L’ultime résumé de la saison 5 de Lost

En préambule de ce post, j’avertis celles et ceux qui n’ont pas encore vu la cinquième saison de Lost et qui désirent ne rien en savoir de fuir ce post, comme les petits schtroumpfs doivent éviter à tout prix la maison de l’infâme Gargamel, de ne pas parcourir les commentaires, sous peine de fondre, et de ne pas jeter un coup d’oeil aux photos, au risque de voir leurs rétines brûler.

Vous êtes prévenus….

Dans cinq lignes, j’attaque en vert, en long, en large et en travers le résumé quasiment exhaustif de la cinquième et meilleure saison de ma nouvelle série culte.

[DERNIER AVERTISSEMENT AVANT SPOILER AVEC PHOTOS]

[Quel pied la saison 5 de Lost !!!!!]

Pour comprendre tout le génie de « Lost », il faut commencer par la fin de sa cinquième saison.
Au début de l’avant-dernier épisode de la saison, deux hommes inconnus discutent le bout de gras sur une plage. Apparemment, ils n’ont rien de particulier. Ils regardent passer un galion au loin et là premier gros coup au cœur du téléspectateur fan de la série, ce bateau n’est autre que le fameux « rocher noir ». Le cœur battant, le téléspectateur déjà scotché se rend compte que les deux hommes sont abrités par une immense statue dont jusque là ils n’avaient entrevu qu’un pied…. Le fan déjà au bord de l’apoplexie est achevé en constatant que l’un des deux hommes n’est autre que le fameux
Jacob.

[Qu’est ce qui se cache dans l’ombre de la statue ?]

Là, comme dans la série, je suis obligée d’opérer un saut dans le temps. En voyant se conclure la saison quatre, je me posais UNE question de taille : qu’allait-il advenir des survivants restés sur l’île pendant que les six de l’Océanic retournaient à la civilisation ? Comment survivre trois ans sur cette île hostile peuplée d’Autres, d’ours blanc et d’un monstre inconnu en l’absence de Jack, le leader ?
J’ai mis un peu de temps à avoir ma réponse et les survivants également.
Après le départ des fameux 6, à cause des sombres manipulations de Ben, qui a fait joujou avec une mollette mystérieuse placée sous l’île, elle a commencé à faire des bonds dans le temps.
Ces sauts temporels nous ont permis d’en apprendre plus sur l’histoire de ces lieux.
Annexée par les alliés qui y ont placé (pourquoi d’ailleurs ?) une bombe H, elle compte un temple mystérieux en plus de son immense statue. Charles Widmore avait une bonne raison de chercher l’île puisqu’il y a vécu et qu’il a même été le chef des Autres et c’est Ben qui lui a pris cette place, ce qui a donc causé sa haine viscérale pour le nouveau leader des Autres.
Accessoirement, nous avons pu découvrir grâce à ces sauts dans le temps, Rousseau et ses camarades à leur arrivée dans l’île. Ils ont bien été rendus fous, mais non pas par un virus, comme le pensait la française un peu atteinte, mais sans doute par Jacob ui-même après avoir pénétré dans son antre.

[Jacob et sa gueule d’ange…]

Grâce à Faraday, le mystérieux scientifique, et surtout au suicidaire John Locke, l’île finit par se stabiliser dans le temps offrant enfin un répit pour réfléchir à nos héros qui ne sont pas retournés à la civilisation. Mais bizarrement, ils sont bloqués en une merveilleuse année qui a vu la naissance de l’auteure de ces lignes : 1977 !
Pourquoi cette année là en particulier ? Est-ce un hasard ?
Non, bien évidemment, j’ai songé bêtement au départ que nos héros étaient là pour sauver Dharma des griffes des Autres, mais leur tâche était autrement plus importante et devait juste remettre en cause leur présence même sur l’île.
Mais j’y reviendrai…

Les survivants revenus à la civilisation ont vécu leur vie bon an, mal an.
Certains ont mené des relations qu’ils avaient entamées sur l’île puis les ont faites foirer à cause de son souvenir, Jack et Kate, finalement acquittée.
D’autres n’ont pas bien supporté le retour à la réalité et ont été internés, Hurley. Le pauvre Sayid a, quant à lui, été instrumentalisé par le fourbe Ben dans la guerre qu’il mène contre Charles Widmore.
Sun, privé de Jin, est devenue mère et froide comme la mort.
A la limite, seul mon couple favori de série, Penny et Desmond, s’en est à peu prés bien sortis.
Leurs aventures à eux sont finalement assez accessoires.
Menés par la mère de Faraday, le scientifique un peu cinglé, ils ont réussi à retourner sur l’île, car tel était leur destin.

[Daniel Faraday, le pivot de la saison 5]

Cette saison de « Lost » parle finalement beaucoup de la destinée.
Les autres personnages découverts dans la saison 4 ont pris une part importante dans l’intrigue.
Daniel, le farfelu scientifique, en est même devenu le pivot central. Sans lui, rien n’aurait été possible.
Faraday a un véritable destin et même quasiment un unique dessein. Sa mère l’a élevé dans le présent ou le futur, comme vous voudrez, pour qu’il agisse dans le passé. Cerveau exceptionnel, il a mené des expériences pour pouvoir voyager dans le temps afin un jour de régler un problème de taille posé par un avion qui s’est écrasé bêtement sur une île à cause d’un champ magnétique libéré par des inconscients.
D’abord persuadé que l’homme ne peut pas avoir de pouvoir sur le temps, il a percuté, renvoyé en 1977 que « les variables » pouvaient tout changer et indiqué à Jack comment empêcher le crash de l’Océanic 815, trente ans plus tard.

