Nathalie, ma conscience et moi…

Même si les fans d’un certain chanteur issu de la télé-réalité dont je n’évoquerai plus le nom pensent que j’ai mauvais fond, c’est plutôt le contraire, je suis plutôt gentille et j’ai vraiment été très embêtée en découvrant le sujet (merci Mélanie !) consacré à Nathalie dans l’émission d’Adeline Blondieau, « ça ne s’invente pas ».

En préambule, je tiens à signaler qu’aucune mention à sa participation à « l’amour est dans le pré » n’a été faite dans le sujet qui lui a été consacré dans le programme de la TNT. Si Nathalie ne s’affichait pas dans cette émission, je pourrais presque dire qu’elle a envie de se faire oublier, mais là je suis franchement dubitative.

Après le buzz (jamais je n’écrirai ramdam) pathétique qui a suivi sa participation au « tournez manège » agricole, pourquoi se compromet-elle encore dans une émission de télévision ? Pourquoi participe-t-elle à un relooking où la Cristina du pauvre lui indique qu’on va chercher à savoir si elle est « une chaude profonde » ou « une chaude adoucie » ? Pourquoi laisse-t-elle des caméras filmer sa relookeuse super emmerdée quand on lui demande quels sont les atouts de la jeune femme ? Il s’agit a priori de sa volonté de se féminiser, de ses jambes et de sa bouche…

 

Pourquoi cette fille de 28 ans au physique pas facile – on ne va pas se mentir – se place-t-elle à nouveau sous le feu des projecteurs ?

Même si personne ne regarde la TNT normalement, il y aura bien quelqu’un, moi au hasard, pour tomber là-dessus et se dire qu’évidemment il faut en parler et ne pas passer sous silence ce grand moment de télévision.

Je suppose qu’elle est frappée par le même syndrome que celui qui oblige des gens à montrer leur existence pathétique – je suis jalouse des filles des magazines, mon mari est amoureux d’un camion, nous nous insultons depuis cinq ans avec mon compagnon qui reste pour la gosse… – dans « confessions intimes ».

Nathalie nous refait la totale pour Virgin 17 : sa collection de VHS de Papin, sa passion pour les dessins animés, sa collection de Bisounours, son petit soda le matin au café du coin où elle lit France Football…

Pendant ce temps là, je fais capture d’écran sur capture d’écran en me disant que ce n’est pas possible et que j’ai honte pour elle.
Pour le relooking, je vous laisse juger s’il est concluant ou pas.

Auteur : poclatelephage

Blogueuse téléphage depuis 2004. Ecrivez-moi : poclatelephage@gmail.com Suivez-moi : https://twitter.com/poclatelephage

13 réflexions sur « Nathalie, ma conscience et moi… »

  1. Complètement d'accord. On est partagé entre le plaisir et la culpabilité.

    Pis je suis déçue elle a laissé sa banane de côté.

  2. Maodun, tu as mis le doigt sur ce qui manque à Nathalie : sa banane ! Pourtant, c'est tellement pratique….
    En tout cas, je suis contente de constater que je ne suis pas la seule à être mal devant ce déballage.

  3. Pour la raison de sa participation, je dirais : « l'amour est ds le pré » lui a permis de vivre sa première relation de couple depuis des années, elle pense qu'elle tient un filon et que la TV la sauvera du célibat.
    C'est triste.
    Banane

  4. Le maquillage lui adoucit le visage. Ceci dit, c'est vrai qu'un relooking ne suffit pas.

    J'aurai bien voulu voir le reportage.
    J'aimais bien Nathalie, quand elle était dans le Pré, je la trouvais simple et facile à vivre. C'est un rêve pour un homme: elle a des passions d'homme et on voit bien qu'elle est attentionnée. Après c'est sur que le physique…

    J'espère vraiment de tout coeur qu'une femme comme elle aura plus de facilité à trouver/garder un homme qui l'aimera que la belle snobinarde qui se foutait ouvertement de Denis son prétendant gymnaste (je ne sais plus si c'était dans la même saison…)
    Mais (hélas) j'ai des doutes.

    En fait, ce qui lui manque c'est d'etre effectivement « une chaudasse profonde ». Un peu plus de confiance en soi, fait parfois des miracles.

    Bonne journée Poc (et les autres !)

  5. Banane, je crois que ton explication est la plus triste et probablement la plus juste… En même temps, elle affiche la couleur dans le reportage, et sur un malentendu…

    Tong Po, on est d'accord malheureusement.

    Elise, en cliquant sur le lien et en allant jusqu'à la 28ème minute de l'émission, tu tomberas sur le reportage.
    La prétendante de Denis était de la dernière saison et Nathalie de la précédente sinon.
    Enfin, consolons-nous en songeant que chaque pot a son couvercle. 😉
    Bonne journée à toi aussi, Elise !

  6. GaËtaN, ce passage à dix lettres avait déjà été amorcé en janvier pour le championnat des super champions du dimanche qui vont s'affronter pendant six mois pour espérer gagner 5000€ (je l'écris sans espace, comme ça, on lit moins facilement ce nombre colossal).

    Je ne suis pas fan de la médiocrité montrée dans Confessions intimes, fut-elle mise en scène, mais le problème de Ça ne s'invente pas vient de cette idée de nous montrer, parmi les reportages, un qui est complètement faux mais du même niveau que les autres, ce qui, me semble-t-il, souligne le côté réel (et un peu triste) des autres.
    Enfin, je parle sans bien connaître l'émission, que je n'ai croisée sur ma route qu'un jour où un fan extrême de Dorothée y participait et que j'ai été on ne peut plus mal à l'aise devant mon écran (y compris pour Dorothée, d'ailleurs, qui a eu la curieuse idée d'accepter la rencontre, contrairement à JPP).

  7. Helène, Gaëtan a raison, mais je n'évoque plus jamais son nom… 🙂

    GaËtaN, elle est peut-être assez mal entourée pour que des gens la laisse voire la pousse à faire de telles émissions. Payée, je ne pense pas en revanche…
    Quant aux chiffres et aux lettres, ça demeure un mauvais souvenir d'enfance, je fuis donc cette émission. Où en est Motus à ce propos ?

    Pierre, effectivement, ta remarque est intéressante. L'existence des candidats est tellement irréellement naze que le concept de « ça ne s'invente pas » repose justement sur l'idée que c'est une blague. Enfin, Adeline défend le concept comme elle peut, en introduction, mais elle y croit aussi peu que nous finalement.

  8. En attendant le prochain post sur Lost, je pense qu'on peut la présenter à Hurley : ils vivront heureux sur l'île déserte, grâce aux provisions de Dharma et feront échouer navires et avions en courant main dans la main sur la plage abandonnée…

  9. J'avais dit que ça valait le coup d'oeil 😀

    le visage, rien à faire, il faudrait effectivement plus que du maquillage pour la féminiser, mais pour ce qui est des vêtements féminins, je trouve qu'au final elle ne les portait pas si mal que ça.

  10. j'ai pas vu le reportage, mais pareil, qu'allait-elle faire dans cette galère ?
    ce que j'aime le plus, c'est le carton sous sa tête relookée… ça donne le ton de l'émission tout de suite…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :