Lost (in translation) Saison 6, épisode 10

J’aime bien le 1er avril qui me permet de regarder absolument ahurie un sujet de « 100% Mag » sur le journal people sorti dans un village du Bassin d’Arcachon qui se propose de dévoiler les histoires de coucheries des notables et qui a fait croire que Bernard Montiel était devenu obèse, avant de comprendre au bout de cinq bonnes minutes à me demander si je ne devrais pas leur envoyer un CV qu’évidemment c’est un énorme poisson d’avril et le commentaire consterné d’Estelle Denis qui indique en fin de sujet que d’autres magazines de ce type devraient être lancés dans le Berry et d’autres départements improbables me fait du coup éclater de rire. Je n’ai pas su en revanche si l’interview EXCLUSIVE de Loana dans « ça va s’cauet » qui est décidément programmé trop tard pour que je m’accroche à son visionnage était une blague ou non. En découvrant Patrick Sébastien dans l’émission, je me suis dit que j’avais vraiment loupé mon poisson – je n’arrête pas les chroniques télés et de toute façon seul Tong Po, mon nouveau double maléfique, a marché, je le remercie aussi pour ça – et que j’aurais du vous faire croire que je voulais adhérer au DARD, le mouvement humaniste et populaire lancé par l’animateur.

Bref, finie la comédie, pour le plus grand plaisir de mes lecteurs et de quelques lectrices anonymes, je vais débriefer le Kwon Centric et je lui ai trouvé un titre de circonstance….

[ATTENTION JE SPOILE LA SAISON 6 INEDITE DE LOST]
[ATTENTION JE SPOILE LA SAISON 6 INEDITE DE LOST]
[ATTENTION JE SPOILE LA SAISON 6 INEDITE DE LOST]
[ATTENTION JE SPOILE LA SAISON 6 INEDITE DE LOST]
[ATTENTION JE SPOILE LA SAISON 6 INEDITE DE LOST]

J’ai décidé de baptiser opportunément cet épisode : « Lost in Translation ».

Sur l’Ile, Sun en a marre, comme Alizée. Cette histoire de « candidates » la saoule presque autant que moi, pour vous dire, et elle n’aspire plus qu’à quitter ce maudit îlot avec son homme pour aller retrouver sa gosse dans le monde civilisé. Elle n’a plus envie d’attendre les réponses – il faut croire qu’elle regarde la série – que pourraient lui apporter Richard, dont tout le monde attend le retour providentiel, et préfère retourner cultiver son jardin où Jack se souvient qu’elle faisait pousser des tomates. Quand le Héros de l’Ile vient à elle pour la calmer, elle l’envoie bouler et c’est le moment que choisit le bernard-l’ermite aussi baptisé l’Homme en Noir pour la tenter. Dans son équipe, il possède un atout de choix, le beau Jin, et il propose à la jeune femme un transfert pour le retrouver.

Au préalable, Locke avait expliqué à sa grande copine Claire, toujours un peu sonnée, qu’il lui fallait les six « candidates » dans son avion pour quitter l’Ile. Il a au passage confirmé que Kate avait été exclue du projet mais qu’elle l’aiderait à emmener au moins deux autres candidats dans cette galère, plus probablement Jack et Sawyer, que Jin et Sun. Claire n’est pas non plus une élue et pourra disposer d’après l’allusion diabolique de Locke de Kate comme elle voudra, une fois qu’elle sera inutile.

Sun ne se laisse pas abuser et fuit à toutes jambes le faux Locke et se cogne bêtement à un arbre, dans la séquence « Vidéo gag » de l’épisode. Benjamin la retrouve assommée et en VO. En effet, elle a perdu son latin, pardon son anglais dans la bagarre. Pour des raisons pratiques, elle le comprend, mais ne le parle plus. Elle fait donc une scène mémorable à son équipe consternée en coréen.

A son retour chez les siens, Locke constate qu’ils ont été massacrés….à l’anesthésiant et que Jin, décidément les Kwons sont importants cette semaine, manque à l’appel. L’équipe de Charles est venue subtiliser le coréen à Locke, ce qui le met logiquement en colère. Il organise donc une expédition punitive avec Sayid, qui ne ressent plus rien et s’en inquiète. Voilà pourquoi Claire avait pu manquer de tuer Kate sous ses yeux sans qu’il réagisse, il s’en foutait tout simplement.

Jin est détenu dans la salle aux images subliminales du bunker où le copain de la fille de Benjamin avait fait un séjour inutile. La jolie géophysicienne qui avait entrepris de leurrer Sawyer lui apprend qu’il s’agissait d’un projet de Dharma. Jin a apparemment été piqué à l’équipe adverse car il a réalisé des cartes sur le sous-sol riche en géomagnétisme de l’Ile quand il bossait pour Dharma. Il demande à rencontrer Charles qui accepte cette entrevue.

