Un dîner tout à fait caniculaire

Mon marathon culinaire du jour m’a donné envie de me lancer dans ma version personnelle d’un dîner presque parfait. La lecture de ce post est conseillée essentiellement aux personnes qui connaissent l’émission sinon l’ensemble perdra de son sel (mouhahahaha jeu de mots culinaire).

En gras : la voix off taquine
En italique : POC dégoulinante qui se justifie occasionnellement

En préambule, je tiens à signaler que le menu n’est pas mon « dîner presque parfait » type mais une commande de ma moitié sadique.

Aujourd’hui, nous nous rendons dans la ville rose (son capitole, ses violettes, ses usines explosives…) pour partir à la rencontre d’une unique toulousaine qui a décidé de concocter un repas d’anniversaire presque parfait à sa Moitié.
Nous retrouvons POC, dynamique journaliste de 31 ans, chez AuBIIIIIIPchan alors qu’elle sort d’un rendez-vous professionnel.

Mais étudions tout d’abord son menu….

« J’ai appelé mon menu ‘les plats à concocter de préférence par 35° à l’ombre’ ou ‘variations culinaires d’une fille qui n’a rien appris de sa mère’ »
Apéritif
Des cacahuètes soufflés recommandés aux gens qui n’ont pas d’amis
« Alors, non, je ne les ai pas faits maison. J’ai préféré les acheter tout fait chez mon épicier fin, enfin dans ma grande surface favorite parce que je n’aurais pas eu le temps de les souffler en un journée. »
Un apéritif pas fait maison, espérons que votre invitée ne vous en tiendra pas rigueur, POC !
Accompagnés de leur cocktail sanglant (un bloody Mary)

Apéritif euh non entrée
Gougères au fromage maison

Apéritif euh non plat de résistance
Gratin dauphinois zappé à cause de la chaleur préoccupante et remplacé par une farandole de crustacés dans la panade (de toutes connes crevettes panées donc)

Apéritif euh non dessert
Ma femme va en rester Baba (Baba au rhum maison)

Mais ne perdons pas un instant et retrouvons POC derrière son sympathique panier roulant.
5 minutes plus tard, après avoir pesté bruyamment POC change de panier, le sien se déportait bizarrement vers la droite et lui faisait perdre du temps.

POC investit dans un moule à savarin qui lui resservira à n’en pas douter après l’aventure et tapote nerveusement son portable. Que se passe-t-il, POC ?
« J’essaie d’avoir ma mère parce que je ne connais pas la recette du baba au rhum et que je ne voudrais pas oublier un ingrédient. Bon, comme elle ne répond pas, je vais passer un coup de fil à un ami *hanhanhan* »
Il faudrait voir à ne pas se tromper de chaîne, POC ! 18 coups de fil plus tard, POC décide qu’elle a tous les ingrédients pour le gâteau chez elle à l’exception du rhum, elle se consacre donc au reste.
« Alors pour les crevettes, comme le rayon poissonnerie sent la mort, je vais opter pour celles sous vide, ni vu, ni connu, je t’embrouille, de toute façon elles seront dissimulées par la panure. »

Un problème POC ?
« Je cherche les ingrédients pour le Bloody Mary et notamment du sel de céléri mais je n’en trouve pas. »
Du céléri en poudre fera finalement l’affaire.

Arrivée à la caisse, POC checke sa liste et manque d’oublier le rhum.
Il est 13 heures, POC semble prête à cuisiner mais son front paraît bien soucieux.
« Ben oui je n’ai toujours pas la recette du baba, ma mère ne me répond pas ».
POC appelle donc toute sa famille, ses deux grands-mères, sa tante et son frère pour apprendre finalement tardivement que ses parents étaient au cinéma. Ca y est POC a la recette. Il ne reste qu’à se mettre aux fourneaux.
Dans la cuisine dont la température s’élève maintenant à 45°, POC a choisi de se parer d’un élégant diadème, en hommage au groupe de pop stars défunt, mais surtout parce qu’avec ses cheveux sur le front elle dégouline littéralement, bon appétit bien sûr.

POC on met quoi dans le baba au rhum ?
« D’après ma mère, 3 œufs, du sucre, de la farine, 2 cuillères à soupe de crème fraîche et un sachet de levure. On fait fi de la chaleur ambiante pour battre bien fort l’ensemble afin de former une pâte homogène. Ensuite, près du four bien chaud, on concocte un sirop pour napper la génoise. »
[à noter que ce n’est pas le mien puisque mon appareil photo est en villégiature mais la ressemblance est fascinante. (Source : www.toquentete.net)]

Comme si ça ne suffisait pas, alors que le four n’a toujours pas refroidi, POC s’emploie à remuer l’épaisse pâte à choux près des plaques bouillantes.

Oh mais il est déjà très tard, POC qu’avez-vous prévu pour la déco ?
« Rien, je mise beaucoup sur l’ambiance. Les bloody Mary et les cadeaux aidant, j’espère décrocher de bonnes notes
Vous connaîtrez demain seulement les notes mais gageons qu’elle aura une excellente moyenne au moins pour l’effort consenti.
Publicités

Une réflexion sur “Un dîner tout à fait caniculaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s