Grégory n’a toujours pas été éliminé de Top Chef !

Conformément à mon Télé POC, j’ai préféré hier « Top Chef » à tout le reste. L’émission pourrait désormais être rebaptisée « mais quand est-ce que Grégory, bien inférieur techniquement aux autres, va être éliminé de la compétition ? ». La production semble en effet avoir phosphoré pour éviter le plus longtemps possible d’être privé de cet atout charme aux yeux du public, quitte à se décrédibiliser légèrement.

[© Pierre Olivier/M6]

Ainsi, après avoir brillamment démontré à nouveau, qu’il était l’un des meilleurs quand il s’agissait d’être créatif dans l’épreuve dite du « coup de feu » en proposant des frites de salsifis aux gamins qui n’y ont vu que du feu – Jamie Oliver a du être vert en découvrant cette idée depuis l’autre côté de la Manche, il aurait ainsi pu faire ingurgiter un peu plus de légumes dans les cantines aux petits anglais uniquement amateurs de gras -, Grégory a eu la grande chance de concourir dans le combat des chefs avec le belge Alexandre, sosie de voix de Benoît Poelvoorde. Face aux deux concurrents, enfin essentiellement face au bruxellois qui a fini par déclarer qu’il « ne saurait pas tout faire », le tandem formé par Princesse Mononoké et le transparent Romain faisait bien pâle figure. La jeune fille, qui se targue d’être une self made woman, a eu bien du mal à composer avec les commis pourtant là pour l’aider. Plutôt que de les manager en souriant à la Greg – qu’il est sympa décidément, ce garçon -, elle a préféré leur aboyer dessus et leur faire revêtir toute la charge de l’échec de son duo.

Au final, Guislaine Arabian a été mortifiée par la conduite de ses apprentis, mais surtout celle de Yok Yok et a logiquement placé les adversaires de Greg et Alexandre sur la sellette, les dispensant, eux, d’épreuve éliminatoire. Et hop, une semaine de plus de compétition, approuvée par Greg, pour le gagnant du dîner presque parfait…

En face, les deux autres binômes formés par Brice, la tête à claques, et Pierre, le futur vainqueur de l’émission, et Benjamin, le beau gosse qui ne s’ignore pas, et David, qui voudrait tellement gagner pour son père décédé, ont du constituer une magnifique pièce montée décorée. Brice, le teigneux nerveux, a réussi à supporter pendant quasiment deux heures l’autorité du très peu souriant Pierre, jusqu’à ce qu’il craque parce qu’il ne faut pas pousser non plus. David a du lui tolérer les excentricités du très remuant Benjamin, qui sera à n’en pas douter éliminé la semaine prochaine au profit de Greg.

Au final, Yok Yok et son pot au feu de la mer ont été éliminés et Romain s’est révélé dans l’épreuve d’élimination.

Si j’étais mauvaise langue, je dirais que le jury a déjà ses très, très grands favoris et que les épreuves des chefs sont donc une énorme plaisanterie puisqu’ils regardent les candidats cuisiner et qu’ils choisissent par avance de préserver l’un ou l’autre. L’épreuve éliminatoire a au moins le mérite d’être jugée à l’aveugle, mais mon petit doigt me dit que les chefs connaissent suffisamment bien la cuisine des candidats désormais pour ne pas faire de boulette en éliminant définitivement l’un ou l’autre.

Je me mouille un peu en faisant quelques pronostics. La finale devrait logiquement voir s’affronter Alexandre, le belge grande gueule, et le froid bien que méridional Pierre. Benjamin, le tentateur, sera le prochain éliminé, puis ce sera ENFIN le tour de Grégory, à moins que David ne s’intercale dans le tiercé.

La semaine prochaine, nos chefs devront improviser un repas au domicile d’un particulier avec ce qu’ils trouvent sur place ou s’inititier à la cuisine molléculaire avec Thierry Marx.

Auteur : poclatelephage

Blogueuse téléphage depuis 2004. Ecrivez-moi : poclatelephage@gmail.com Suivez-moi : https://twitter.com/poclatelephage

13 réflexions sur « Grégory n’a toujours pas été éliminé de Top Chef ! »

  1. Je n'ai vu que la fin de Top Chef, comme chaque semaine, après le téléfilm pas drôle de Josée Dayan avec Muriel Robin et la musique de Catherine Lara (ça fait beaucoup, non?) (et il y avait Annie Grégorio, aussi, décidément, tu ne t'en veux pas un peu?), ce qui fait que je n'ai pas vu Grégory, étant arrivé un peu avant l'épreuve de rattrapage. Le problème de ma méthode de visionnage est que je ne connais pas bien les personnages… euh, pardon, les candidats. Je ne sais par exemple qui est celui que je trouve insupportable et prétentieux à chaque fois qu'on le voit commenter. Et j'aimais bien Yoko Tsuno, mais je ne l'ai pas vue gueuler sur ses commis, comme le montrait la bande-annonce.

