Le sosie de la semaine

Depuis lundi, je m’interroge sur l’identité secrète de Sébastien, le pompier volontaire à l’accent du Sud-Ouest, qui participe à la semaine nancéenne d’un « dîner presque parfait ». En effet, physiquement et par sa voix également, il est le sosie quasiment parfait pour le coup de Nicolas de la star ac’ 6.

(Sébastien du dîner de M6…)

Souvenez-vous de Nicolas de la star ac’ 6, le copain d’Elfy et de Cynthia, qui avait été évincé du jeu à la veille de la tournée par la cruelle et franchement tirée Jacky Lombard, une tourneuse (comprendre une organisatrice de tournées musicales) de renommée internationale. Nicolas avait contre lui d’avoir les faveurs du public qui l’avait soutenu jusque là alors qu’il était loin d’entrer dans le moule académicien (et qu’il chantait comme une brêle). La prod’ avait donc mandaté des tueurs à gages, un jury créé pour l’occasion, pour le flinguer en direct live sur TF1. Raphie, fidèle et peu réservée quand on touche à ses poulains, ne s’en était jamais complétement remise.

(…Nicolas de la star ac’ à l’époque. Ajoutez lui quelques années et de menus kilos, la ressemblance est flagrante, non ?)
Bref, Sébastien ressemble donc à s’y méprendre à Nicolas au point que je me demande si le vrai-faux nancéen n’a pas endossé une fausse identité pour gagner 1000 euros, ce qui est mal engagé de toute façon car la Jacky Lombard de la semaine, le fourbe Christophe qui espère bien gagner, lui a collé de trop sales notes pour cela.

Quant à « la Nouvelle Star », j’ai tout dit ou presque là bas. Je suis globalement mitigée et je n’ai pas été loin de m’ennuyer devant ce premier prime diablement plat. Le jury est certes dans son rôle, mais justement il l’est peut-être un brin trop, presque trop parfait à son tour. De toute façon, telle Mylène je m’en fous, puisque je n’attends que la finale des champions des dîners de la six, lundi en prime.

Ah et sinon, je suis restée pétrifiée de stupeur et d’indignation en entendant la maman des deux tourtereaux plus que mineurs d’« un bébé à tout prix » expliquer qu’elle préférait que sa fille de 15 ans n’ait pas avorté car l’avortement c’est la mort et un bébé c’est la vie, le tout sans un petit mot derrière pour relativiser la force de cette charge contre la liberté de choix des femmes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s