Rencontre avec…

Je l’avoue ce matin, telle Olivia Ruiz, j’traînais des pieds à l’idée de me rendre au Barnum toulousain du moment pour mon employeur de remplacement.
Je sais par avance comment se déroule ce genre d’événement. La conférence de presse à ne pas manquer commencera immanquablement 20 à 30 minutes en retard à cause de l’abusif « quart d’heure toulousain« . Les interlocuteurs, qu’on coincera avant pour s’occuper, auront globalement tous une haleine de chacal et tiendront à parler de très près à cause du bruit évidemment oubliant qu’un virus se propage actuellement à la vitesse de l’éclair.

J’avais raison sur toute la ligne, mais un élément inattendu a changé ma perception de la matinée.

Par bonheur, j’ai choisi de suivre les flèches qui m’éloignaient de l’entrée qui semblait la plus appropriée et je me suis retrouvée face à l’accueil et là derrière le pupitre… j’ai du cligner des yeux à plusieurs reprises pour m’assurer que je n’avais pas une hallucination, puis j’ai du me rendre à l’évidence, derrière le buffet se tenait Virginie Desarnauts.
J’ai évidemment opté pour son côté de la queue, ignorant superbement sa collègue moins belle et moins célèbre.


Il faut dire que Virginie, la cousine de Justine de « premiers baisers » est juste le fantasme numéro 1 de mon adolescence troublée d’invertie qui ne s’assumait pas. Quand Luc et Virginie, puis Anthony et Virginie, se roulaient des pelles, je souhaitais être à la place de Luc (ou Anthony) contrairement à mes copines « normales ».

Quand il s’est avéré que j’étais géographiquement à côté de la plaque et que le coin presse était à l’opposé de l’endroit où je me tenais, Virginie Desarnauts a tenu à m’escorter jusqu’au fond du hall d’exposition et j’ai remercié le Ciel qu’il soit aussi étendu. En chemin, j’ai pris mon courage à deux mains et après avoir abondamment dénigré l’organisation, assez nulle au demeurant et le manque de chaleur des organisateurs censés représenter une cause juste, j’ai osé lui dire que son visage m’était familier, puis plus tard que j’étais une très grande fan.
Au moment de me confier à une hôtesse qui n’était pas Virginie Desarnauts, et qui m’a d’ailleurs fort mal orientée au point que j’ai du demander à une autre personne qui n’était pas non plus Virginie Desarnauts où était ce maudit coin presse, Virginie Desarnauts, elle pour le coup, m’a caressé brièvement le bras avant de me quitter…

Je me suis retenue de retraverser tout pour que Virginie Desarnauts m’amène au point presse, que j’ai finalement trouvé, au fond caché. Mon rendez-vous a été horriblement merdique, me provoquant un mal de tête de tous les diables, mais telle Mylène, je m’en foutais, Virginie Desarnauts m’avait touchée.

Virginie Desarnauts, si vous disposez d’une alerte google sur votre nom et que vous constatez que le membre de la presse égaré que vous avez escorté ce matin du Hall 1 au Hall 4 a écrit un long post hommage sur votre professionnalisme, n’hésitez pas à me contacter car je me ferais un plaisir de vous interviewer pour le Post ou ses pages roses. Mon employeur, en revanche, ne paraît bizarrement pas intéressé par le sujet.

Pour ceux qui pensent que Virginie Desarnauts est tombée bien bas en devenant hôtesse d’accueil, je leur ferai remarquer qu’il faut bien manger. En tant que précaire, je le comprends très bien, de mon côté.

Publicités

Une réflexion sur “Rencontre avec…

  1. Bonjour Mademoiselle Poc
    Soyez assurée que votre peau était douce ce jour-là, le jour où vous eûtes la chance de rencontrer mon immense personnalité !
    Je vous bises les deux petons et vous souhaite de beaux rêves

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s