Locke débarque, lui, sur l’île de l’Hydre pour constater qu’il n’y est pas le bienvenu et qu’un dispositif l’empêche de pénétrer plus avant dans le camp ennemi. Charles ne le connaît pas réellement et dit simplement qu’il a entendu parler de son existence par des mythes, des légendes, et des « bruits de jungle ». Locke rentre chez lui mais laisse Sayid sur place pour découvrir l’identité du « who » et non du « what » enfermé dans le sous-marin et comme je suis très bonne, j’avais deviné qu’il s’agissait de Desmond. J’ai toutefois le triomphe modeste. Charles ressort à Jin la même histoire sur le fait que Locke est le Mal absolu et qu’il faut l’empêcher absolument de quitter l’Ile sous peine que le monde soit ravagé…

Brrrrrrrrrrrr…

J’en viens à la réalité parallèle. Nos amis coréens ne sont pas mariés et le toujours très effrayant Keamy débarque dans leur suite à l’hôtel après une séquence d’érotisme rare dans « Lost ». Il veut ses sous que Jin s’est fait bêtement confisquer à la douane. Sun propose d’éponger sa dette en pompant sur le compte en banque qu’elle s’est ouvert pour s’offrir une nouvelle vie aux Etats-Unis avec son amant, malheureusement son papa l’a fermé. Jin apprend de la bouche de Keamy que l’argent était en fait destiné à payer le contrat que le père de sa maîtresse avait mis sur sa tête, mais comme il ne capte rien à l’anglais, il ne se formalise pas. Sayid lui sauve in extremis la vie. Mais quand Sun débarque au resto où il est prisonnier, ce con la blesse alors qu’elle est enceinte, probablement de lui.

Au passage, Sun et Jin ont trouvé sur leur chemin le fameux Mikhail de la saison 3, l’homme au bandeau, qui sert de traducteur anglo-coréen à Keamy et dans un acte désespéré pour sauver sa peau, Jin lui tire dessus et lui crève un œil…

Dans cette réalité, aucun des Kwon ne parle anglais, et surtout pas Sun, ce qui selon ma femme a un sens caché et pourrait permettre aux deux réalités de se rejoindre puisqu’elle a perdu son anglais aussi sur l’Ile.

Dans cette réalité, Sun n’est pas une Kwon, ce qui laisserait penser que Jin est l’Elu du couple.

Contrairement à ma femme qui sanglotait de dégoût à la fin de l’épisode, je ne l’ai pas détesté du tout. J’ai l’impression même que les scénaristes amorcent maintenant leur retour à des épisodes plus intéressants. Mais petit bémol, et c’est ce qui justifie le courroux de ma femme, ce dixième épisode semble confirmer que l’issue de la saison sera basée sur un affrontement entre le Diable et une force positive, ce qui ne nous convient guère.
Plus que huit épisodes…

Vlan !

Auteur : poclatelephage

Blogueuse téléphage depuis 2004. Ecrivez-moi : poclatelephage@gmail.com Suivez-moi : https://twitter.com/poclatelephage

11 réflexions sur « Lost (in translation) Saison 6, épisode 10 »

  1. Oui tout pareil mais c'est un épisode de setup, après nous avoir balladés 1/2 saison les scénaristes doivent faire bouger les persos vers leurs futures scènes.
    C'est donc un peu relou mais je vois pas bien comment ils auraient pu faire mieux.

    Par contre, suis je le seul à m'être dit, lorsque MIB découvre ses compagnons endormis « Oh non ils ont laissé Kate, pauvre MIB ! » ?

  2. Comme je te l'ai dit j'ai trouvé cet épisode très lent, car je n'ai pas compris le sens de l'existence des flashsideways qui sont pour la plupart ennuyeux à mourir.
    Effectivement du point de vue de ta femme, l'hisoire de l'aphasie de Sun pourrait se justifier. Mais j'ai quand même un doute car il me semble que Jack dit que c'est un phénomène transitoire.
    La remarque de Locke à propos du fait qu'il ne soit pas possible pour lui de rejoindre l'autre ile sous forme de fumée me fait penser que le pire ennemi de la blask smoke est peut être l'eau finalement. Par conséquent le seul moyen de la neutraliser serait de l'enfermer dans le sous marin et de le faire exploser (c'est ma théorie du jour ;-), et peut être même que Desmond aurait un rôle à jouer dans cette histoire (sinon pourquoi l'avoir amené?…)
    De toute façon le prochain épisode (centré sur Desmond) devrait nous en apprendre plus, et s'il est aussi bon que les Desmond centrics des saisons précédentes ça devrait faire mal!
    Concernant la 2ème partie de la saison, elle va être apparemment assez bonne au vu des spoilers que j'ai pu glaner sur la toile: des personnages importants vont mourir (d'ailleurs le titre du 616 est « What they died for », des passages clés de Lost auront enfin leur explication (qui sont Adam et Eve, d'où vient la black smoke, comment jacob et l'homme en noir se sont retrouvés sur l'ile,etc…).
    Bref de toute façon même si cet épisode est loin d'être mon préféré (comme celui d'avant et celui d'encore avant et…), au point où j'en suis je ne peux plus arrêter de regarder la série de toute façon…

