Je ne sais pas quoi penser de Secret Story 3….

J’avoue que depuis une semaine je m’interroge sur la stratégie de TF1. En l’absence de Koh Lanta et de l’île de la tentation, je pensais que la chaîne aurait mis le paquet sur son programme phare de l’été, Secret Story 3. Pourtant, comme chaque année, la prod navigue à vue avec des artifices déjà vus et des nouveautés qui n’apportent pas grand chose (encore) à l’émission.

Au premier abord, la majorité des secrets révélés la semaine dernière me plaît. Les candidats sont sur la piste d’un ancien SDF ou d’un taulard repenti – l’énergique Marie-France avait été taxée d’être les deux – depuis quasiment la première saison. L’année dernière, les médias bien informés avaient songé un temps que Cyril avait survécu au Tsunami et le secret de Maya succède dignement à celui d’Hayder.

Pour renouveler les secrets étiquetés « déviances sexuelles », je suis mariée à un homme qui se déguise en femme est plutôt pas mal vu. Nous avions adoré le « tellement vrai » à ce sujet et Didier est autrement plus télégénique que la terrible Gigi aperçue dans le reportage, qui ressemblait à s’y méprendre à Breeeeenda du « Coeur a ses raisons ».
Le candidat au QI très supérieur à la moyenne, qui a l’air en plus vraiment d’être malin, me plaît également et a bisexuelle est tellement chaude comme la braise qu’elle est finalement plaisante aussi.

Les choses se corsent avec les montages diaboliques de la prod’.

Je commence par mes favoris, les fameux quatre’z’intrus, tellement machiavéliques, que la prod a jugé préférable de les piéger dans une trappe sous terre. Les pauvres sont contraints de subir un unique programme : la vie de leurs futurs camarades de jeux. Si ces candidats étaient vraiment dotés d’une intelligence supérieure ou aussi snobs que l’infâme caricature de Vincent McDoom, l’idée serait amusante. Mais là, nous découvrons un répertoire de tanches, qui rivalisent de bêtises. Depuis que je sais que Léo a été nexté à la première seconde dans l’émission de Virgin 17, je ne peux de toute façon plus le respecter, même s’il est, de loin, certainement le plus malin des quatre, le plus bêta étant évidemment ce pauvre Kevin, qui restera enfermé le plus longtemps possible.

Quant aux deux chtis, non seulement leur secret est nul, mais en plus elles font vraiment tâche dans la maison avec leur accent et leur neurone unique pour deux.

Enfin, pour corser encore le jeu, la prod a remis ça avec le faux couple, en créant cette fois-ci une union improbable entre une allumeuse, la délicieuse Cindy qui aime le nu intégral, et Martin, le romantique de la bande.

Sur le papier, en croisant tout ça, le programme semble alléchant. Mais les candidats, comme leurs prédécesseurs de la star ac’ ou même de la Nouvelle Star, ont la tête farcie de leur image et, Secret Story oblige, de stratégie. Ils sont épuisants à tout le temps monter des plans de buses pour ne pas être nominés, découvrir le secret d’autrui ou simplement gagner de l’argent.

Moi, je veux du naturel : des soirées mousses, des déguisements, des gogo danceurs amateurs, des mecs qui se traînent en slibard toute la journée, des clans motivés par des affinités…

A terme, je me demande ce que la prod’ désire. Elle souhaite peut-être que Didier, qui est à peu près aussi hétéro que moi, succombe au charme de l’indeterminé sexuellement François-Xavier, poussant la pauvre et transparente Elise à coucher avec Léo puis Cindy, puis Angie et Romain.

Je ne sais pas, je cherche. Daniela partie, nous ne pouvons plus compter que sur Angie et Romain pour baiser.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s