« Un fiancé pour Noël » : ceci n’est pas un appel à candidature, mais le résumé d’un téléfilm vraiment très intéressant…

Aujourd’hui, j’ai décidé de vous narrer le super téléfilm de Noël que j’ai visionné hier. Il s’agissait d’un « fiancé pour Noël », qui aurait aussi bien pu être baptisé « une psychotique pour Noël » ou « un enlèvement crapuleux pour Noël ». Autant vous le dire dès le départ sans le « Noël » du titre, cette fiction aurait pu très bien figurer dans la programmation annuelle anxiogène des téléfilms de l’après-midi de TF1 où je vous rappelle une mère est capable de mandater un tueur pour éliminer son beau-fils uniquement pour récupérer sa progéniture et ses petits enfants.

[Joyeux Noël à mes lecteurs gays et à mes lectrices hétéros !]

« Un fiancé pour Noël » a retenu mon attention essentiellement parce que j’étais immobilisée dans mon lit avec mon ordinateur portable sur lequel je jouais aux Sims et que j’avais la flemme de zapper après mon énième rematage de « Didier ». Mais « un fiancé pour Noël » comptait également un atout de taille qui fait toujours la différence pour une fiction américaine ou canadienne : son casting ! Hier, au générique, nous avions Slater de « sauvés par le gong » (Mario Lopez nu, Mario Lopez torse nu) et Sabrina, l’apprentie sorcière.

Cette fiction terrible raconte l’histoire d’une jeune fille qui est clairement une loseuse, plutôt brillante elle se rêve en peintre mais végète en attendant en jouant les serveuses dans un boui-boui sordide. Ses parents lui décrochent à la veille des fêtes un inespéré entretien d’embauche qu’elle rate comme tout le reste et son fiancé imbus de sa personne, avec qui elle n’a pas couché et qu’elle connaît depuis à peine deux mois, la plaque juste avant sa réunion de famille. Elle est donc SEULE et déséspérée pour Noël, ce qui commence très mal pour un téléfilm de Noël.

Sabrina, passablement mal coiffée au départ, pète donc totalement les plombs et enlève un type qui se trouve juste au mauvais endroit au pire moment et le traîne de force dans sa famille. Quand je vous disais que nous étions à la frontière du sordide…
Le gars effaré (Mario Lopez torse nu) fait tout pour s’échapper mais Sabrina, habile, briefe sa famille sur les névroses supposées de son fiancé.
Evidemment comme nous sommes dans un conte de fée et non dans une fiction anxiogène de l’après-midi, Slater tombe peu à peu amoureux de Sabrina et lui pardonne son côté fantasque, notamment quand il découvre qu’elle a du génie et que sa famille psychotique lui plombe l’existence. Mais entre temps, quand il ne sait pas encore à quel point elle est formidable, il réussit à prévenir sa fiancée qu’il est retenu contre sa volonté en rase campagne par une folle.
Le réveillon de Noël tourne au fiasco dans la famille de Sabrina, malgré la bonne volonté de Slater, quand ses parents apprennent que son frère aîné est gay et que sa sœur a arrêté ses études de droit et pompon sur le gâteau la police débarque pour venir secourir le faux fiancé de la jeune fille.

Je vous avoue qu’à partir de ce moment là, j’ai été légèrement accaparée par la dépression majeure de mon Sim intellectuel qui n’a pas supporté que le directeur de l’école privée refuse d’accueillir Alex, son fils adoré, dans son institution. Il faut dire que j’avais mis le paquet sur le buffet et le cirage de pompes pour l’accueillir mais que ma maison fait un peu pitié, ce qui a semblé le rebuter. Je joue aux Sims pour leur permettre d’atteindre un accomplissement personnel et professionnel, mais je ne joue pas à D&co, alors ma maison est assez laide et pauvrement décorée. Comme la jauge de bien-être liée à l’environnement de mon Sim avait considérablement chuté dernièrement, ma femme avait placé un tapis et un tableau avec un lama dans son intérieur pour qu’il repasse dans le vert, ce qui n’a pas suffi au directeur de l’école privée. Entre parenthèses, la jauge d’environnement vaut bien la note d’animation ou de décoration d’un « dîner presque parfait », puisqu’elle est totalement subjective. Bref, devant le refus catégorique de l’homme influent de faire entrer son fils dans le privé, mon sim a littéralement pété les plombs. Désormais, il parle à un ballon et sa jauge de bonheur est totalement rouge, même si par ailleurs tout est dans le vert. Quelqu’un connaît-il une solution pour parer à cet écueil ?

Quand je me suis remise à mon téléfilm, Slater (Mario Lopez nu) allait épouser sa snob fiancée finalement contre son gré – ce garçon ne sait décidément pas ce qu’il veut – et Sabrina avait choisi d’être elle-même, mais son fiancé d’un soir lui manquait énormément. Fort heureusement, comme dans n’importe quel conte de fées, tout est bien qui finit bien et ces deux là se retrouvent et s’aiment, bien que physiquement Slater soit bien au dessus d’elle.


Dans la version anxiogène du téléfilm, à la fin Sabrina aurait tenté d’assassiner Slater au moment où il allait être retrouvé et secouru par les flics et sa fiancée. Dans le rôle de Sabrina, nous aurions eu Tracey Gold (Carol Seaver dans « quoi de neuf docteur ») et dans celui de la fiancée de Slater, dont nous aurions suivi attentivement les recherches sur un mode dramatique et non comique, Yasmeen Bleeth (nue), qui aurait formé un couple autrement plus logique avec Slater.

Sur ces bonnes paroles, je vous souhaite un très joyeux Noël à toutes et à tous en espérant que vous ne soyez pas contraint(e) d’enlever quelqu’un pour fêter le réveillon avec vous et que votre existence ressemble plutôt à un téléfilm des fêtes qu’à une fiction ordinaire…
[NDLA : Il vaut mieux éviter de faire son coming-out le soir du réveillon de Noël…]
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s