Des dîners parfaitement parisiens

De façon plutôt amusante et prémonitoire, « 100% Mag » posait lundi une question essentielle : « les parisiens sont-ils détestables ? ». Si j’ai manqué le sujet et donc la réponse à cette question, j’ai pu avoir un verdict approchant grâce à la nouvelle semaine des dîners presque parfaits qui se déroule à Paris. Depuis le lancement de l’émission, les semaines parisiennes consacrent souvent les candidats les plus odieux (Christine ne pourra cependant à mon avis jamais être égalée) et les ambiances les plus pesantes, et cette nouvelle édition de compétition à la capitale semble ne pas déroger à la règle.

Lundi soir, Clémentine au palais infaillible a estimé que son hôte, l’italien Michele, lui avait proposé une mozzarella bas de gamme.
Mardi soir, Michele a fait remarquer à Alexandre, le barbu sophistiqué, qu’il accaparait la parole durant le dîner l’empêchant de s’exprimer. Clémentine a indiqué à son hôtesse de la même soirée qu’il ne ferait pas une bataille de bruits de paille parce que ça ne se faisait pas et Alexandre en a été heureux parce qu’il ne supporte pas ces bruits « incongrus ».

Mais, les dîneurs jusque là se respectaient à peu près, car Michele, Clémentine, Alexandre et Céline semblent issus du même milieu, évoluant dans des professions plutôt « artistiques » et globalement « boboisantes ». En revanche, hier, le jeune Romain, benjamin de la semaine et un peu geek a souffert, fort heureusement sans s’en rendre compte réellement.

Dans une semaine classique de dîners, personne ne se serait permis de juger la décoration de son appartement indépendamment de celle de sa soirée, hier si. Alexandre est arrivé dans la piaule d’un étudiant attardé, ce qui lui a déplu apparemment. Les couleurs choisies par le jeune homme pour le repas n’ont pas séduit Céline, propriétaire snob d’une boutique de décoration, qui trouve le rouge et le noir tellement déplacés.
Par la suite, le dîner leur a presque déplu de bout en bout, à l’exception notable de l’apéritif et du dessert digne d’un excellent pâtissier selon ses invités exigeants. La cuisson de la viande, un peu sèche apparemment, a été abondamment commentée derrière le dos du pauvre hôte qui croyait avoir bien fait et tout a été à l’avenant. Alors, certes, l’utilisation du surimi était effectivement plus que douteuse, et Alexandre a eu raison de rappeler que ce qu’on nous vend comme du crabe n’est en vérité que des déchets de poissons agglomérés et couverts de colorants, et je suis d’accord, le verrines sont dépassées, mais dans une semaine « normale » de dîners, personne ne lui en aurait tenu rigueur.

Le pauvre Romain s’en est sorti avec un méritoire 5,8/10.

Aujourd’hui, c’est Alexandre, l’esthète aux costumes bariolés, qui recevait…

J’attendais avec impatience de découvrir le menu sophistiqué que le dandy allait proposer à ses invités. Malgré une décoration bordélique, des préparations « minute » à rallonge et des plats globalement ratés, les candidats de la semaine frappés par un soudain syndrome de Stalingrad, pardon de Stockholm, ont attribué à leur nouvel ami, un ridicule 6,8/10 qui le place en tête aux côtés du premier hôte de la semaine, l’italien Michele. Pourtant, sa blanquette était trop cuite et l’a occupé une bonne dizaine d’heures en cuisine, et son dessert était à 90% composé de gélatine de porc et de quelques pétales de fleurs pour faire genre.

Moralité, il vaut mieux être un dandy qu’un geek dans les dîners…parisiens du moins, car un risotto réussi rattrape trois plats ratés dans le premier cas, tandis qu’un dessert digne d’un pâtissier ne fait pas passer deux ou trois petites anicroches dans le second…

Publicités

7 réflexions sur “Des dîners parfaitement parisiens

  1. Je ne peux, hélas, toujours pas suivre les dîners mais j'ai lu l'article de télérama (et ne peux avoir d'avis puisque je n'ai jamais vu le grand journal, et ne peux pas commenter sur le post, vu l'ambiance) et noté au passage qu'arte va rediffuser Téléchat (le dimanche à 8h55 et 9h).
    J'ai tout de suite pensé à toi et à certains commentateurs de ces pages roses puisque cette émission a déjà été évoquée par ici, ainsi que le traumatisme lié à la vision de cette émission. D'ailleurs télérama l'a écrit: pour les + de 6 ans.