  2. Pierre, si l'émission n'était pas si longue, je te conseillerais bien de te rattraper sur M6replay. Brice doit être la tête à claques que tu évoques (frisé, une tête de rat..?). Je regrette amèrement de louper la belle carrière d'Annie Gregorio sur TF1, mais Muriel Robin c'était vraiment au dessus de mes forces. Quant à Yoko Tsuno, son flirt parti, elle ne servait plus à rien. En plus, la cuisine « fusion » ça va deux minutes, mais pas plus…

  3. Comme Pierre je suis arrivée un peu tard pour apprécier les talents de Greg et le vilain comportement de Yoko Tsuno.
    Si celui qui trouvait son « croque-en-bouche » bien mieux que celle de l'autre binome me semble bien pénible il n'arrive pas à la hauteur du Benjamin beau-gosse (ah bon?) et ex tentateur apparemment.
    Le poisson de …. mmm ah, voilà, Romainquis'estrévélé m'a vraiment donné envie malgré l'heure tardive.

    Qu'est-ce que c'est exactement que la cuisine « fusion »?

  4. Louise, je pense que Brice et Benjamin sont les deux têtes à claques destinés à agacer le téléspectateur et leurs camarades. Mais les faiblesses de Grégory, notamment au niveau de la technique et du management, devraient également finir par énerver les autres concurrents, qui vont finir par se demander pourquoi il est encore là.
    Grâce à wikipédia, voici une petite définition de la cuisine fusion : http://fr.wikipedia.org/wiki/Cuisine_fusion
    En gros, c'est un mélange d'influences. Dans le cas de Yoko, de l'oriental et de la gastronomie française…

  5. Louise, je pense que Brice et Benjamin sont les deux têtes à claques destinés à agacer le téléspectateur et leurs camarades. Mais les faiblesses de Grégory, notamment au niveau de la technique et du management, devraient également finir par énerver les autres concurrents, qui vont finir par se demander pourquoi il est encore là.
    Grâce à wikipédia, voici une petite définition de la cuisine fusion : http://fr.wikipedia.org/wiki/Cuisine_fusion
    En gros, c'est un mélange d'influences. Dans le cas de Yoko, de l'oriental et de la gastronomie française…

  6. Ce qui me dérange dans l'émission, c'est l'absence d'équité dans les épreuves. Faire une réception pour 200 personnes et faire une pièce montée placées au même niveau de difficulté ? C'est n'importe nawak.
    Pour faire régulièrement des choux à la crème nappés de caramel, ça n'a rien de bien sorcier. Ça demande juste un peu d'attention. Et puis voilà la tête des pièces montées. Depuis quand c'est devenu une tour plutôt qu'une pyramide ?

    De plus, les épreuves en binôme sont clairement là pour conserver les favoris (dont Grégory) avec une marge de manœuvre suffisante pour la production.

    Pour précision, l'ami David veut décrocher son étoile pour son frère décédé et non son père.

    A noter quand même un peu plus de rythme que les épisodes précédents.

  7. J'ai tout regardé (je m'en vante, car ça m'a demandé un effort : Dieu que c'est long!!) et je salue la performance de Benjamin : pas facile d'être plus tête à claques que Brice et pourtant, il a réussi ce challenge haut la main (j'incendiait pas télé en injuriant le « beau gosse » qui se la pète à vouloir donner envie de cuisiner parce qu'il est beau…. beurk)
    Bref, il m'a tellement aggacée que j'en ai oublié de mesurer la performance de Grégory.
    J'aurais bien aimé qu'il s'en aille et nous laisse Yoko Ono une semaine de plus, juste pour voir… mais bon, apparemment la semaine prochain il va se faire épingler parce qu'il se foule pas trop, donc je serai exaucée!
    (perso j'aurais même pas fait semblant de goûter son financier : à voir son attitude pdt l'épreuve, il méritait d'être nominé d'office)

    Banane

  8. GaËtaN, j'ai beaucoup de défauts mais je ne bois pas avant 18 heures. 😉

    Cafpow, je suis entièrement d'accord. L'épreuve du buffet était carrément mission impossible, alors que dresser une pièce montée ne doit pas être bien sorcier pour des professionnels. En plus, les candidats de l'épreuve du buffet ont été jugés plus sévèrement, puisque d'entre eux ont été « nominés », que ceux de la pièce montée, puisqu'un seul a été mis sur la selettes. C'est assez débile.
    Alors c'est Brice, dont le père est décédé ?

    Banane, Benjamin méritait effectivement la nomination d'office pour abandon de poste, un peu comme Yoko pour avoir injurié les commis. La fille aurait pu rester une semaine de plus, histoire qu'ils ne se retrouvent pas déjà qu'entre mecs.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :