Valérie se prend à chaque épisode de D&Co de plus en plus pour Ty des Maçons du coeur

Je m’essaie aujourd’hui à un nouveau concept. Sur un même sujet, vous découvrirez le côté pile plus généraliste sur le Post et ici le côté face plus personnel dans l’analyse. J’inaugure cette formule avec l’épisode d’hier de « D&Co, une semaine pour tout changer ».

Valérie Damidot a une fois de plus, hier sur M6, changé la vie d’une famille méritante grâce à sa sympathique équipe de « designers » et à des entrepreneurs ultra qualifiés.

En visionnant le début de l’épisode, malgré mon début de grippe, j’ai littéralement fait un bond dans mon lit : Valérie tenait un mégaphone à la main. Pour ceux qui suivent, je m’étais déjà inquiétée lors du précédent « D&Co, une semaine pour tout changer » de la tyisation de Valérie, qui se prend d’épisode en épisode de plus en plus pour une « maçonne du cœur » et je lui avais suggéré de pousser jusqu’au bout la logique en se munissant d’un mégaphone, ce qu’elle a apparemment fait.

Dans le précédent épisode, Valérie s’attaquait à la méritante famille d’une jeune femme qui avait perdu ses jambes dans un accident de voiture. Cette semaine, elle s’occupait d’une brave famille d’accueil.
Comme nous ne sommes (pas encore) totalement des américains. Les liens de parenté entre les différents membres de la famille ont été passés sous silence. J’ai déduit que le grand garçon qui veut devenir militaire n’était probablement pas le fils de la famille, tout comme le joli petit dernier, Stan, mais pour le reste j’hésite encore.

Maçonnerie du cœur oblige, Valérie a vu les choses en grand à nouveau cette semaine : des murs ont été abattus, un escalier changé, un studio à nouveau aménagé, une terrasse installée, un jacuzzi posé dans le jardin.
Maçonnerie du cœur oblige bis, les conditions météorologiques ont également été contre l’équipe d’ouvriers qui a du, dans un style pas du tout développement durable, installer des chauffages électriques pour permettre aux nouvelles installations de sécher en temps et en heure.
De plus, l’interlocutrice privilégiée de Valérie, la fille de la famille, a chopé une bronchite en cours de route.

A terme dans un style absolument américain, la famille hystérique n’a pas eu besoin que Valérie « move the bus » pour hurler et sauter partout. Les plans semblaient tout droit sortis d’un épisode de la franchise américaine. La chambre-cabane-animaux du petit dernier était également dans un style très Connie ou n’importe laquelle des designeuses américaines aux 52 dents blanches. Enfin chaque chambre comptait son pc portable.

L’histoire ne dit pas encore si tels de cruels Leomiti, la famille d’accueil chassera les pauvres orphelins en conservant sa maison refaite à neuf…
En tout cas, la prod de l’émission doit lire attentivement les forums et parcourir avidement le net, je ne vois pas d’autre explication.

(Pour mémoire, ici l’autre versant de l’histoire…)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s