Ce qu’il faut retenir en dix points de la quatrième étape de Pékin Express !

Comme chaque semaine, le résumé en dix points de « Pékin Express »…


1) Le gage des deux frères aux profils opposés ne restera probablement pas dans l’Histoire de l’émission. Je lui préfère largement le transport de Martha, la catcheuse péruvienne, l’an dernier. Il s’agissait de transporter 30 fruits du dragon sans s’aider d’un contenant approprié. Le défi n’était pas spectaculaire mais certainement difficile et a coûté leur place aux deux concurrents.

2) L’élimination de deux participants ultra compétitifs à ce stade de l’émission est un classique du jeu. Bizarrement, comme dans la fable, les tortues l’emportent toujours sur les lièvres dans « Pékin Express ». La métaphore se vérifie d’autant plus que les deux concurrents avaient gagné haut la main la première étape.

3) « Pékin Express » nous a offert un instant « Koh Lanta » sous prétexte de minute culturelle consacrée à l’entomophagie. Saviez-vous qu’à une époque les cambodgiens qui claquaient de faim, mangeaient des insectes, a argué Stéphane Rotenberg, « ben non », ont répondu les candidats. Du coup, ils ont été obligés d’ingérer des tarentules frites comme les héros de « Koh Lanta » pour éponger leur inculture.

4) Pour prolonger le moment « Koh Lanta », Stéphane a accordé aux deux gagnantes de la semaine dernière le privilège de créer leur équipe pour cette épreuve. La solidarité du Sud, qui agace fortement une lectrice du Post, a incité les jeunes femmes à choisir les deux frères et leurs 30 fruits, le couple d’amoureux sportifs, et les potes marseillais. Si la lectrice du Post suivait, elle verrait qu’ils ont oublié les braves père et fille toulousains qui sont du Sud, Ouest certes, mais quand même.

5) Les deux supers potes de Paris continuent d’indifférer complètement la prod qui se refuse à les suivre durant la course. Nous avons pourtant eu le droit à une rediff abrégée de leur vidéo parce qu’ils avaient gagné l’épreuve d’immunité.

6) La prod préfère montrer à l’image les couples qui se déchirent, comme le CRS et la bimbo, qui ne peuvent plus du tout se saquer mais avancent néanmoins dans le jeu. Hmmm, si j’étais méfiante, je trouverais étrange qu’après un mauvais choix stratégique patent du flic, les candidats n’aient pas été sur la sellette pour l’élimination. On dirait bien que la prod’ veut les garder le plus longtemps possible. Je pourrais être encore plus goguenarde si l’épreuve qui devrait consacrer leur élimination comptait comme par hasard pour du beurre. Avec un handicap, ces deux là seraient phénoménaux à n’en pas douter. Du pain béni pour l’émission…

7) Le cruel drapeau rouge a fait son apparition dans le jeu. Acheté par les hôtesses de l’air, il est à l’origine des premières tensions dans le groupe, surtout qu’elles n’ont arrêté, comme par hasard, que des candidats qui ne faisaient pas partie de leur fugace équipe. Elles restent toutefois mes grandes favorites dans le jeu.

8) Les bourgeoises parisiennes nous ont livré hier une performance culte qui restera dans les annales de l’émission, elle. Elles ont en effet tenté en vain de faire avouer à leur hôtesse cambodgienne son prénom avec des ruses de sioux qui n’ont jamais fonctionné.

9) Stéphane continue de suer au Cambodge. Espérons que le Laos lui réussisse mieux dès la semaine prochaine.

1O) Justement, dans la prochaine émission, les équipes seront mixées, ce qui nous promet du sport, pour notre plus grand plaisir sadique.

[Je vous incite à continuer à voter pour les POC TV AWARDS car vous savez que la démocratie participative m’est chère….]

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s