Vous me suivez toujours ?

Cette saison a donc mis en valeur les personnages secondaires rencontrés dans la précédente. Nous avons ainsi appris que le petit Daniel n’était autre que le fils conçu sur l’île du grand Charles Widmore et que le médium était celui du scientifique asiatique que nous avions découvert dans les vidéos de présentation des différentes stations Dharma.

Dans « Lost », les enfants devenus adultes peuvent croiser leur double nourrisson ou encore fœtus sans causer de paradoxes temporels.

J’en reviens à…euh…où d’ailleurs ?

A la complexité des personnages, une autre parenthèse…

Jack n’était pas le type bon monolithique de la première saison, tout comme Sawyer n’est pas le méchant total des premiers épisodes. Sayid, quant à lui, est tellement ambigu, que Jacob ne cherche même pas à sauver son âme pour vous dire.

Au final, pour faire très simple, Daniel Faraday indique aux survivants tous finalement revenus en 1977 parce qu’ils y étaient déjà ou grâce à l’intervention de Locke et de Ben qu’ils ont un moyen de tout annuler.
En 1977, s’est produit un « Incident », en creusant la station « Cygne » et en tentant d’exploiter les formidables propriétés électromagnétiques de l’île, Dharma a percé une poche d’énergie entraînant la création du fameux bunker et du code destiné à neutraliser ce pouvoir. Trente ans plus tard, faute d’avoir tapé le code, Desmond a entraîné le crash de l’Océanic 815. Sans Incident, pas de code, pas de trappe et pas de crash, Daniel propose donc à Jack d’annuler l’événement en utilisant la fameuse bombe H oubliée par les alliés sur l’île.
Mais en annulant cet événement, Jack gâche le bonheur retrouvé de Sawyer qui s’est épanoui en 1977 chez Dharma avec Juliett. Il empêche également Kate d’échapper à la justice pour le meurtre de son beau-père et tutti quanti…
Alors faut-il vraiment le faire ?

La réponse finit par être oui…mais nous ne connaîtrons pas ses conséquences avant janvier 2010…

Quant à l’affaire Jacob, à notre époque…
Pour retourner sur l’île, Ben convoque les six survivants et le cadavre de Locke suivant ainsi les instructions d’en haut.
Ben a tué Locke sur une impulsion et pourtant à son réveil d’un nouveau crash d’avion, le charismatique chauve est bel et bien vivant.
Pendant la saison, ce Locke ressuscité nous dupe, car en fait l’Ile ne redonne pas la vie. Ce n’est que la même force qui s’est emparé du cadavre du père de Jack qui redonne vie à l’ancien handicapé et ça nous le comprenons quand il pousse Ben à poignarder Jacob.

Pour quelles conséquences ?

Nous le saurons en janvier 2010…

Qui sont ces deux Forces qui s’affrontent sur une île perdue dans le Pacifique, véritable Paradis Perdu ?
Faut-il extrapoler énormément et y voir le Mal et le Bien ? Si c’est le cas, qui est le Bien et qui le Mal ? La première scène de l’épisode 16 laisse penser que Jacob est le malin, celui qui cherche toujours l’opposition…
Mais au fait où est passée Claire ?
L’explosion de la Bombe H va-t-elle permettre le retour à 0 promis ? Auquel cas, Jacob ne sera pas mort puisque personne n’aura besoin de retourner sur l’île ?
Penny sera-t-elle par conséquent privée de Desmond ?
Les larmes de Faraday en voyant le crash du vol 815 ne prouvent-elles pas justement, malgré les variables, que son idée va échouer ?

Dans une moindre mesure, pourquoi Sun n’est-elle pas réapparue en 1977 comme les autres survivants ?

[Mais qui est cet Autre ? Quel étrange messager ?…]

Si je m’en tiens à mon opinion sur la deuxième force mystérieuse de l’île, qui n’est pas Jacob, elle est celle qui s’incarne dans les morts. Locke a donc été entièrement manipulé par l’ennemi de Jacob et d’une certaine façon c’est cette mystérieuse entité qui a poussé les survivants à retourner sur l’île. Cette puissance inconnue est aussi celle qui s’incarne dans le père de Jack et qui a poussé Claire à disparaître.
Quel est son rôle et son objectif ?
En tout cas, nous ne sommes pas pris en traître car depuis un moment les protagonistes nous avaient indiqué que c’était un combat supérieur qui se jouait sur l’île. De plus, nous avons réalisé grâce à la saison cinq que les luttes de pouvoir autour de l’île se jouaient au moins à trois niveau : celui basique des survivants qui veulent juste se détacher de son emprise, le combat qui oppose Ben, Charles Widmore et dans un moindre mesure à un autre moment Locke pour dominer les « Autres » et en partie l’Ile, et enfin la rivalité suprême entre deux êtres d’exceptions à priori, Jacob et son ennemi.

Questions subsidiaires ?
Les Autres ou au moins Jacob et son meilleur ennemi sont-ils issus d’une lignée égyptienne ou des fameux atalantes comme j’ai pu le lire ici ou là ?
Richard, l’homme qui ne vieillit pas, surnommé Ricardus, est-il un ancien légionnaire, décurion ou centurion romain débarqué sur l’île par hasard ? Est-il issu de l’équipage du Rocher Noir ? D’où vient l’ensemble des Autres et donc Charles, qui vieillit, lui, et la mère de Daniel, qui prend de l’âge également ? Ilana est-elle aussi vieille que Richard ?

Avez-vous compris un traître mot à ce post ?
Qui frise la méningite ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s