Sous le soleil de Wisteria Sim

Comme les quotidiennes de la star ac deviennent passablement soporifiques et que je ne suis ni cliente de la philo selon Pinna, ni fan de l’apprentissage de la confiance en soi par Mickels, j’ai créé grâce à une mega promo Auchan, « Sim Story », ma mini-série exclusive rien qu’à moi d’où je suis l’auteure, la scénariste et la productrice.

J’ai voulu commencer les choses bien. J’ai baptisé mes deux personnages de mon propre nom de famille. Elles se sont donc prénommées Buffy et Cassandra POC. J’ai un goût exquis pour les prénoms, vivement que j’ai des enfants ! Afin que les aspirations des deux membres de mon couple lesbien collent au mieux, j’ai décidé que Buffy allait se consacrer à la famille tandis que Cassandra serait plutôt portée sur l’amour. Rookie mistake d’emblée, j’ai trop regardé « sept à la maison » et je croyais que famille et amour faisaient bon ménage.

J’ai installé mes deux vamps dans un coquet, bien qu’étroit pavillon, d’une charmante banlieue sim, le Wisteria Lane virtuel, et le problème de mon couple s’est imposé assez rapidement.
Si Buffy était déjà complétement fondue de Cassandra n’aspirant qu’à la toucher, lui parler, l’embrasser et la draguer, Cassandra souhaitait avant tout « faire crac crac » sans préciser que ça devait forcément se passer avec Buffy. Qu’importe avec l’arrivée dans le quartier, nous avions, toutes, d’autres chats à fouetter : aménager la maison sobrement avec notre peu de moyens, faire connaissance avec les voisins, calmer Cassandra qui bavait déjà sur Nina Caliente, embaucher une bonne pour gérer le foyer de mes deux cochonnes qui ne connaissent ni l’évier, ni la poubelle, trouver un travail et se cultiver un peu.

Pendant tout ce temps, entre un passage au toilette et un bain, Buffy rêvait de Cassandra tandis que Cassandra songeait à se faire au moins trois de ses nouveaux voisins.
J’ai mis mes deux nouvelles copines au travail. Cassandra, qui aspirait à être flemmarde (tout un poème) a dégoté un job dans un golf, tandis que Buffy toujours sérieuse a amorcé une carrière dans le droit, un peu comme Caroline (RIP) de « sous le soleil ». Pour calmer un peu les ardeurs de Cassandra, Buffy, qui de toute façon ne rêvait que de se rapprocher d’elle lui a enfin offert son corps dans un torride tête à tête dans le lit. Malheureusement, pour moi, le sexe avec Buffy n’a pas suffi à Cassandra qui s’est mise à désirer n’importe quoi : « faire crac crac » en public, avec trois sims du quartier… Pour le sexe en public, à la limite j’étais prête à lui passer ce caprice, mais connaissant mal encore le voisinage, je me suis demandé si ça allait passser…

Sur ce, Nina Caliente, qui semblait à peu près aussi farouche que ma sim, est entrée dans sa vie. Ces deux-là se sont bien trouvées. Buffy rêvait de son côté d’adopter un enfant. Mais, j’ai pensé que Cassandra n’était pas prête pour accueillir un nouveau membre dans la famille avec sa libido incontrôlable, j’ai donc préféré ajourner cette adoption. Pendant que ma nympho s’employait à se taper tout le quartier, de préférence dans le lit conjugal, l’autre trimait à mort et progressait dans son travail gagnant assez d’argent pour offrir de nouveaux lieux de débauche à sa fiancée. Ainsi, Cassandra a pu expérimenter le sexe dans le jaccuzzi et la voiture, parfois avec sa légitime, mais souvent sans elle et de préférence avec Nina Caliente.

De guerre lasse, Buffy a commencé à faire de même, délaissant un peu sa carrière, et ses passions pour les échecs et le piano. Elle a même frôlé la dépression.
Un jour, Cassandra est tombée sur Buffy en train de courtiser cette marie couche toi là de Nina. Le drame a éclaté et le couple avec.
Buffy et Cassandra ont vécu quelques semaines en parallèle s’ignorant poliment mais désirant ardemment se battre. Buffy a finalement pris son courage à deux mains et rompu avec Cassandra. Des larmes ont coulé, « hémorragie oculaire », mais il me semblait impossible de les rabibocher.

Pour relancer l’action de ma mini-série expérimentale, j’ai tenté le cliffhanger en maquant Buffy avec le sosie local d’Ingrid Betancourt, mais moi-même je n’y croyais plus.
J’ai exproprié la nouvelle famille POC, rasé la maison et euthanasié le couple sans pitié.

Finalement, je suis repartie de zéro avec Buffy Vador, une jolie brune célibataire qui aspire à l’amour dans un coquet pavillon. J’ignorais pourtant que j’avais lancé malgré moi un cross-over. Cette cochonne de Caliente est venue me rendre visite, l’air de rien. Elle a au passage déchaîné les passions de deux mâles qui l’ont tabassée dans mon tout nouveau salon. Je ne sais pas trop quoi penser de mon nouveau quartier….

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s