Sur un malentendu…

A la fin de l’année dernière, j’énumérais les règles de base pour augmenter ses chances de gagner « un dîner presque parfait », tout en constatant qu’il n’existe pas de recette type pour l’emporter car parfois sur un malentendu…

Hier, Antoine, le candidat un peu benêt de la semaine proposait à ses invités un menu centré autour du monde de l’ovalie avec animation et décoration dédiées. Le très sympathique hôte de la soirée semblait ne jamais avoir cuisiné de son existence. Nous l’avons ainsi vu s’attaquer à la préparation d’une glace à la vanille avec une recette jamais étrennée et pour le fun sans verre doseur. Il a donc dosé au pif les ingrédients pour un résultat honorable bien que pauvre en sucre. L’apprenti cuisinier a ensuite entrepris de faire sauter ses champignons rabougris et à moitié moisis sans une poêle. Ses invités ont été sauvés un extremis de l’intoxication alimentaire par la présence de vers blancs bien gras dans les moisissures. A la base le raisonnement du cuistot en herbe était quand même moisi pour moisi, ces champignons peuvent bien servir.

En général, ce que je préfère dans « le dîner presque parfait », c’est la préparation du repas, qui réduite à un moment à la portion congrue a retrouvé depuis quelques temps une place essentielle dans l’émission, mais là quand l’hôte ne sait visiblement pas cuire un œuf, l’émission ne fait pas de miracle.
Je m’attendais donc logiquement à un désastre pour la soirée, mais voilà l’hôte en ne se prenant absolument pas au sérieux à sauver les meubles. Son pavé d’autruche servi de façon minable avec un monticule risible de riz écroulé en plus et une sauce, sans déco, ni imagination a plu, tout comme son dessert pourtant assez foireux.

Il faut dire qu’il a assuré sur la sacro-sainte animation en proposant à ses camarades rieurs de jouer au rugby puis en les faisant s’esclaffer de ses maladresses.

Au final, avec de très, très bonnes notes en animation, et parce que les candidats n’ont pas jugé trop sévèrement sa cuisine, l’hôte de la semaine, bras cassé total en cuisine, prend la tête du classement, pour une dixième, devant des candidates qui méritaient mieux qu’une deuxième et une troisième place. Cette injustice me fait un peu penser aux résultats des skieurs alpins français aux Jeux Olympiques de Vancouver, qui échouent toujours à quelques dixièmes, et à Nathalie Simon avec qui, paraît-il, je suis méchante. Sur les forums de France 2, les internautes proposent de l’immoler vive pour conjurer le sort, mais je pense qu’il est trop tard personnellement.

De toute façon, la note d’ambiance devrait être bannie du jeu. L’organisation d’une « animation » durant le dîner tombe souvent comme un cheveu sur la soupe et distrait uniquement les participants du jeu, et encore, et rarement le téléspectateur.

Si Antoine l’emporte, c’est un peu comme si Greg gagnait « Top Chef ». Sympa mais pas super pour la crédibilité du programme… En même temps, sur M6, les tentateurs de TF1 ont une seconde chance en tant que cuistot.

Publicités

7 réflexions sur “Sur un malentendu…

  1. « En même temps, sur M6, les tentateurs de TF1 ont une seconde chance en tant que cuistot. « 

    Tu ne peux pas lancer de manière anodine… une bombe comme ça. Tu ne te rends pas compte du suspens.
    Mais QUI ? QUIIIII ? Qui est le tentateur de TF1 cuistot sur M6 ? Je suis transie de ne pas le savoir.
    Poc, je t'en supplie, abrège mes souffrances 🙂

  2. Bon limite ce candidat, mais comme la cuisine ne compte que pour un tiers seulement de la note et si les candidats ne comportent pas de redoutable « gastronome » autoproclamé qui en fait des tonnes chez les autres…il est possible de l'emporter avec une animation et une table correcte.
    L'animation me fatigue un peu : finis les petits jeux un peu benêts mais sympas, il faut maintenant la participation d'un village entier, une mini-croisière ou bassiner les invités avec une passion extrême ! La palme revient (mais je n'ai pas tout vu) à la folle du tuning, qui en plus a bourré ses invités de gratins lourdingues et crémeux jusqu'à la nausée !
    Moi aussi j'aime bien la préparation et surtout le côté stress des candidats !
    Marie

  3. J'ai trouvé comment cela marchait, ok je suis un peu longue.
    N'empêche que Nathalie Simon,a quand même fait louper la médaille à Jason Lamy-Chapuis.
    Ce soir je ne me fais pas d'illusions pour Sandrine Aubert puisque Nathalie Simon est aux Deux Alpes.

    Pas vu les dîners puisque c'est JO.
    Ces JO qui m'auront fait regarder comment faire pour avoir Eurosport, merci France télévision.

  4. Tu es TROP méchante avec cette pauvre Nathalie Simon!
    Enfin, je plaisante …
    Je ne regarde toujours pas le dîner mais j'ai toujours trouvé le coté ambiance franchement pénible. Losque je reçoit, je ne prévois jamais « d'ambiance » même si j'essaye que mes invités soient à leur aise, enfin dans les rares cas où il s'agit d'inconnus, du genre relations de travail de mon mari. Avec nos amis j'ai grand plaisir à me disputer sur la politique ou la religion, ceux qui me connaissent savent que j'aime ça, que la différence de point de vue n'empêche pas l'amitié et que je peux même, après réflexion, me ranger à leurs vues.

    Sinon, je suis contente d'avoir vu l'épisode le plus mauvais de la saison de The L world, car j'ai bien aimé.

  5. Marie, c'est tout le problème d'un DPP : est-ce une émission à vocation culinaire ou pas ? Je suis d'accord avec toi les animations deviennent délirantes. Au départ, elles n'étaient pas obligatoires pour créer de l'ambiance…

    Corn, nous sommes d'accord. Regarder le sport sur France Télévision s'apparente à une purge. Quant à Sandrine Aubert, elle n'est pas tombée, donc NS n'y est presque pour rien. 😉

    Elise, je suis là pour ça. 😉

    Louise, ça serait une piste intéressante pour un dîner : lancer des sujets de conversation bien foireux sur la religion, les minarets, l'avortement ou la peine de mort. La note d'ambiance s'en ressentirait certainement.
    Sinon, plus sérieusement, nous sommes 100% d'accord sur ce point.
    Quant à « The L Word », la qualité des épisodes est variable, mais c'est une série sympa globalement, enfin surtout les deux premières saisons.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s