Tous les naufragés sont sur l'Ile mais celle-ci est coupée en deux par un lac. Vient le temps de la réunification et les Autres pilotés par Hurley nagent jusqu'a la berge. Matthew Fox fait un superbe discours qu'il conclue en disant qu'il faut que tous les naufragés se tiennent la main et scandent la date du naufrage (un 21 fevrier) pour sortir de l'Ile.
    Mais avant ça, il faut que je faxe mon ordonnance à l'opticien pour mes nouvelles lunettes de soleil.

    L'incantation magique produit son effet et tous les naufragés se retrouvent endormis dans une rame de métro qui sort d'un tunnel auréolé de lumière, et fonce à pleine vitesse dans un mur. Une version schtroumf des Sims3 vient de sortir et je demande a mon homme d'acheter une PS3 pour pouvoir y jouer.
    Enfin, dès années plus tard, la rame de métro est exposée dans un musée du futur où le guide explique que les conditions inhumaines des transports en commun du XXeme siècele ont tellement ravagées le cerveau des humains, qu'ils ont préféré s'endormir dans une réalité virtuelle et se suicider collectivement.

    Alors ???? Franchement, y'a du suspens et même une morale. Je pense que je vais me lancer dans les prémonitions télévisuelles.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s