« Glop-glop » et « pas glop-glop » (un hommage à Pifou)

(Quand j’étais petite, je lisais Pif. Mon frère construisait pour moi la machine à fabriquer des oeufs carrés et en attendant que mes pois sauteurs du Mexique ne mutent, je parcourais les bd dans le magazine et découvrait donc les aventures de Pifou …)

Parmi les bonnes nouvelles du moment, les glop-glop donc…

– Dans la rubrique conso…
J’ai réservé mes places pour retourner dans le monde magique de Mickey, en région parisienne, avant Noël. Nous en avions envie et une promo étonnante sur le séjour durant cette période nous a convaincues de transformer l’essai. Je ne cesse de me justifier en ce moment auprès des gens qui m’entourent à ce sujet et qui sont légèrement goguenards.
Ma mère m’a suggéré de me faire plaisir plutôt que de gâcher mon argent ainsi. « Achète des vêtements, des choses qui te font envie… ! » Maman, j’ai déjà investi dans mon portable, je ne suis pas encore tout à fait en guenilles et pour les livres j’étudie enfin la possibilité que le bouquiniste soit un bon plan. Ma belle-mère, elle, m’a suggéré de passer le permis. 1) Mon séjour, même à deux chez Mickey, est loin de couvrir ce genre de dépenses. 2) Ca ne me paraît pas tendance d’acheter une voiture aujourd’hui mais je peux me tromper évidemment.
Si j’avais envie de m’agacer, ce qui n’est fort heureusement pas le cas, je rappellerais aux gens qui m’aiment que j’ai passé un été pénible et que deux jours de vacances dans un parc dédié à l’oubli à un prix défiant toute concurrence si ça me fait plaisir après tout, ce n’est peut-être pas si mal.

Pour les fans des lieux, nous allons séjourner à l’Hôtel New York, un « 4 clés », à 5/10 minutes à pieds – selon les sources – des deux parcs. Ma femme qui adore Noël a hâte de découvrir l’univers très, très kitch, forcément, du parc à cette période. De mon côté, j’ai envie de me venger de notre dernier séjour légèrement gâché par les caprices de la SNCF.
Parmi nos projets, faire énormément « le roller coaster d’Aerosmiths », tester enfin « le Crush Coaster », retourner dans « Space Mountain » tant pis pour mon cou, et pour la première fois en tandem essayer « Peter Pan ». L’histoire ne dit pas encore si nous succomberons à la tentation de l’ascenseur de la terreur à nouveau…

(Lors de notre dernière visite à Marne-la-Vallée Chessy, le beau temps n’était pas de la partie.)

Pour les toulousain(e)s, j’ai trouvé ENFIN après des années de quête des « pingouins » en vente libre dans une boutique du centre ville. Pour ceux qui ignorent ce que sont « les pingouins », je ne peux pas grand-chose, ceux qui savent mesureront la force de cette information.
Où ??? Me direz-vous ?Dans une boutique qui vend de la nourriture anglaise dans le centre-ville, Rue de la Colombette, et qui recèle plein d’autres trésors si on aime les sucreries britanniques ou même les spécialités culinaires du pays.
Sur la photo, vous remarquerez le petit détail qui tue, c’est un pingouin qui nous invite à mettre l’emballage à la poubelle.

Mais où est Charlie, enfin Scarlett ?

– Dans la rubrique culture
J’ai terminé, analphabète fan de la star ac’ que je suis, hier soir, le dernier roman de David Lodge, « la vie en sourdine » et je le conseille à celles et ceux qui aiment l’auteur, aux autres aussi d’ailleurs.

J’ai visionné longtemps après sa sortie en salle grâce à mon lecteur dvd, « Juno », que j’ai adoré. Il faut dire que le film partait pour la téléphage apprentie sériphile que je suis avec des atouts, Jason Bateman et Michaël Cerra de « Arrested development » et Jennifer Garner (juste magnifique et si juste) de « Alias ». Mais le film a tellement d’autres qualités, dont des images absolument magnifiques et une histoire si tendre mais pas du tout niaise… J’ai également adoré la musique.

J’ai une famille plutôt chouette, même si je suis une ingrate, qui se précipite au salon du livre du Mans pour avoir un autographe de mon idole – (je vous laisse réfléchir quelques secondes)… – Ségolène Royal., dans son dernier bouquin. Ma petite maman va, elle, harceler, Martin Winckler pour lui parler de moi (pour mémoire) ce qui est plutôt adorable, et me ramener là aussi un autographe.


Du côté du moins bien, pas glop-glop donc…

Une humeur de dogue inquiétante mêlée à une accablante paranoïa dévorante… Si je me fie à la dernière saison de « Grey’s anatomy », les changements d’humeur et de tempérament ne sont jamais bons et augurent une horrible tumeur au cerveau. Si je fais appel au « Docteur House », il s’agit forcément d’un lupus ou d’une maladie auto-immune. Il se peut aussi que ça soit simplement les hormones, je suis une faible femme, ou la perspective du gros moins bien de la semaine…

Ma réunion mensuelle, devenue semestrielle, mais dont le rythme pourrait bien s’accélérer si une personne qui me déteste sans raison et qui est méchante un peu comme l’Orangina rouge en son temps « parce que…….. » tenait à m’embêter. Cette femme me fait songer à Emily Gilmore dans la série, « Gilmore Girls », aucun moyen de discuter, de transiger ou juste de se faire entendre par elle. Elle a su se faire détester de moi, ce qui est une maigre consolation parce que quoi qu’il arrive demain, je dois l’écouter pendant minimum 1 heure me faire des suggestions voire des reproches sur un travail qui roule sans elle mais dont il faut absolument qu’elle se mêle.
En parler ne me libère même plus…

– A côté de ça, j’ignore dans quelle case le mettre, mon frère a décidé de prendre ma place sur le Post, le fourbe et il est prêt à tout pour ça…

Rhoo, avec ce post, on se croirait limite sur un blog… mais entre les lignes ça parle de télévision, non ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s