Du lourd dans Confessions intimes !

Je n’avais pas donné sa chance à « confessions intimes » depuis un moment. J’avais donc oublié ce sentiment de culpabilité mêlé à un certain malaise que l’on ressent lors qu’on regarde cette émission. Il faut dire qu’hier le sommaire était plus qu’alléchant : un couple au bord de la rupture, une bimbo folle d’elle-même et le meilleur évidemment pour la fin, un type qui préfère les camions – oui, oui les poids lourds – à son épouse.


En visionnant le premier sujet, je n’ai pas pu m’empêcher de me demander comment on pouvait en arriver là et pourquoi, oui pourquoi, on se laissait filmer dans une situation aussi humiliante…
Guillaume et Ophélie, les prénoms sont malheureusement exacts, sont ensemble depuis deux ans et demi et se vomissent littéralement l’un et l’autre. Pourtant, ils ont eu la merveilleuse idée de produire un enfant, qui d’ailleurs n’a jamais l’air au top de sa forme sur les plans rares où on l’aperçoit. On ignorera jusqu’au bout les causes profondes du malaise du couple : est-ce lié au fait que la jeune femme ait eu un polichinelle dans le tiroir au bout de 4 mois seulement de relation et que le garçon se soit senti obligé d’assumer ? Certainement… Mais bon le résultat est là. Ophélie se laisse méchamment aller. Elle porte uniquement des vieux survêtements informes – pléonasme – et des robes de chambre à la maison, tandis que son petit copain n’en a plus que pour sa plaie, pardon sa play, enfin dans le cas présent son ordinateur. Guillaume est même allé jusqu’à tromper Ophélie, ce qui est plutôt facile parce que le jeune homme ne dort plus chez lui mais vit dans « sa garçonnière », un genre de garage ou de cave, le sujet ne s’étend pas sur ce point. Sa femme a du mal à lui pardonner cette incartade. Mais voilà ils restent ensemble à se déchirer. Guillaume n’en fout pas une à la maison parce qu’il n’aime pas les tâches ménagères et Ophélie astique autour de lui. Guillaume se met littéralement les pieds sous la table et file manger son dessert – un mister freeze devant son ordinateur – alors que sa bien aimée débarrasse son assiette de purée à laquelle il a à peine touché. Ils s’envoient des horreurs à la figure – « ça fait deux ans que je suis avec toi, deux ans que tu me fais chier ! ». Bref, le sujet est anxiogène au possible. Au moment où tout semble perdu et où de mon côté j’attendais encore naïvement l’intervention de la psy, elle n’est jamais arrivée et le jeune homme a réfléchi et finalement ramené des fleurs à sa douce. Tout semble arrangé.
Je serais eux, je me lancerais dans la conception d’un petit deuxième, non ?

J’avoue que j’ai calé très vite devant l’hideuse bimbo qui se trouve magnifique. La fille était trop laide et trop vulgaire pour que ça soit un peu drôle. J’avais eu ma dose de pathétique pour la soirée.

Je regrette l’histoire du type amoureux des gros camions, mais c’est pour moi l’occasion de vous parler de la femme qui a épousé une attraction. Elle existe et elle américaine. Elle raconte très bien dans cet article, son coup de foudre, et l’incompréhension du monde à l’égard de cette passion. Personnellement, j’adorerais m’entretenir avec elle et lui poser plein de questions sur son grand amour. Je me demande également si l’attraction peut choisir de divorcer et si dans ce cas elle pourra réclamer la moitié des biens de sa moitié.

[Edit de 13 heures : Il faut visionner le sujet sur Christian, l’amoureux des camions. C’est énorme. Ce grand garçon n’a pas le permis, mais voue un culte païen aux 38 tonnes. Il passe ses journées d’inactivité à mater les camions sur l’autoroute, qui, comble du bonheur, lui font parfois des appels de phare ou lui lancent des coups de klaxon. Le week-end, il s’occupe en allant nettoyer – ceci est rigoureusement authentique – les poids-lourds avec ses amis routiers. Sa délicieuse épouse âgée de seulement 32 ans (comme moi), et qui en fait 58, aimerait que Christian lui fasse un bébé, mais le jeune homme a déjà ruiné son premier mariage à cause de sa passion dévorante. Pourtant, tout pourrait s’arranger si la femme de Christian consentait seulement à se laisser tripoter dans un camion.]

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s