  2. Oui mais Alexandre était so chic dans son costume de taffetas rose ;)Malheureusement son idylle naissante avec Michele sera gâchée, malgré l'aubergine sicilienne et le risotto cuit à point, quand le dandy découvrira les notes de l'Italien…
    Le dessert m'a aussi fait frémir et la gélatine n'a rien à envier au surimi !

  3. Je regarde quasiment par obligation (cuisiner sans la télé allumée,j'y arrive pas) car lorsque les diners se passent à Paris (ce qui arrive au moins 10 fois par an (je ne connais pas les vrais chiffres mais ça doit être impressionnant)) j'évite en général. Je trouve les candidats parisiens très nunuches, imbus d'eux mêmes et hypocrites comme pas deux. Ce soir quand j'ai entendu l'autre clown dire « J'ai horreur de la médiocrité » j'ai failli casser ma télé. Pour lui apparemment mettre des costumes de couleur et des t-shirt hype ça suffit pour enlever la médiocrité(?)
    Quant à la « décoratrice », je ne sais pas si elle a eu une bonne idée de montrer son intérieur à la télé car la tête de cerf empaillée dans la salle à manger ça ne se fait plus depuis un moment déjà (ou peut être est-ce tellement vieux que ça revient à la mode?).
    Bref pour faire court ils pètent tous plus haut que leur cul, et si une pétition (ou un groupe facebook)pour que les DPP se passent exclusivement en province voit le jour, je serai le premier à en faire partie!

  4. Louise, ma femme fait également partie des traumatisés de Télé Chat, alors que moi j'adorais Groucha, Duramou et Légumane. Comme quoi…

    Monty, nous sommes donc d'accord sur le fait qu'Alexandre drague pathétiquement Michele depuis le début de la semaine avec peu de succès jusque là, malgré le risotto.
    Nous sommes d'accord pour la gélatine…

    GaËtaN, j'avoue qu'une semaine bien pénible de temps en temps avec des candidats super snobs me fait plaisir. Là, ils sont tellement too much que ça en devient comique. Je plains simplement le pauvre Romain qui n'est vraiment pas à sa place.
    J'ai tiqué personnellement sur l'intérieur d'Alexandre, qui était bizarrement roquoquo pour un type aussi (gay) branché que lui. J'ai surtout bloqué sur les meubles sombres qui me paraissaient très démodés pourtant.

  5. Les dîners parisiens ne me semblent pas franchement pires que beaucoup de dîners provinciaux (cf les Sud-Est, les Corse, les Normandie et quelques belges pour les premiers qui me viennent à l'esprit) et il y a eu des dîners parisiens très agréables à regarder (mais pas de normands dans mon souvenir).

    Par contre, je me demande si les besoins logistiques de l'émission (un grand espace) ne contraignent pas les dîners parisiens à toujours se dérouler dans les mêmes classes sociales aisées qui peuvent effectivement donner une impression de conformisme bourgeois plus dilué dans les dîners provinciaux où l'espace semble plus « économique ».

    Il faudrait aussi que les dîners parisiens arrêtent de recruter leurs participants chez les vieux beaux du Marais, il y a des gays plus chaleureux et moins pathétiques à Paris !!!

  6. Plop, je suis en vacances et ma fille m'autorise qq minutes le soir pour regarder 5 minutes les dîners. Vraiment, les dîners parisiens sont effectivement un peu tt much. On a l'impression que ce sont toujours les mêmes personnes qui participent à l'émission, c'est assez lassant. Les verrines, bof, et les filles entre 35 et 45 modasses et perfect woman m'agacent..promis demain j'arrête de critiquer un max mais ça fait du bien 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s