Le point Pekin Express(o) de la semaine

Bon, je suis apparemment la seule à juger intéressant de commenter le casting d’un navet des années 90. Je vais donc revenir aux fondamentaux en commentant « Pékin Express ».

Ce qu’il faut retenir en 10 points de l’épisode d’hier

1) Les jumelles chtis auront tenu deux étapes dans le jeu, ce qui relève presque de l’exploit finalement. Elles n’auraient de toute façon pas pu supporter l’épreuve où les binômes sont recomposés.

2) Tous les candidats ou presque ont eu le droit à leur instant « Bronzés font du ski » et ont du ingérer de l’eau de vie de cobra ou d’insecte voire de déguster des pattes de poulets frites. En même temps, tout ceci ne tient presque plus rien de l’exploit exotique. Dans la spéciale abat d’un « dîner presque parfait », les candidats avaient du manger des crêtes de coq et d’après cette poissonnière d’Estelle Denis les pizzas aux insectes sont à la mode.

3) J’ai regretté que la prod’ ait choisi la fin de la Mousson pour entraîner les candidats en Asie. Le début d’épisode spécial « pieds dans la flotte » était plutôt amusant. En plus, grâce à ce moment pluvieux, nous avons pu découvrir le redoutable père d’Alexia en train de faire sa lessive immonde dans la salle de bains proprette de gentils autochtones qui garderont un souvenir charmé des Français après son passage.

4) Les bourgeoises parisiennes s’affirment décidément comme les candidates les plus antipathiques entre hystérie totale et fatalité pénible. Elles devancent d’une courte tête les meilleurs potes parisiens.

5) Les intermèdes où les candidats commentent en direct la course sont vains et rallongent artificiellement la sauce, ils font partie des choses qui me rendent cette quatrième saison antipathique.

6) Je ne sais pas si ce sont les accusations de tricherie qui pèsent sur le déroulement du jeu mais on ne voit quasiment plus les candidats évoluer lors des étapes ou du moins on ne suit pas toutes les équipes dans leur progression. Le classement final de l’émission tombe donc quasiment du ciel et nous ignorons pourquoi une équipe est sur la sellette alors qu’une autre est dans le peloton. Difficile dans ces conditions de s’attacher aux candidats qu’on ne voit quasiment pas « galèrer ».

7) L’épreuve d’immunité était légèrement longuette et un rien absurde. Les candidats devaient cueillir du café puis foncer sur un minuscule cheval sans selle à travers la plantation pour échanger leurs baies brutes contre des grains torréfiés qu’ils devaient ensuite moudre et vider dans des sacs en papier qu’ils estampillaient enfin d’un magnifique « Pékin Expresso » (j’en ris encore) rouge. A ce petit jeu, le couple de sportifs, dont nous ne savons presque rien à ce jour, a gagné la deuxième immunité à laquelle il participait

8) Je demeure fan du couple de potes marseillais et j’ai appris hier que l’un des deux était collectionneur d’insectes.

9) La semaine prochaine, j’ai hâte de voir exploser le couple formé pour l’occasion, qui a déjà donné des signes de faiblesse cette semaine. Si la blonde pouvait éviter de s’affubler d’une casquette rose façon « Barbie », ça serait encore mieux. Elle ne fait pas très « bac + 7 » future notaire ainsi.


10) Je vous propose à partir d’aujourd’hui de suivre la course sur mon rideau de douche. Saurez-vous le distinguer de la carte « officielle » du jeu ? Les candidats sont venus à bout du VietNam (en jaune sur mon rideau de douche) et vont filer dès la semaine prochaine au Cambodge (en orange).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s