  3. Tong Po, la saison 5 a connu également un coup de mou. Je suis très optimiste pour la suite désormais. 😉

    GaËtaN, si Sun perd son anglais sans raison, les scénaristes sont vraiment particuliers. Je dis ça, mais on verra, comme pour le reste.
    J'attends désormais le Desmond Centric avec impatience en me disant que s'il est raté, je risque vraiment de plus y croire du tout.
    Sinon, comme il ne reste que huit malheureux épisodes, les choses sont obligées de s'accélérer, non ?

  4. Tong Po, la saison 5 a connu également un coup de mou. Je suis très optimiste pour la suite désormais. 😉

    GaËtaN, si Sun perd son anglais sans raison, les scénaristes sont vraiment particuliers. Je dis ça, mais on verra, comme pour le reste.
    J'attends désormais le Desmond Centric avec impatience en me disant que s'il est raté, je risque vraiment de plus y croire du tout.
    Sinon, comme il ne reste que huit malheureux épisodes, les choses sont obligées de s'accélérer, non ?

  5. Euh…je ne veux pas être pessimiste ou trop tomber dans le spoiler, mais à priori le desmond-centric ne va pas casser des briques.

  6. Moi je reste optimiste. Je regarde les épisodes en me laissant porter. C'est pas grâve si pris à part ils ne passionnent pas les foules parcequ'ils me divertissent qd même et j'ai l'impression de découvrir quelque chose à chaque fois (je ne parle pas des mini suspenses à la con dès qu'on voit un nouveau perso dans le sideway, ils sont ridicules). J'aime beaucoup les réalités alternatives, voir les what if de chacun. Par contre si à la fin ça ne mène à rien je serais très énervée!!!

  7. A propos de l'affrontement du Bien et du Mal, MiB laisse quand même entendre à widmore que les mythes et les bruits de couloir ou de jungle ne sont pas tout à fait pertinents quand il déclare que la présence des pylones prouve que Charles en sait plus à son sujet qu'il veut bien l'admettre. A ce stade je pense que que la désignation de MiB sous tous les noms de divinités maléfiques est due aux différents habitants de l'île, qui ont essayé de le désigner à l'aide des référents culturels à leur disposition. Mais avec Dharma, c'est la science qui semble avoir pris le relais des religions pour comprendre l'île et sa fumée noire.

  8. Je commence à fatiguer. Le début de saison (hormis le Kate centric) était plutôt emballant, là je m'ennuie poliment depuis 2-3 épisodes.
    Chaque épisode apporte bien quelques éléments, mais rien d'inoubliable. Je crains 3 derniers épisodes avec un paquet de morts / de « révélations » et une fin attendue (le libre-arbitre triomphe sur le déterminisme).
    Mais bon, on ne se rend pas, on continue.

    D'accord avec toi. L'épisode concernant Richard avait sa séquence « gaguesque » avec le bateau vs la statue, là c'est Sun vs la branche d'arbre. La prochaine fois, quoi ? Le sous-marin vs l'avion d'Ajira ?

  9. Tong Po, nous n'avons pas fini de déprimer alors…

    malig78, je ne sais plus vraiment quoi penser. J'ai mes phases optimistes et des moments plus durs. Je sais qu'à la moitié de la saison 5, je râlais pas mal aussi et que j'ai adoré son dénouement, mais là il s'agit de la fin ultime, alors…

    Monty, intéressant… Tu crois que Dharma a enquêté sur l'homme en noir donc ?

    VodkaSoleil, je n'adhère décidément pas à cet antagonisme « déterminisme / libre arbitre » puisque les candidats n'ont jamais échoué sur l'Ile totalement par hasard. En revanche, je te rejoins sur l'idée que la saison va s'emballer d'un coup, mais j'espère que ça ne viendra pas trop tardivement, parce qu'une menue révélation par épisode, ça ne suffit pas.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :