(…parce que contrairement à Lio, je préfère le Docteur House à la Nouvelle Star.)

Je l’avoue, je faisais plus que de traîner des pieds à l’idée de visionner la cinquième saison du « Docteur House », surtout que nous avions manqué une grosse moitié de la quatrième pour cause d’hypocondrie sévère de l’auteur de ces lignes à qui il fallait éviter à tout prix de donner du grain à moudre. Mais, comme la pérennité d’un couple repose sur les concessions et que dans 99% des cas, j’ai gain de cause dans le choix des programmes télé, j’ai accordé à ma femme le droit de choisir pour une fois ce que nous allions regarder le mardi soir.

Fort heureusement pour moi, contrairement à ma mère, j’ai aperçu, comme je le précisais plus haut, une grosse moitié de la saison 4 du « Docteur House », je n’ai donc pas été surprise de constater, contrairement à elle, que les effectifs du diagnosticien avaient été complétement remodelés. En revanche, j’ignorais qui allait survivre au jeu de massacre organisé par le meilleur médecin au monde. J’ai été plutôt satisfaite de retrouver la sublimissime 13, et puis j’ai du me contenter de Taub et Kutner. Quant à Foreman, je fais tout pour l’ignorer…

Au départ, j’ai quand même du recoller les wagons en apprenant la mort d’Amber, qui a donc été, et je l’ai appris violemment à cette occasion, la copine de Wilson avant de mourir en partie à cause de House, bien que je ne connaisse pas encore à ce jour les circonstances exactes de son décès.

En ce début de saison 5, Wilson quitte donc House pour toujours, avant de céder à nouveau à ses avances. 13 sait désormais qu’elle est malade et qu’il lui reste dix bonnes années à vivre. Elle brûle donc la chandelle par les deux bouts et couche de façon improbable avec l’ignoble Foreman (qui est très bien placé dans la liste de mes personnages honnis). Taub a trompé sa femme. Cuddy et House sont sur le point de…, mais finalement pas, à moins que… House a engagé au moins pour les premiers épisodes un nouvel ami, pardon un détective privé, pour en savoir plus sur la vie de ses employés. C’est ainsi que nous apprenons que Taub a trompé sa femme ou que la relation contre-nature entre Cameron et le chirurgien à la toison de surfeur bat un peu de l’aile.

Que dire…

« Docteur House », c’est toujours un peu la même chose, comme l’a argué ma mère, qui de toute façon regarde un inédit sur les deux de la soirée House de TF1 quand elle y songe, et comme je le pensais bêtement jusque là, sauf que finalement ce n’est jamais la même chose. Comme souvent dans les séries médicales, les malades sont accessoires et House l’a très bien compris. Ils sont le marchepied vers une catharsis ou pas d’ailleurs.

Cette série a le mérite de compter un personnage principal fort et absolument génial – regarder House en VO est un véritable enchantement – mais de ne pas négliger les satellites qui gravitent autour de lui. Chacun des adjoints de House a une existence et un passif connu ou pas par le téléspectateur qui le découvrira de toute façon un jour. L’opposition entre House et Cuddy tient encore la route au bout de cinq saisons, et la complicité entre Wilson et le vilain héros est toujours aussi crédible et touchante. House détesterait que j’écrive ça. D’ailleurs, à chaque fois que je vois Wilson à l’écran, je me dis que je reverrai bien le « cercle des poètes disparus » ou « beaucoup de bruit pour rien ».

Aujourd’hui, le téléspectateur se demande naïvement si ça se fera enfin ou pas entre son héros et la jolie Cuddy, en sachant que le syndrome Ross et Rachel / Luke et Lorelai / Loïs et Clark / Robin et Ted…est difficile à surmonter.

A titre personnel, alors que j’étais encore un peu sceptique, remarquant à haute voix que de toute façon le patient serait fixé sur son cas entre la fin de la publicité et cinq minutes avant le dénouement de l’épisode, le téléphone de House a sonné dans la voiture que Wilson conduisait pour l’emmener à l’enterrement de son père et le super médecin avait pour sonnerie « MmmBop », la chanson culte des Hanson, simplement parce que c’était les petits, comprendre son équipe qui l’appelait. C’est peut-être un détail pour vous, mais pour moi ça a signifié beaucoup. C’est la chanson qui sépare une série d’une série culte, c’est la petite touche géniale que les Français ont tant de mal à introduire dans leurs fictions. Je place cette sonnerie au même niveau que Barney qui débarque déguisé en pilote de chasse dans l’épisode d’Halloween de la première saison de « How I met your mother » ou de l’instant où il décrit son dépucelage dans un camp de vacances avant que ses potes lui demandent s’il a laissé Bébé dans un coin…

