Ce qu’il faut retenir de la première étape de Pekin Express en 10 points

1) Une fille de 29 ans peut s’appeler Marcelle, ce que nous avons appris grâce à l’émission.

2) Les puceaux ne sont pas beaux joueurs, je pense ici à Anthony, le compagnon de Christopher, qui a volé une voiture au nez(-né) et à la barbe de Jean-Luc et Caroline, le couple formé pour l’occasion, en s’excusant d’un magnifique « sorry, it’s a race, baby » ! Je m’interroge sur leur réelle relation dans la vie, mais ça c’est une autre histoire, comme l’aurait si bien dit Gérard Blanc.

3) L’émission continue à miser pour les couples composés pour l’occasion sur les rencontres improbables. Le CRS, macho et célibataire endurci aura donc pour partenaire une blonde à forte poitrine, qui ne l’a même pas tarté quand il a hasardé qu’elle pourrait ôter « son tricot » pour les aider dans l’aventure. En effet, selon lui, il faut profiter de tous leurs atouts. Je plains la pauvre fille qui a du, dès le premier soir, partager une couche avec un inconnu probablement déjà priapique.


4) Yasmine et Harold, les belges cultes de l’opus précédent, ont été avantageusement (nous en aurons la confirmation bientôt) remplacés par un couple de sœurs bourgeoises parisiennes, qui sont fières d’habiter Neuilly et qui ont déjà du passer moult fois entre les mains de spécialistes de l’esthétique.

5) Alexia semble promettre d’être une nouvelle « Cécilie » de choix. Elle a déjà commencé à engueuler son père qui confond « Pékin Express » avec un voyage organisé et aide outrageusement ses concurrents.

6) Bizarrement, pour succéder à Pauline et Aurélie, les sœurs chtis, la prod a choisi des jumelles sexagénaires, ultra sportives à la ville, mais complétement inadaptées à l’aventure « Pékin Express ». Dans leur côté stressées par tous ces étrangers qui ne parlent même pas notre langue, elles me font penser à Nelly, la sœur de Fabien de la saison 2, qui ne supportait plus les indiens en fin de parcours.

7) Je voudrais savoir si les candidats ont été briefés ou s’ils ont vraiment reconnu la baie d’Along au premier coup d’œil.

8) Je vais pouvoir suivre la course sur mon nouveau rideau de douche planisphère que je me suis offert chez Habitat et qui est superbe. Désormais, je situe la Libye dans le monde ce qui n’était pas le cas auparavant et qui n’a finalement rien à voir avec « Pékin Express ».

9) Contre toute attente, mes favoris sont les deux potes de Marseille. Les deux frangins, que tout oppose, semblent bien partis mais comme je l’expliquais sur le Post, « rien ne sert de courir, il faut partir à point ». Il faudra donc se méfier des hôtesses de l’air corses et du couple d’amoureux sportifs.

10) Je garde le meilleur pour la fin, le fabuleux couple d’amoureux qui s’est déjà séparé une fois sur ses 10 mois de relation et qui vient faire « Pékin Express », à l’initiative de Madame certainement, pour voir si les bases de leur relation sont solides. Résultat, éliminés les premiers, ils ont rompu à leur retour sur le sol français. Dommage, ce binôme aurait pu être excellent à suivre au moins jusqu’en ThaÏlande.

Je persiste à affirmer que regarder « Pékin Express » pour les paysages revient à visionner « Super Nanny » pour en extraire des préceptes d’éducation… L’émission ne vaut que par ses ressorts real-tvesques.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s