Le dîner presque parfait de POC

Devant l’insistance de Gaëtan, je me vois obligée de publier la composition de mon dîner presque parfait…


Ma motivation
Si M6 organise, comme je l’imagine, une spéciale « couples » pour la Saint Valentin et que la chaîne tolère les invertis, je compléterais avec plaisir ma moitié. Sinon, je ne sais, peut-être que dans deux mois à force de ne pas bosser, je serais devenue tellement chèvre, que j’aurais besoin de m’occuper par tous les moyens, mêmes les pires.

Mon profil de dîneuse…
La faux cul intégrale
Pour ceux qui ne me connaissent pas encore, et qui n’auront par la suite pas envie de me connaître, par réaction, quand je déteste quelque chose, il faut immédiatement que j’en rajoute dans le sens contraire. Bref, donc en gros, je passerai le dîner à encenser les plats et pour avoir subi au moins 400 dîners presque parfaits je me délecterais à l’idée de pouvoir ENFIN incendier mon hôte depuis les toilettes et tant pis finalement pour les commentaires horrifiés sur le site.
En revanche, par principe, comme une candidate bordelaise dans mon souvenir, je ne mettrai aucune note en dessous de 5, sauf peut-être en déco car je ne supporte pas les verres noirs (on ne voit pas ce qu’on boit) et les assiettes carrées. Quant à l’ardoise, c’est comme les verrines, ça a été une bonne idée mais ça ne l’est plus depuis 350 repas.

Mon menu
C’est le nœud du problème…
Je ne suis pas une grande cuisinière, alors réaliser un menu de A à Z me paraît relativement problématique.
J’ai songé à un menu rose, mais le colorant alimentaire dans mon gratin dauphinois et mes gougères risquent d’en écoeurer plus d’un.
Sinon j’ai pensé à la thématique séries voire télé avec un final « y’a que la vérité qui compte », le vendredi, où j’annonce à mes convives que je ne suis pas cuisiner, mais qu’ils n’ont pas fait mieux. Bonnes notes garanties…

En imaginant un vrai menu…
La thématique tournera donc finalement autour du rose, pour la ville rose, Toulouse, la plus belle ville du monde, et pour mes pages roses, mon blog adoré. Il sera de plus à 95% bio.

Lever de soleil sur la ville rose
Tequila sunrise, les cocktails à base de tequila sont ma spécialité, et celui-là a le mérite d’être rose, à la grenadine bio, pour le reste il ne faut pas souffler, et assortiments de mignardises (en gros des gougères…).

Les drôles de dames de la Roseraie
Il s’agira tout simplement d’une déclinaison de grosses crevettes roses panées à la poudre d’amandes, au sésame, et basiquement à la chapelure.
Drôles de dames en référence à mon amour immodéré pour les séries et la Roseraie, car c’est un quartier de Toulouse à proximité duquel je réside.

Un pote de l’homme de l’Atlantide, plus que de Bobby Ewing, et son accompagnement isérois
En gros, du saumon (pour le rose — > mon fil rouge) et du gratin dauphinois à ma façon (et la recette ne se discute pas).
Pour le colorant alimentaire dans le gratin dauphinois, ça se discute.

Bugs Bunny et Chandler se sont parés de rose
En dessert, avalanche sucrée avec mon sublissime gâteau de carottes glacé pour l’occasion et si je réussis un jour à en élaborer un maison un cheese cake new-yorkais avec quelque chose de rose pour coller au menu

Bon, je vous rassure, je ne mise pas sur la cuisine, car j’ai L’ANIMATION du siècle, que tout le monde va vouloir me piquer.
Je vous la livre.
Préparez-vous !

L’animation : chatons.

[« Nous les chatons, nous soutenons le dîner de POC ! »]

Tada…

Quoi de plus mignons que des chatons ? Je proposerai à mes hôtes de passer la soirée avec leur chaton. Je sais, c’est simple et tout simplement génial. Bon, j’aurais bien évidemment un aigri allergique aux chats, mais qu’importe avec les chatons tout devient possible.
Bon, alors évidemment, vous allez me dire que ça ne colle pas au menu à 100%. Mais les chatons sont un clin d’œil à ma sériphilie – dans un épisode de « Buffy contre les vampires », Spike joue une partie de poker avec des démons et mise des chatons – et au besoin je les bomberais en rose (je plaisante, aucun animal ne sera maltraité durant l’élaboration de mon menu, sauf s’il a longuement séjourné dans l’eau). Au pire, les chatons sont doux, comme le rose.

[« On va bien s’amuser au dîner de POC ! »]

Bon, il me reste toutefois la décoration de table, j’opterai pour une nappe rose framboise écrasé (la teinte va être dure à restituer) bordé de liseré rouge et je la joncherai de bonbons (des fraises bonbons pour être précise), ma deuxième passion après la télé et je miserai sur des sets de table à l’effigie de mon blog.
Enfin, j’éviterai les « rookie mistake » du type, la bouteille d’eau sur la table, ce que je trouve moche et qui vaudra au moins un point en moins à mes hôtes qui auraient négligé ce détail.

Pour les notes, je mise sur 5/6 en cuisine, selon les sensibilités de chacun ; 7/8/9 et même 10 en animation parce que les chatons c’est génial ; la déco de table risque de me tirer très largement vers le bas avec une amplitude de notes allant de 3 à 6 pour la folle des chatons.

Bilan, je ne gagne pas, et je dois me débarrasser de cinq encombrants chatons qui cohabitent mal avec mes monstres caractériels.

Je vous invite maintenant à me critiquer depuis mes toilettes virtuelles tapissées de rose et à me noter depuis le taxi imaginaire qui vous ramène chez vous.*
*Je suis susceptible, je préfère le rappeler de façon indicative.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s