Publicités

8 réflexions sur “

  1. J'aime bien ton analyse, au sujet de la sonnerie, etc… J'avoue que j'étais passée à côté de ce détail (pas des autres que tu cites qd même, sur HIMYM ce fut moins subtil)
    J'ai ralenti le rythme sur les épisodes de House, mais c'est tjrs un plaisir de voir les personnages évoluer et je pense que cet aspect pourra durer encore plusieurs saisons : House est un cas clinique qui requiert de trop nombreuses années d'analyse pour qu'on puisse en faire le tour. J'aimerais bien rencontrer qq'un d'aussi perversement intelligent (mais pitié, que ce ne soit pas mon médecin)
    Banane

  2. Rooo assez de recycler l'image de la cène à toutes les sauces ! 🙂
    Sinon j'ai trouvé la saison 5 plutôt bien, et c'est un allergique aux théma-shows qui le dit.

  3. Je ne connais pas trop cette série (peut être refuse-je de la suivre car après une journée à l'hopital on essaye de se changer les idées). J'ai vu 2 ou 3 épisodes assez marrants où il est interné en HP pour une cure de sevrage mais sans plus…
    Décidément les séries du moment ont toutes une photo des personnages qui représente la cène!

  4. Ton post vient de me faire réaliser qu'en fait toutes les séries ont leur tableau de la cène (last supper en anglais): des simpsons (http://2.bp.blogspot.com/_99TmI8-qpfs/Sd6NCjMv41I/AAAAAAAANqI/yN8RrD5mzRg/s1600-h/lessimpsons.jpg)

    à Gordon Ramsay (http://1.bp.blogspot.com/_rtOXMZlMTkg/Sd0BqlSLfCI/AAAAAAAAB4U/zBTPgGKURkI/s1600-h/lastsupper_gordonramsay.jpg)

    en passant par Battlestar Galactica
    (http://bp1.blogger.com/_rtOXMZlMTkg/R5LPmSggYFI/AAAAAAAAAqM/PSnqGWDKi60/s1600-h/bsglastsupper.jpg)

    Trop fort!

  5. Tu as tout dit sur House ( que j'ai d'abord detester « bouhhh il est trop méchant » avant de l'adorer « ah ah ah il est trop méchant ).

    Ceci dit, juste un point de désaccord avec toi quand tu cites les couples mythiques: Ted et Robyn ??! Tu rigoles… pas Ted et Robyn ! Barney et Robyn, c'est un couple interessant (et sur la même longueur d'ondes. La 2eme tentative sera la bonne, j'en suis sure. Ils trouveront leur mode de fonctionnement, comme couple atypique). Mais le pauvre Ted, il ne peut pas finir avec Robyn, ils sont trop mal assortis ! De plus, suite au visionnage de la saison 5, je pense qu'on peut dire que cette hypothèse tombe à l'eau.

    Bonne journée Poc

  6. Banane, le problème c'est que les séries d'affadissent avec le temps qui passe. House resistera-t-il à cette malédiction ?

    Tong Po, j'ai été faible, je sais…

    GaËtaN, vous me faites donc tous une scène pour la Cène (mouhahahahah). Tu oublies Lost. 😉

    Elise, je profite de ce commentaire pour te remercier de ton intervention sur le post concernant ce chanteur dont je n'évoquerais plus jamais le nom. Comme je n'approche plus ce billet, je salue ici ton courage. Tu t'es interposée entre la pauvre blogueuse et les fans acharnées (je fais attention à mes mots) du chanteur susmentionné. Je te prendrai bien comme attachée de presse ou agente d'ailleurs.
    Pour House, il m'arrive encore de frémir en le voyant agir.
    Pour « HIMYM », je ne sais rien de la saison 4, mais ce que tu m'en dis achève de me faire saliver.

    patate_douce, c'est le genre de scène qui me fait typiquement adorer une série et qui fait la force des Américains dans le domaine.

  7. Hello, je passe assez souvent par ici même si je n'ai commenté qu'exceptionnellement, j'arrive un peu en retard là mais j'adore House, je suis en train de suivre la saison 6 après avoir vu les autres en intégralité, donc :
    – si ça t'intéresse je peux te dire pourquoi Amber est morte en partie à cause de House
    – je croyais me rappeler qu'on avait déjà appris lors de la saison 4 que Taub avait trompé sa femme (dans le jeu de massacre, comme tu dis, organisé par House, il s'intéresse au cas de Taub et fini par comprendre/lui faire avouer pourquoi il quitte un job hyper lucratif de chirurgien esthétique pour vouloir bosser avec House) ; maintenant ça fait 2 ans que j'ai vu la saison 4, je peux me gourer
    -je t'envie de ne pas avoir encore vu la fin de la saison 5, elle est énorme !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s